Application de l’homme de bronze 2

 

La fleur

 

 

La particularité de l'homme de bronze deux est de développer les processus de l'intuition, de cette faculté de percevoir, de deviner, qu'il peut exister une forme de vie ample. L'homme de bronze 1 t'a fait intime avec ta propre maison. L'homme de bronze 2 va te permettre d'avoir envie de faire quelque chose avec elle.

 

Que fais-tu lorsque tu entres dans une nouvelle maison, après avoir rangé, nettoyé, rendu tout plus net ? Tu vas aller dans le jardin et cueillir une jolie fleur. Cette fleur est un vœu de vie. Mise en bouton dans l'eau, elle va rayonner et s'épanouir. Voilà le mouvement naturel !

Aussi, la première application de l’homme de bronze 2 est la construction de cette fleur à l'intérieur de toi. Au plus profond de toi, existe cet axe central qui est le plus primordial, le plus secret. C'est à partir de lui que nous allons construire la fleur, positionner cette ouverture du cœur, cette envie de vivre.

 

La procédure est la suivante. Tu as déjà constitué l'homme de bronze. Tu presses légèrement le TT comme un citron. Un quantum d'énergie monte dans l'axe central. Tu arrêtes sa progression au cœur. Tu recommences plusieurs fois.

Très naturellement, il y a une diffusion très douce de ce quantum d'énergie qui rayonne de chaque côté de ta poitrine, vers les seins. C'est comme une fleur qui ouvre ses pétales et qui s'agrandit au fur et à mesure de sa progression. Tu sens le parfum ? Lorsque les deux pétales latéraux se sont déployés, il y en a deux autres qui s’agrandissent, un qui vient vers le devant et un autre vers l'arrière. Prends ton temps. C’est très beau. La poitrine s’ouvre et forge une nouvelle respiration. Porte attention à l'ouverture de cette fleur, à ses couleurs et son rayonnement. Fais de petites contractions du Tan Tien qui alimente cette fleur en force de vie.

Tu peux en rester là. Mais la fleur se continue. Et lorsque tu presses un peu plus sur ton TT, du centre de cette fleur du cœur, sort une nouvelle tige, qui monte dans la gorge. Elle s’y déploie en quatre pétales. Tu n'as pas à intervenir, c'est ton amour pour ce qui est là qui dirige le processus. Tu continues à alimenter cette fleur par ton TT comme un bon jardinier. Tu laisses agrandir ta gorge. Si tu as des difficultés de relation avec toi et les autres, tu peux aussi avoir des douleurs. Il y a un travail colossal qui se fait sur toi. Il faut accepter qu’il produise des sensations parfois désagréables. L'important est que tu agrandisses continuellement ta force et ton envie de vivre, ton envie de créer. En fonction de ce que tu es, cet agrandissement sera souple ou douloureux. Ne porte pas trop attention à tes sensations, ce n'est jamais important. L'important est la force de vie qui s'ouvre.

 

Si tu as encore du temps, sinon au cours d'une autre séance, tu presses encore un peu plus sur ton TT et du centre de la fleur de la gorge monte une tige, qui va jusque entre les deux yeux. De là, la fleur de la tête s'épanouit directement en quatre pétales. Quand cette fleur est là, bien implantée, tu la fais tourner doucement. De la même façon que tu fais tourner une jolie fleur entre tes doigts. Très naturellement.

 

Ce sont trois étages de pétales qui tournent : le cœur, la gorge, le front. Une odeur et une lumière se développent à l'intérieur de toi. Cette lumière agrandit ton homme de bronze. Elle lui donne une autre dimension.

Tu n'as rien d'autre à faire que de tourner cette fleur. Beaucoup d'envies, d'intuitions vont venir. La fleur développe toutes tes envies, tout ce qui te donne envie de créer, qui provoque l'imagination. Tu as tout à l'intérieur de toi, sauf que ces outils ont été tellement engourdis, gelés, sclérosés. Là, avec l'homme de bronze 2 et la fleur, tu commences à reprendre contact et vie avec tes outils, qui sont là pour te donner l'impulsion à la vie, l’imagination à la vie, l’enthousiasme à l'action. Tu ne fais rien de particulier sauf cette attention extraordinaire à ce parfum, à cette dilatation, à ce rayonnement qui s'installe et qui progresse à l'intérieur de toi. Ce qui fait que très naturellement, tu t'aperçois que le bonheur existe bien quelque part.

 

Quelque part, il existe bien une manière de vivre libre, pleine et heureuse. Ce quelque part est à l'intérieur de toi.

 

Pour sortir de cet état, il n'y a rien de particulier. La fleur continue à s'épanouir, à rayonner dans ta vie ordinaire. A l'intérieur de ton corps, de ton cœur, il y a une présence que tu sentiras. Et aussi une amitié pour toi-même. Tu vas aussi commencer à avoir beaucoup d'amitié pour les autres.

 

Quand tu veux, tu bouges tout le corps, comme les éléphants qui se balancent à droite et à gauche. Tu tournes un peu sur toi-même. Tu reprends ta respiration habituelle, moins orientée vers l’expiration et tu te lèves. Tu vas dans ta vie ordinaire.

 

Tu t'apercevras que tes gestes ne sont plus les mêmes, que ton regard n'est plus le même. Tu commences à percevoir que tu peux avoir une autre vie, qu'il y a une autre manière d'exister tout en restant dans le même corps, tout en étant dans le même espace, dans la même maison, avec la même famille. Les modifications de la vie ne sont pas des modifications externes mais toujours une révolution qui se passe à l'intérieur de toi, tranquillement, doucement, dans l'intimité de ton cœur, sans faire beaucoup d'histoires avec les autres et sans perdre son temps en explications car celui qui n'a pas perçu cela n'a aucune capacité à comprendre ce que tu dis. Il ne peut que percevoir ta modification physique et comportementale. Cette modification lui fera peur ou l’attirera et lui donnera envie de t'accompagner. Et mieux encore, il te demandera comment tu as fait pour cela. Tu pourras le lui apprendre.

 

Telle est la première application de l'homme de bronze 2, mais on est déjà, là, dans l'essence même de la vie.

 

 

****************

 

 

 

Le mouvement de l’énergie :

Une possibilité constante de faire un choix à chaque instant

et

ne rien détruire.

 

 

Le mouvement est l’essence même de l’énergie. Elle est transformation constante, construction et destruction permanente.

 

1. Le processus exact est le suivant.

 

D’un quantum d’énergie part un mouvement. Plus exactement encore, un quantum se met en mouvement et accumule une connaissance qui a, à un moment donné, la possibilité de s’exprimer et comprendre logiquement. Le cerveau raisonné ainsi informé, donne une information de conduite au mouvement qui s’amplifie, jusqu’au prochain constat logifié et ainsi de suite …

 

2. Peut on arrêter ou modifier le mouvement ?

 

Impossible d’arrêter le mouvement car c’est l’état naturel de l’énergie. En revanche il y a possibilité de modifier l’orientation du mouvement, ce que l’on appelle « l’intention » du mouvement. La compréhension de ce processus est liée à l’enseignement n°2 sur « l’enjeu de la vie ». En effet, si le « premier mouvement » du quantum d’énergie est toujours selon l’intention de « la Dignité » car cette intention est intégrée à la matière même de l’énergie, il existe dans ton corps deux centres de commandes : l’Intelligence Intuitive et l’intelligence raisonnée. Je te rappelle que la première est liée aux cellules du corps et la seconde au cerveau analytique.

 

Aussi, si le départ du mouvement est toujours avec l’intention de l’Intelligence Intuitive, l’intelligence raisonnée a la possibilité d’en modifier la destination à chaque « constat ». Mais cette possibilité de modification de l’orientation et de la finalité du mouvement est une loi constante. Elle joue donc dans les deux sens. Un mouvement peut aussi être modifié dans le sens de la Dignité alors qu’il était dans celui du Treillis. Cela est très important car le « jugement » se fait à chacun de ces moments de compréhension. Il y a un choix constant et une immense liberté donnée à l’humain d’orienter son action, donc la finalité de sa vie. C’est cet énorme mouvement dans tous les sens que l’on appelle « la foire cosmique » car tout se renvoie l’un à l’autre puisque « tout » collabore au point de « compréhension ».

 

3. « tout » est utile et il n’y a rien à jeter.

 

Lorsque l’on a compris intimement la mobilité de l’énergie et les deux seuls mouvements possibles, car il n’y a que deux flux principaux (ce que n’arrive pas à comprendre les structures tantriques qui cherchent toujours une troisième voie), on porte une énorme attention à ces plages de « compréhension » qui permettent de modifier le mouvement. Par le jeu des deux intelligences dans le corps, c’est la « fête » des alternances, recherches, décisions … Tout peut être rejoué à chaque moment et il n’y a rien à condamner et encore moins à soustraire. Cela demande quelques commentaires complémentaires.

 

- pourquoi rien « à condamner » ?

 

Tout est porteur d’une information. Le pire comme le meilleur. L’énergie par sa circulation dans les événements, ce que l’on appelle son mouvement, accumule des données à tous les niveaux (pensées, conscience, émotions …) jusqu’au moment où ce cumul produit un « état d’immobilisation » mentale et physique, que l’on appelle « le point zéro ». De cet état d’immobilité nait une compréhension du mouvement. Intervient alors l’une des intelligences du corps pour décider de la future orientation de l’action.

 

Il est important de comprendre que « tout » a collaboré à cette compréhension. Alors pourquoi dénigrer un « passé » si ce dernier permet de prendre une décision. Bien que dans la Voie Directe nous ne sommes intéressés que par les choix d’action sous l’impulsion de la Dignité, il faut bien comprendre que tous les défauts comme les qualités de la personne y collaborent. Donc il n’y a rien à jeter !

 

En revanche, lorsque le choix est fait, il faut savoir le regarder avec sérieux et le traiter selon son mouvement. C’est cela le « courage » de la Voie Directe : on regarde les choses en face. Nous ne détournons pas les yeux. Nous n’avons pas peur du conflit.

 

- pourquoi n’y a t-il « rien à soustraire » ?

 

C’est encore une compréhension plus difficile que la précédente. Il faut bien cerner ce qu’est l’énergie et sa « masse ». Le mouvement produit une accumulation d’informations et cette dernière est une « matière ». Lorsque cette « masse » est suffisamment détectable par le cerveau raisonné, il y a cette compréhension qui « juge » et prend une décision sur le futur du mouvement. Sans cette masse suffisante, pas de compréhension.

 

Alors, si une personne, au nom de la « pureté », du nettoyage … veut enlever ce qui lui déplait d’elle de cette masse énergétique, elle se mutile. Elle détruit une partie de son capital énergétique. Ainsi elle repart dans le futur mouvement mutilée ! C’est un danger constant et très habituel. Dommage ! C’est vraiment entrer dans cette structure énergétique que l’on appelle « le plaisir à se faire du mal » et qui est une fabrication subtile du Treillis.

 

Aussi il faut se prendre comme on est puisque c’est cet « amalgame » qui a permis la compréhension et permet un nouveau choix. Le problème n’est pas dans le passé mais dans le présent qui prend une décision d’un mouvement qui va impliquer le futur. Où est le problème si un passé malsain a permis de prendre une décision saine ? Il y a une transformation instantanée du faux en vrai puisque seule « l’intention » conduit l’énergie. Il n’y a donc ni énergie fausse ou vraie. Il y a juste une « intention ». Si on détruit une partie de cette énergie, on ampute son capital de vie !

 

Voilà les quelques commentaires que je te fais pour l’instant sur ce sujet immense. Nous aurons d’ailleurs de multiples occasions d’approfondir cet art de ne rien détruire, jeter et mal juger. Mais pour ton parcours de « maintenant » à travers toi, c’est suffisant. Fais très attention à ne pas te mutiler. Aussi reprend l’étude de l’enseignement précédent sur « l’enjeu de la Vie ».