HOMME de BRONZE n° 3

 

Mise en action des décodeurs

 

 

1. Présentation

Le troisième homme de bronze remet en activité et développe les outils (décodeurs) qui permettent de déceler tes attirances à certaines sensations, qui te ferment l’espace. Quel est le système qui peut te séduire si profondément, que tu vas t’y plonger sans réflexion ? Comme allant de soi, tellement c’est évident pour toi d'agir ainsi. Tu y trouves en plus une forme de jouissance profonde et de reconnaissance à toi-même. Mais il faut percevoir l'intention de vie de cette proposition et la valider par la noblesse du cœur… car tu es ce que tu fais !

 

 

2. Pratique

Tu commences par la perception de ton Tan Tien. Si tu es bien préparé, l'homme de bronze deux se met en place spontanément et tu sens la ceinture du ventre par une pression respiratoire.

 

Tu reconstitues les quatre rayons de la roue dans ton ventre par la projection de ton Tan Tien. Puis tu le presses contre les repères de ta ceinture jusqu'à ce que ça fasse un trou et que tu perçoives la diffusion de ton énergie en extérieur. C'est la première approche.

 

Maintenant c'est fait. Tu forces sur le Tan Tien en expiration. Une superbe chambre à air s’installe autour de toi. Prends intimité avec elle. C’est une réalité. Lève-toi et marche. Respire naturellement. La chambre à air est toujours là. Ce n’est pas de l’imaginaire !

 

Ensuite tu compresses ton Tan Tien et l’énergie monte dans l’axe central. Tu l’arrêtes au cœur. Par la simple pression tu dois sentir immédiatement la ceinture interne de la poitrine. Avec l'expiration tu envoies ce quantum sur ses repères pour la renforcer. Puis tu gardes la pression jusqu'à ce que ça perce la ceinture et diffuse en extérieur ton énergie comme pour le ventre.

Les quatre repères percés, tu presses sur le Tan Tien du cœur et ton énergie, à l'extérieur, se rassemble et forme une véritable chambre à air. Sauf que cette chambre à air, au niveau du coeur, n'est pas aussi puissante que celle du ventre.

Alors alimente maintenant la chambre à air du coeur par le Tan Tien ventral. Tu presses avec l'expiration et l’énergie monte par le canal central jusqu'au coeur. Il y a une diffusion dans la chambre à air, qui devient plus solide et opaque. Le blanc est plus net. Prends ton temps. Fais-toi une jolie protection autour de ton cœur. Tu sais bien que lorsque tu es inquiet, attaqué, tu sens là une contraction très importante, comme une ceinture, une restriction. Consciemment, nous faisons là le mécanisme inverse pour te donner un espace de liberté.

 

Maintenant, tu concentres ta compression sur le Tan Tien du ventre, qui va diffuser sur sa chambre et l’agrandir. Regarde, la chambre à air du coeur grandit en même temps ! Les deux processus sont simultanés. Elles se réunissent ! Tu travailles jusqu'à ce que cette réunion soit faite. Prends ton temps.

 

Procède de même avec le Tan Tien de la gorge… puis celui de la tête.

 

Lorsque c’est fait, il suffit de se concentrer sur la fontanelle en continuant la pression sur le Tan Tien du ventre. L'ensemble s'installe et tu as une véritable chambre à air autour de toi. Elle te rend très léger, te donne envie d’agir. Tu as perdu de la lourdeur, de l'immobilité, de l’indécision.

 

Là aussi, tu vas englober les bras et les jambes en mettant, d'abord, les chambres à air en haut du biceps puis au-dessus du coude, au niveau des poignets et tu termines par la main. Un bras puis l'autre. Plus tard, tu feras les deux bras ensemble.

Pour les jambes, la chambre à air est en haut de la cuisse, au niveau de l'aine, puis au niveau du genou, puis de la cheville et enfin le pied.

 

Maintenant je vais t'expliquer une fabrication originale, mais parfaite, pour des bras et des jambes.

Il est plus intéressant de commencer par les jambes pour que tu perçoives bien le mécanisme d'alimentation énergétique.

Tu te concentres sur ton Tan Tien du ventre. Puis tu vas porter attention à ta jambe gauche et, avec l'expiration, tu vas projeter l'énergie du Tan Tien en diagonale vers ton aine. Elle ne passe pas en vertical par le périnée. Par cette diagonale, si tu continues la pression sur ton Tan Tien, l'énergie pénètre dans l'os du fémur. Elle va progresser dans l'os. Continue ta pression : cette énergie coule de la jambe à ta malléole et puis dans tous les os de tes orteils. Si tu fais attention à l'autre jambe, il y a une très grande différence entre les deux.

 

Cette possibilité de faire passer cette énergie en diagonale, permet d’éviter le périnée, qui ferait sortir l'énergie en extérieur ou s’il est fermé la ferait remonter dans le dos.

En poussant en diagonale cette énergie tu vas arrêter le quantum à l'aine. Tu es déjà entré dans l'os du fémur et là, tu sens qu'il y a un moment d'arrêt. Il y a un endroit où l'énergie peut s'arrêter, tranquillement. Tu la laisses s'arrêter et tu fais venir, par plusieurs pressions du Tan Tien de l'énergie dans cette jambe pour qu'elle soit suffisamment forte. Tu es en train de mettre en place et de découvrir un Tan Tien respiratoire des os de la jambe ! A partir de là, tu vas propulser ton énergie. Tu vas presser à l'intérieur de ton os et ça va mettre en évidence une ceinture interne autour de la cuisse, le fameux bracelet mis en place par l'homme de bronze deux. Prends ton temps.

C'est l'endroit où les femmes mettent les jarretelles.

 

Une fois que tu sens cette ceinture interne, tu fais la même opération que pour les autres ceintures : tu projettes cette énergie interne à l’os pour percer la ceinture sur ses quatre repères. Par la mise en place de cette chambre à air, il y a un habillage très doux, une prolongation de la chambre à air du ventre qui enveloppe le bassin, la fesse. Tu peux te sentir habillé, comme si tu étais sur un coussin d'air.

Relaxe. Et constate la différence avec l'autre jambe. Tu as une jambe chaude, une fesse rayonnante. Tu peux avoir une sensation très sensuelle. C'est très normal, accepte.

Tu fais la même chose pour la jambe droite.

 

Pour les bras, tu pars du coeur. Tu fais monter l'énergie du Tan Tien au cœur, puis du coeur, tu la projettes en diagonale vers l'épaule jusqu'à ce qu'elle rencontre l'os du bras. Tu vas faire glisser cette énergie légèrement dans la tête de l'os jusqu'à ce qu'elle se trouve au haut du biceps. C'est le premier bracelet, le premier arrêt déjà installé par l'homme de bronze deux.

Si tu continues la progression de cette énergie à l'intérieur de l'os du bras, tu t'aperçois qu’elle va jusqu'au poignet puis prend l'ensemble des os des doigts.

 

Fais l'opération pour bien percevoir ce fil lumineux, qui s'installe autour de toi. C'est important parce que tu peux travailler très précisément sur tous les organes de ton corps par exemple l'épaule ou le coude, sans même attendre d’avoir la connaissance de la pastille de vitalité. Tu peux déjà travailler mécaniquement avec ton énergie et la canaliser grâce à cette diagonale existante entre le coeur et les épaules. C'est pour ça qu'au niveau des décorations des chemisiers ou des pulls, on peut préférer un décolleté en V plutôt qu'un ras le cou car ça correspond à une réalité énergétique. Le coeur a la possibilité de communiquer directement au bras, en diagonal.

 

Après, le processus à mettre en place est exactement le même que celui des jambes.

 

Maintenant, relaxe-toi. Perçois-toi dans l'espace de ta vie. Tout cela est fait pour vivre dans la vie ordinaire. Un homme ordinaire, une femme ordinaire dans la vie ordinaire sont des êtres qui ne sont plus soumis à tout leur système émotionnel et qui ont la capacité de voir les choses comme elles sont et non plus à travers un filtre. À partir de cette vue, l'action est évidente et immédiate. Il n'y a plus le doute ni l'interrogation.

 

3. Commentaires

 

1. Ce n'est pas la ceinture interne qui diffuse son énergie en extérieur, c'est le Tan Tien du ventre. C'est très important parce que l'homme de bronze deux va toujours exister à l'intérieur de toi, pendant tout le travail de celui-là. L'homme de bronze deux est une protection qui se maintient dans sa totalité, durant tout ce travail, qui va réactiver tes décodeurs te permettant de percevoir tes attirances à tes sensations et séductions. C'est cette protection, qui va te donner la tranquillité dans ton action parce que tu sais que tu es en terrain protégé. Tu as toujours ta piste de danse protégée !

 

2. Tu percevras de plus en plus, en travaillant avec l'homme de bronze trois que tu ne sors pas de ta maison, de ta protection pour aller vers l'extérieur avec tous les risques, les incertitudes et les dangers que cela peut supposer. Tu amènes ta maison avec sa protection dans tous les espaces de ta vie. C'est tout à fait différent.

 

3. Il te viendra beaucoup de pensées, d'idées, de souvenirs qui t’ont perturbé. C'est très normal puisqu’on est en train de remuer tout un système qui s'était organisé pour te limiter. Tout bouge avec un grand courant d'air. Alors c’est normal que ça remue la poussière. Ceci dit, n'y porte pas trop attention parce que ce serait perdre inutilement de l'énergie dans l'opération mécanique que tu es en train de faire. Comprends bien que l'opération mécanique est beaucoup plus importante que les perceptions, que tu peux avoir parce que c'est le travail que tu fais, là, qui permet les perceptions. Ne te trompe pas entre le résultat et le moyen. Le moyen est plus important que le résultat.

Pour l'instant, porte ton attention au moyen pour qu’il soit parfait. Après, tu pourras naviguer dans toutes les perceptions, connaissances etc. Pour l'instant, ne te laisse pas distraire. Si ce moyen, cet outil, n'est pas parfait ni très opérationnel, un jour ou l'autre, tu retomberas dans l'ancien système sans même t'en rendre compte. Il faut un outil parfaitement performant et c'est ce que tu fais, maintenant. Fais très attention à cela.

 

4. Là aussi, tout l'apprentissage de l'homme de bronze trois va se faire en plusieurs étapes puisqu’une demi-heure, trois quarts d'heures représentent un maximum de concentration. Après, chaque étape se fait très vite jusqu'à ce qu'un jour, tu arrives, dès que tu le veuilles, à ce que tout soit là, immédiatement, par la compression très forte dans ton Tan Tien. Mais si cela est devenu possible, c'est qu’auparavant, tout le travail mécanique a été fait, pas à pas, avec une méthode parfaite. J’insiste !

 

****************

 

Application de l’homme de bronze 3

 

Généralité

 

Le troisième homme de bronze est une chimie interne qui remet en activité des décodeurs situés à l'intérieur de ta structure énergétique. Ils te permettent de comprendre, percevoir, deviner quelle est l'action juste. Une action juste est un mouvement qui ouvre l’espace. C'est à la fois, un élan vers l'intérieur, vers toi-même et un élan vers l'extérieur, vers les autres. Plus tard, tu te rendras compte qu'il n'y a pas de différence entre l’intérieur et l’extérieur, que l'espace de percussion de l'un est l'espace de percussion de l'autre, que l'espace de respiration de l’un est aussi l'espace de respiration de l'autre.

 

Une intention essentielle t’a permis d’avoir un corps sur cette terre. C'est une volonté de participation, un engagement au monde, un engagement à participer à son mouvement, à sa transformation continuelle puisque dès que tu es là, existant sur la terre, tu fais partie de cet espace de l'humanité. Et il ne faut pas croire que tu fais seulement partie de ton espace personnel, qui s'appelle Moi, ou famille. Tu fais partie d'un espace beaucoup plus important : celui de l'humanité et toute l'humanité est contenue à l'intérieur de ton corps. À chaque fois que tu auras modifié quelque chose, que tu auras participé intimement à ce que tu peux appeler Toi, tu auras participé et communiqué intimement avec la totalité de l'humanité. Et tout ce que tu pourras faire sur Toi et avec Toi, tu le feras avec l'humanité et sur l'humanité.

 

Cette pleine conscience produit une attention à ton action, mais aussi à tes pensées. Les pensées sont également de la matière et cette matière a aussi une action. Du fait qu'elle est plus aérienne qu'un mouvement du corps elle a un territoire de rayonnement beaucoup plus large.

Tu es ce que tu es, maintenant, à ce moment. Quand tu es en colère, tu es la colère. Quand tu es jaloux, tu es la jalousie. Tu es ce que tu fais puisqu'au moment où tu es en train de faire quelque chose, par action, par parole, en pensée ou même par omission volontaire tu organises une chimie interne à l'intérieur de toi et c'est cette chimie interne qui participe au monde. Donc, tu es, exclusivement, ce que tu fais. Et ce n'est pas la peine de rêver ta vie, ce n'est pas la peine de vivre un virtuel de ce qui pourrait être autre chose. Tu es ce qui est maintenant, ici et maintenant, et rien d'autre. Et tout cela influe sur toi, influe sur les autres et influe sur le monde.

Dans cette intimité avec ce que tu es, tu as une pleine conscience de toute la dimension de ton action et sa responsabilité. Ce n'est pas la peine de hurler sur la guerre, alors que tu es en guerre avec ton voisin, avec ton quartier, avec ta famille et finalement avec toi-même aussi. La majorité de l'humanité est en guerre avec elle-même parce qu’elle voudrait être autre chose que ce qu’elle est maintenant. L'être humain est toujours en combat interne pour un autrement, pour un ailleurs. En soi, ceci n'est pas une bêtise car il y a une aspiration à être autre chose, à être autrement, à être ailleurs que dans cet espace contraignant. C'est une aspiration naturelle à évoluer et à grandir. Mais c’est une bêtise lorsque cette inspiration vient en guerre contre ce qui est là, ce qui existe là, c'est-à-dire tout ce qui a fait que tu es toi, maintenant. Ce n'est pas en détruisant, en cassant et injuriant ce que tu es maintenant que tu pourras te développer et aller vers cette aspiration, vers ce coeur qui veut grandir. Donc, ce n'est pas en faisant la guerre avec toi-même, contre toi-même et sur toi-même que tu pourras créer une modification de ta vie. Mais il est parfaitement évident que lorsque tu es en guerre avec toi-même, tu es la guerre et tu es en train de dynamiser le flux énergétique de la guerre dans l'humanité. Et c'est parce qu'il y a des milliards de personnes en guerre avec elles-mêmes qu'il y a ces guerres ouvertes, ces guerres de races, d'ethnies, ces guerres d'État à État, de religion à religion. S'il n'y avait pas cette réalité de la guerre à l'intérieur du corps, à l'intérieur d'un individu, il n'y aurait aucune possibilité énergétique d’avoir une guerre collective parce que le corps de chaque individu ne pourrait pas la supporter. Le corps de chaque individu serait dans un tel rejet de toute cette force d'agression que la guerre ne pourrait pas exister faute de combattants.

 

Ces décodeurs sont des guides d'une énorme sensibilité pour percevoir ta route dans la jungle des émotions, dans la jungle des sensations. Il y aura des incidents, qui te diront : « Tiens, dans cette jungle-là, le passage noble est par là. » C'est le voile de l'ignorance qui se déchire au fur et à mesure des événements. Tu comprends ? C'est le problème de l'homme de vouloir une pérennité, une continuité constante, d’être dans cette capacité de dire qu'il saura quoi faire lorsqu'il se trouvera en situation d’action. C'est la base même du cerveau analytique, qui veut comprendre, connaître, anticiper, archiver pour qu’au moment voulu, il puisse sortir le bon fichier, la bonne fiche comportementale qu'il a déjà prédéterminée. C'est la recherche de la sécurité totale. Celui qui veut être dans cette surenchère de l'assurance va se créer un très gros problème puisque, en fait, ça ne se passera jamais tel qu'il l’a prévu et il sera en colère. Il sera en colère et mécontent contre les autres et contre lui-même. En finalité, il sera dans la confusion habituelle, ce qui se traduit par un état énergétique chaotique et perturbé.

 

 

Ensuite, l'homme de bronze trois est une connexion en pleine conscience entre le Ciel et ton aspiration à vivre. A améliorer la piste de danse, on finit par lever la tête et s’interroger sur la danse. Dès que l'attention se porte sur la danse intervient la troisième loi énergétique : la pénétration par l’attention. Lorsque la préoccupation est là, la pénétration se fait, la mobilisation de l'état d'être qui crée le troisième homme de bronze s’installe.

La force, la matière initiale, qui a fait la piste de danse et le danseur est la même. C'est seulement une question d'intention de l'action. Il est tout à fait naturel de passer de la piste de danse, qui est l'intention de créer un espace, à l'utilisation de cet espace.

 

Les applications sont importantes. Mais si tu n'as rien perçu de ta noblesse de vie, alors ce n'est pas la peine de perdre ton temps avec une pratique d’application de l'homme de bronze trois. Ça consisterait à jouer au saint pour devenir saint. Ce n'est pas la bonne méthode car l'habit ne fait pas le moine. C’est le mécanisme de l'effort, du rêve, du virtuel qui consiste à gratter la peinture contre la porte du château en espérant qu’à force on va réussir à pénétrer le château. Ce n'est pas le travail, la définition et la pratique de la Voie Directe. La Voie Directe va à l'intérieur, au cœur même, et à partir de là rayonne. Alors cette mobilisation de la Dignité ne peut s'exercer que lorsqu'il y a eu, déjà, la perception physique de cette Dignité.

 

Soyons bien clair à ce niveau. Le fait que je te parle, le fait que j'enseigne est le témoignage d'une Présence à l'intérieur de moi. Sans cette Présence, les mots ne sont pas porteurs et il n’y a aucune percussion énergétique. Ce sont des mots virtuels qui font rêver le virtuel de tes mémoires mais ce qui sort de toi n'est toujours qu’une imagerie, qui crée une chimie interne très pâle avec une petite résonance. Ce n'est qu'un écho. L'écho n'est pas le son. Et c'est encore moins l'outil qui fait le son.

 

****************

 

Application de l’homme de bronze 3

 

L'énergie blanche BAM

 

 

L'homme de bronze trois est la perception et l'intimité avec l'espace blanc de la Création. Comment se fait le contact ?

Lorsque tu as terminé l'homme de bronze trois, tu redresses légèrement la colonne vertébrale, et tu pousses la tête vers le haut, jusqu’à sentir une résistance. Tu ouvres la fontanelle et « quelque chose » coule dans le canal central. Tu laisses tranquillement couler.

Dans la bouche, c’est comme un liquide, une saveur, avec plus de salive. Alors tu fais tourner les chambres à air autour des points principaux de la tête, de la gorge, du coeur et du ventre. Cette Force, qui coule par la fontanelle accélère sa descente. C’est doux. C'est comme du petit lait, blanchâtre. Tu as pu, déjà, le percevoir dans l'homme de bronze deux, mais là, il y a une amplitude, une Force plus importante.

Qu'est-ce qui est plus important que dans l'homme de bronze deux ? C'est qu'au-delà de la sensation, de la perception, se développe une présence à exister, une envie de laisser ton empreinte personnelle dans le monde. On pourrait dire que se développe l'envie de laisser une oeuvre ou de faire une oeuvre pour l'humanité.

Alors, prends ton temps et jouis dans cet espace parce que tu viens de là, tu es fait de là. Là, tu es véritablement en contact avec la mère originelle. Le terme de mère originelle est complet et d’une exactitude parfaite. Alors, en fonction de ce que tu es, ta possibilité de goûter et de reconnaître ta mère sera différente. Mais sache que dès le départ, c'est déjà ta mère que tu touches, c’est cette matière dont tu es fait.

Cette matière te reconnaîtra plus ou moins comme son fils ou sa fille. C'est en fonction de cette reconnaissance qu’elle te donnera richesse de cœur, joie, bonté à la vie, enthousiasme, encouragements parce qu'elle est l'enthousiasme en soi. L'enthousiasme n'est pas un sentiment, c'est une qualité de cette matière-là. Il y a un son qui vibre dans cet univers : BAM. Tu peux tranquillement le faire résonner à l'intérieur de toi.

Porte toujours attention à cet amour de la mère, de la vraie mère, pas des mères biologiques qui peuvent avoir transporté leurs inconvénients sur l'enfant et le monde. Là, tu as une mère à la générosité la plus complète, qui est toujours présente et sûre, pour celui qui veut la rencontrer. Même si tu as une vie dissolue et ridicule, tu es fait d'elle et elle est toujours avec toi. Tu en as toujours fait partie et le Ciel n'abandonne jamais la Terre. C'est seulement la Terre qui le croit. Mais le Ciel n'abandonne jamais la Terre parce que tout simplement, la Terre est faite à partir de Lui. Sauf que la Terre a la possibilité de jouer son jeu personnel, en dehors des règles du Ciel. Mais alors, elle se dessèche elle-même puisqu'elle n'utilise pas la générosité de la Dignité. Générosité et Dignité vont toujours ensemble. La Dignité est ce qui est généreux.

 

À tout moment, tu peux revenir dans cette technique de base prendre un bain de bonheur. C'est un magnifique nettoyage de toutes les blessures que la vie quotidienne peut infliger à ton coeur, à ta chair, à ton enthousiasme. C'est une question de profondeur de plongée dans cet océan d'amour. Tant que tu restes en périphérie, en relation directe avec l'humain, tu peux sentir la douleur et la tristesse. Mais si tu plonges plus loin, plus haut, ces blessures sont nettoyées, aseptisées et refermées. Elles sont même complètement oubliées. Et à un certain niveau d'intimité avec cette Force, tu te rends compte que ça n'a aucune importance car il faut bien être quelque part. Et dans ce quelque part, il y a tout : la bonté comme la malveillance, la vérité comme le mensonge. Ce n'est pas une difficulté d'avoir des problèmes parce que vivre c’est automatiquement avoir des problèmes. La grandeur, lorsque arrive le problème, est de trouver le médicament qui libère de la jungle émotionnelle, trouver la voie de la Dignité, la voie de la Noblesse. Sans les problèmes pourquoi irais-tu chercher un médicament, pourquoi irais-tu découvrir un sentier ? Comprends-tu ? Si je peux résumer ainsi très simplement : tu es venu sur la terre pour avoir des problèmes. Ce n'est pas une recherche de la souffrance. Mais c'est comme ça. C'est la participation à la terre que d'être attentif au médicament qu'on peut toujours fabriquer, en permanence, dans l'événement terrien, qui est automatiquement un problème puisque la douleur, la souffrance, le malheur de la terre, de cette humanité c’est qu'elle a tenté de jouer à un jeu personnel. Elle a tenté de créer son jeu personnel, si éloigné des règles de la Dignité dont elle est faite en matière, qu’il résulte automatiquement souffrance et dessèchement.

Avec la communication consciente de l'espace blanc de la Création, on peut avoir une perception très nette de son rôle sur la terre, de cette grandeur, de cette noblesse d’être continuellement dans l'impulsion à rechercher le médicament à cette déchirure. C'est cette impulsion spontanée à trouver le médicament qui témoigne de la grandeur et de la noblesse de l’être.

 

Pendant ce contact tu peux te rendre compte que ce qui fait la grandeur et la noblesse de l’être c’est de faire participer le Ciel sur la Terre. L’être noble et digne est celui qui ose regarder franchement un problème, attaquer franchement l'événement pour trouver le médicament, la solution, rendant de nouveau l'événement digne. En revanche, tous ceux qui sont à la recherche du mensonge, qui tentent de masquer la vérité, de fuir l'événement, collaborent continuellement au dessèchement de la terre et donc, collaborent à sa possibilité de déchirure.

 

L'homme de bronze trois, en fonction de la profondeur dans laquelle tu es, te confirme et te rassure : tu n'es jamais tout seul. Tu as toute cette Force-là pour t’accueillir, une Force colossale qui attend tout simplement que tu veuilles bien te préoccuper d'Elle et que tu veuilles bien utiliser les outils qu’Elle t’apporte au fil de tes découvertes.