Enjeu 1 de la vie :

 

Retour de l’énergie aux cellules du corps.

 

 

1.Quel est le processus de vie qui fut mis en place dans ton corps?

 

Ton corps fut créé par l’Amour Universel que l’on appelle aussi BAM. Dans chacune de tes cellules il y a cette Force. La physique moderne a d’ailleurs découvert que la totalité de la connaissance de l’Univers se trouve dans chacune d’elles.

 

Aussi, il n’est nul besoin d’aller au fond de l’Himalaya ou dans une grotte pour rechercher l’origine de chaque chose, la connaissance de la Création et de sa propre existence. Le voyage se fait dans ton corps. II faut ouvrir ses cellules, accéder à la mémoire de l’Univers et utiliser les pouvoirs de cette connaissance dans sa vie ordinaire.

 

C’est le but des pratiques de « la Voie Directe ».

 

Mais pourquoi existent-ils cette connaissance et ces pouvoirs dans chacune des cellules du corps? Parce que nous sommes créés par Bam pour agir, mouvoir ce magnifique Amour dans notre vie quotidienne. Alors Bam nous a donné la totalité de ses pouvoirs, ce qui a fait dire à certains « que nous sommes identiques à Dieu ».

 

Dans chacune de nos cellules il y a donc cette FORCE DE VIE.

 

Mais l’Intelligence et la Bonté de Bam ont aussi fourni à notre corps des « outils » de fonctionnement pour notre vie quotidienne. Ce sont les sens. Tu connais les sens habituels liés à la vue, le son, le toucher … mais la conscience est aussi un sens ; c’est le décodeur de l’intelligence. La pensée en est aussi un ; elle décode la mémoire.

 

Les sens sont donc les outils de fonctionnement de cette Force en chacune de nos cellules. Quelle merveille que la Création ! Elle a créé autant la « réserve » d’énergie que l’outil de fonctionnement.

 

Alors le processus de vie est le suivant :

 

1.cette Force dans nos cellules se libère au fur et à mesure des événements. Elle vient en périphérie du corps mettre en mobilisation les sens concernés par la situation pour pouvoir agir.

 

2.ces sens mis en vibration constituent un espace de vie que l’on va appeler « l’espace de la sensualité ». C’est un beau mot !

 

3.l’énergie dynamisée par la vibration des sens va retourner en profondeur du corps alimenter les cellules. Celles ci renforcées dans leur dynamisme vont libérer encore plus de cette énergie de réserve qu’est cet Amour Universel. Ainsi, au fil des événements, cette énergie d’Amour s’enrichit toujours encore plus et peut faire naître sur la Terre un énorme espace d’amour. En fait l’un se renvoie à l’autre constamment. L’espace de vie a besoin de cette Force pour agir. Cette Force a besoin de l’action dans le monde, c’est à dire son utilisation, pour grandir et s’enrichir. Voilà la destination de l’humain sur la Terre : mettre en action cet amour pour le faire encore plus grandir. Ce qui a fait dire à certains que « Dieu a besoin des hommes pour vivre sur la Terre »

 

Mon propos n’est pas pour l’instant d’entrer dans les raisons de la Création sur la nécessité ou l’obligation de créer ce processus d’action pour alimenter la Force de vie et l’enrichir. Nous travaillons sur « la piste de danse », c’est à dire « l’espace de vie ». J’en explique le fonctionnement et la destination.

 

2. Opposition à l’harmonie de ce fonctionnement.

 

Lors de son retour de l’espace de vie (vibration des sens avec création de l’espace de la sensualité) aux cellules du corps, l’énergie mobilisée va traverser un filtre que l’on appelle le « treillis » car c’est comme un grillage avec des fils et des vides. Lorsque l’on touche un fil, tout le grillage se met en vibration et utilise l’énergie qu’il capture ainsi. Certain l’appelle le Diable car il fait son jeu personnel. Il a la possibilité de dériver vers lui jusqu’à 90% de l’énergie produite par la mobilisation des sens sous l’impulsion de la force de l’Amour Universel. Il vit de cette énergie et se développe indépendamment du projet de vie mis en place par Bam lors de la création du corps. Ne retournent aux cellules que 10-20% de l’énergie produite par l’action, juste assez pour leur assurer une survie leur permettant de continuer leur émission d’Amour vers les sens …Ainsi ce filtre vit de cette énergie qu’il capture lors de la traversée de son espace.

 

3. Mais pourquoi peut-il retenir cette énergie qui a la destination première de retourner aux cellules pour enrichir cette force de vie qui lui a donné naissance ?

 

Parce ce que ces « fils » sont tes rêves, tes espérances, tes peurs, tes émotions … en fait tout ce qui constitue ce que l’on appelle le « corps émotionnel ». Aussi, lors de la traversée de ce filtre, si tu es intéressé par ces attirances, tu leur portes attention et comme l’énergie va où l’attention « est », tu touches toi-même « un » ou « des « fils » qui mettent en mouvement toute cette machine complexe du corps émotionnel. Une véritable toile d’araignée qui t’immobilise dés que tu la touches et qui se nourrit de toi.

 

Mon propos pour l’instant n’est pas de comprendre les raisons de ce filtre et de sa création, ainsi que son utilité ou son aberration. Nous observerons cela plus tard.

 

Pour l’instant, nous travaillons sur ton espace de vie, ta piste de danse, ce qui en énergie fondamentale s’appelle « l’espace de la sensualité ». Nous regardons son fonctionnement, son alimentation, sa production d’énergie à l’intérieur d’un schéma de fonctionnement installé par la Création.

 

Alors tu as là, la totalité de tes espérances virtuelles, tous les jeux d’esprit inventés par l’humanité, mais aussi les peurs de tes parents, les incidents, accidents … en fait tout ce qui peut produire sur toi un détournement d’intention installée par la Création dans tes cellules … tout ce qui peut te conduire dans une autre voie que celle que Bam attend de toi.

 

Mais le cerveau analytique et raisonné est bien fait, avec le cerveau reptilien en support. Il sait te convaincre de l’utilité de cette action qui t’est proposée. Tu peux même croire que tu œuvres pour la Dignité Originelle. En surplus, ces « offres » et « séductions » sont toujours prometteuses d’un fruit « sécurisant », « stable », « reconnu socialement ». Alors, pourquoi résister à ces attractions ?

 

Sauf que l’on a les mains vides. C’est clair après des années de ce jeu, lorsque les fausses espérances se sont envolées comme fumée au vent. Mais cette compréhension tardive ne suffit pas à se transformer car il n’y a plus assez d’énergie et de vitalité dans le corps pour pouvoir provoquer le changement de vie. Nous touchons là un point crucial de l‘évolution de l’humanité en général et de l’humain en particulier.

 

4. La diminution de la vitalité originelle.

 

S’il se dégageait des cellules toute la force du Bam qui s’y trouve stockée, le Treillis n’aurait aucune chance de retenir l’énergie de retour de l’espace de sensualité. La Dignité serait si présente, si forte, si urgente, que rien ne pourrait arrêter le « retour à la maison ».

 

Aussi, pour continuer à retenir et vivre de cette énergie de vie, le Treillis doit régulariser l’émission de vitalité et d’enthousiasme émanant des cellules du corps. Il ne peut pas agir sur les cellules car elles sont nées de Bam. Trop fort pour lui ! Il ne peut pas non plus agir sur les sens pour les mêmes raisons. Trop fort pour lui ! Il ne peut agir que sur l’espace de vie, cet espace créé par la vibration des sens sous l’impulsion de l’Amour émanant des cellules. Comment va-t-il faire ?

 

Très simple. Il a inventé les règles, les interdictions, la moralité … en fait un ensemble coercitif pour limiter contrôler, orienter l’action de l’humain. Il a mis en place un conditionnement venant diminuer l’espace de sensualité. Alors, il se met en place une auto-régulation du mouvement naturel de la vie tel que prévu par Bam.

 

Avec un espace d’action diminué, les sens moins sollicités vont réduire leur activité. Ils feront la répercussion de l’information sur les cellules du corps pour qu’elles ne leur envoient plus autant d’énergie d’amour à dynamiser dans la vie ordinaire.

 

Ainsi, le Treillis peut arriver à réduire très fortement l’émission des cellules. Un humain ordinaire, « bien formaté culturellement » utilisera entre 0,2 et 2% de la réserve d’énergie dans ses cellules. C’est suffisant pour alimenter le Treillis en énergie et à garder vivant le corps.

 

Mais il ne reste plus assez de vitalité pour pouvoir traverser le filtre du Treillis sans succomber à ses séductions. La Dignité est perçue dans le cœur, dans l’intelligence aussi, mais les forces manquent pour résister aux attirances émotionnelles et aux rêves.

 

5. Comment intervient la Voie Directe dans ce processus.

 

Les techniques, pratiques et alignements d’esprit de la Voie Directe ont quatre actions :

 

-Libération de l’énergie dans les cellules jusqu’à 20% de ses possibilités. C’est le travail le plus important pour recréer l’enthousiasme de la Vraie Vie.

 

-Reconstituer le circuit normal de l’énergie en agrandissant l’espace de vie par valorisation des sens. C’est la partie la plus dangereuse car des personnes peuvent utiliser cette nouvelle liberté dans le cadre de leurs émotions et en oublier le mouvement « normal » de cet Amour Universel. Elles peuvent entre autre développer un orgueil phénoménal devant leurs nouvelles possibilités de vie.

 

-Ouvrir la connaissance du mouvement normal sur la Terre de cet Amour Universel par l’ouverture des mémoires des cellules. C’est une indication essentielle devant éviter les débordements de l’orgueil et des émotions. Lorsque l’on sait ce que l’on doit faire, on le fait ! … et on ne se laisse pas attirer par les fausses séductions.

 

-Ouvrir la connaissance sur le fonctionnement du Treillis pour pouvoir capter son mouvement dans les situations de la vie ordinaire et ne pas les suivre. En surplus il y a mise en place des décodeurs de « sécurité » activés lorsque le Treillis propose sa vision de l’événement. Cela est l’aboutissement des pratiques de base avec les hommes de bronze.

 

Voilà la première approche de l’enjeu de la vie.

 

 

******************

 

LA CONNEXION DE LA MAIN, DE LA TETE ,

 

DU VENTRE

 

 

1. Vous pouvez travailler directement avec les deux mains si vous avez de bonnes dispositions; sinon faite d'abord une main et ensuite l'autre pour enfin réunir les deux en même temps. Paumes ouvertes vers le haut, sur les cuisses. Au centre, imaginer un cercle grand comme une pièce de monnaie. Vous le visualisez aisément et vous sentirez qu'il y a de la chaleur en cette zone. Une sensation ou une impression suffit pour commencer.

Dés cette sensation, faites tourner cette pièce dans le sens d'une aiguille d'une montre. Aidez-vous d'une rotation des yeux dans les orbites si nécessaire.

Décidez ensuite que le mouvement sera opposé et aussi aidez-vous des yeux. Votre attention est bien entendu sur vos paumes.

Il y aura d'abord un ralentissement du mouvement dans le sens des aiguilles d'une montre puis un arrêt et enfin un départ, parfois un peu lent, dans le sens inverse.

 

Faites cela plusieurs fois pour bien sentir la présence de cette zone au creux de votre paume et la chaleur ou une sensation parfois de froid qui se situe là. Vos doigts peuvent fourmiller, les mains avoir le sentiment de gonfler : n'y portez pas grande attention pour l'instant. L'important est de percevoir cette zone et la mettre en mouvement sous l'effet d'une part de votre attention et d'autre part de votre volonté.

 

2. Maintenant, tout en gardant le mouvement dans les paumes, vous allez porter attention au haut de votre crâne. Imaginez un cercle de dimension de la paume, dont le centre serait la fontanelle. C'est le type de cercle qui se trouve sur les images religieuses pour enfants. Il va se sentir assez vite.

Dés qu'il est perçu, ne vous attardez pas à le visualiser très précisément, une sensation suffit pour l'instant, vous reporterez une attention précise sur vos mains et déciderez fermement que la pièce doit tourner dans le sens d'une aiguille d'une montre. Vous constatez alors que le cercle au-dessus de votre tête tourne dans le même sens.

Alors vous ordonnez à vos paumes de faire tourner l'énergie dans l'autre sens et vous contrôlez que le cercle au-dessus de votre tête suit le même mouvement.

Vous venez de percevoir qu'il y a une corrélation énergétique très importante entre vos mains et votre tête, les mains ordonnant cette dernière.

 

3. En deuxième étape vous allez porter plus attention au cercle au-dessus de votre tête. Précisez le mieux dans ses dimensions et ordonnez-lui de tourner dans le sens d'une aiguille d'une montre puis ensuite en sens inverse. Vous constatez qu'il vous obéit.

Vous constaterez aussi que la pièce dans la paume de vos mains suit aussi le même mouvement.

Vous êtes en train de constater que la tête ordonne aussi aux mains et qu'il y a une connexion très intime entre les deux.

C'est un travail très important pour ce que nous allons faire car nous allons projeter de l'énergie par les mains et cela sera ordonné par la tête. Donc vous déciderez, vous voudrez et les mains obéiront et transféreront l'énergie.

 

4. Enfin, vous ferez une dernière connexion, celle de vos mains et de votre tête avec votre ventre.

Sous le nombril, à trois doigts environ, imaginez une boule chaude comme une balle de ping pong. Placer vos deux mains devant à dix centimètres environ, les doigts prêt de se toucher. Bouger les mains légèrement vers la droite. Vous sentirez que la boule se déplace aussi dans cette direction.

Faites l'inverse et vérifiez le même processus.

Ensuite, c'est à la boule que vous allez ordonner de se déplacer, très légèrement vers la gauche ou la droite. Vous constaterez que les mains suivent le mouvement.

 

5.Après ces exercices vos mains doivent être plus chaudes, parfois plus gonflées avec une sensation de force. Si vous poussez votre souffle dans le ventre vous sentirez une répercussion dans vos mains. Si vous faites un nouveau contrôle de la connexion entre vos mains et la tête vous constaterez que les ordres se transmettent spontanément de l'un à l'autre.