Techniques d’appoint

 

 

Energie sexuelle

 

 

C’est une technique isolée que tu peux pratiquer indépendamment pour avoir plus de sensibilité de corps et mieux utiliser ton énergie sexuelle.

 

C’est une énergie puissante dont le dérèglement conduit à des perturbations, qui ne sont pas toujours apparentes. Il y a des personnes qui sont venues me voir parce qu'elles n'arrivaient pas à se dissocier du travail : elles avaient « la maladie du travail », toujours droguées par un travail intellectuel. Le travail manuel régularise le système énergétique par les mains. Ce sont donc des personnes qui étudient des dossiers comme les juges, les avocats, les comptables… etc. Ces personnes comprennent que le dossier est arrivé à sa conclusion, qu'on peut le boucler et prendre une décision. Mais elles n'en ont jamais assez. Physiquement, elles n'arrivent pas à abandonner, à clôturer. Lorsque je les teste, neuf fois sur dix, je constate que c'est une dérivation anormale de l'énergie sexuelle vers la tête. Leur énergie sexuelle, qui n'a pas été utilisée naturellement s'est dérivée au cerveau.

Ainsi lorsque l'on parle de l'énergie sexuelle, elle représente un éventail d'action beaucoup plus large qu'on peut le croire à priori. Pour ces personnes, c'est un choc lorsque je leur explique qu'après avoir réorganisé leur système de sexualité, leur trouble vis-à-vis du travail va cesser. Trois ou quatre séances de régularisation énergétique et tout cela cesse. Certaines sont interpellées. D’autres disent tout simplement merci sans se poser plus de questions se contentant du résultat, l’origine n'étant ni leur problème ni leur intérêt.

 

Pratique

 

Tu as besoin de savoir utiliser ton énergie sexuelle pour développer, contrôler et élargir ton espace de vie.

Tu portes attention sur les parties sexuelles, ovariennes ou testicules, puis par des petites inspirations tu fais venir l'énergie à l'intérieur d’eux. Une réaction se fait : une modification de la température : la femme va sentir ses ovaires chauffer tandis que l'homme va sentir ses testicules refroidir.

Il faut prendre son temps car la charge de sexualité doit être importante puisqu'on travaille sans aucune manipulation manuelle sur les organes sexuels. C'est ce qu'on appelle l'énergie sexuelle froide. Mais, si on veut pouvoir maîtriser le mouvement de l'énergie sexuelle chaude, c'est-à-dire l'excitation naturelle, il faut commencer avec cet état où elle n'est pas en mobilisation directe.

Lorsque c'est bien chargé, par des petites inspirations, des petites contractions musculaires, on va amener l'énergie des ovaires ou des testicules au périnée, jusqu'à ce que l'on sente qu’il réagit, chauffe, picote, s'élargit. Ça vient très vite car le périnée est une zone érogène importante.

 

À partir du périnée, on fait monter l'énergie à l'anus. On pompe toujours par des petites inspirations à partir des ovaires ou des testicules. Le liquide, la force énergétique provient toujours des ovaires ou des testicules.

Au sacrum, tu sens l'endroit où l'énergie passe du côté interne de l'os au côté externe de l'os, c'est-à-dire côté dos. Là, il faut prendre son temps parce que cette énergie est plus épaisse que celle du Tan Tien qui est déjà raffinée et fluidifiée. Si tu sens qu'il y a des difficultés à faire passer l'énergie au sacrum, tu peux t'aider par de petits mouvements d'oscillations du bassin à l'articulation sacro-lombaire. Si tu es accompagné, l'accompagnant vient mettre sa main sur cette articulation pour aspirer cette énergie et l’aider à passer. Pour certains, il peut y avoir besoin de plusieurs séances. Ça peut être très compliqué car tout au long de leur vie, toute leur énergie sexuelle a pu se trouver limitée et bloquée dans la prison ventrale.

Une fois que c'est passé, on fait monter au repère du milieu du dos. Ce sont les repères de la boucle habituelle, qui est une technique générale dans le monde énergétique et non une technique particulière à la Voie Directe.

Puis du milieu du dos, tu passes au milieu des omoplates, c'est-à-dire au cœur. Tu sens ce liquide, qui monte très fort dans le canal arrière. En fait, tu as l'impression que ça monte dans la colonne vertébrale. Déjà au niveau du cœur ça peut faire un effet considérable pour tous ceux qui ont été perturbés dans leur sexualité. Quand on sent réellement monter cette force de sexualité dans ce point énergétique, ça peut faire remonter beaucoup de souvenirs.

 

Puis tu passes à la nuque. Tu t'arrêtes là.

La première fois, lorsque ça passe à la nuque, il peut s'installer une perception considérable de force, de rigidité, comme un bâton qui est dans le dos. Tu es planté droit sur un bâton. Ça fait une perception, un effet de rectitude, de droiture phénoménal. Là, tu t'aperçois quelle est l'importance de l'énergie sexuelle. L'énergie sexuelle propre et bien employée, rend droit, vertical. Elle fait se tenir droit, les pieds sur la terre et la tête, qui pousse sur le ciel.

Donc pour la première opération, tu stoppes à la nuque. Tu restes ainsi, continuant à pomper dans tes testicules ou tes ovaires pour bien charger.

Puisqu'il y a un réservoir énergétique important à la nuque, il n'y a aucun risque de faire une forte compression. Mais, constate bien cette rectitude et cette force à la vie que développe l'énergie sexuelle bien conduite, bien guidée.

 

La première fois que ça monte dans la nuque, tu ne continues pas plus haut mais tu ramènes l’énergie dans les ovaires ou les testicules. En fait, tu fais le mouvement inverse. Avec l'expire, tu fais descendre de la nuque entre les omoplates. Tu prends ton temps, comme si ta volonté et ton souffle étaient des doigts, qui draineraient ce canal pour ne plus laisser d'énergie dans la nuque et tout ramener entre les omoplates. Si la sensation de rectitude n'a pas été perçue en montant, elle peut se percevoir lorsque l'énergie est en train de descendre.

Puis du milieu des omoplates, tu l'amènes au milieu du dos. C'est ainsi que tu fais, de proche en proche, jusqu'aux ovaires ou aux testicules. Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien qui reste dans le canal parce que si tu as laissé de cette énergie dans le canal, elle va se mobiliser elle-même et passer dans la tête. Et les fantasmes et rêves érotiques vont commencer.

Pour les séances suivantes, tu referas la même chose, allant au-delà de la nuque. Tu monteras sur la fontanelle par l'arrière de la nuque, par l'arrière de la tête. Tu percevras, à ce moment-là, un fourmillement important dans le cuir chevelu, qui se mettra à avoir de la vie. Très souvent le cuir chevelu est un désert énergétique.

Puis tu feras descendre cette énergie dans la boucle par le troisième œil puis la gorge pour tout ramener au Tan Tien qui est ainsi enrichi.

 

Ton ventre est fort, ta rectitude est nette, ton impulsion à la vie et à l’action bien présente.

 

 

 

****************

 

 

 

La maîtrise de l’espace

 

Alors, qu'est-ce que la maîtrise de l'espace ?

C'est s'être rendu compte que l'espace a deux fonctions : une passive, que l'on va appeler la fonction d'accueil, et l’autre très active qui organise une pression sur ceux qui sont à l'intérieur de lui.

 

L’action passive, la fonction d'accueil, tu t'en es souvent rendu compte. C’est par exemple, lorsqu’en en haut d'une montagne, tu lances un son. L’air est très lumineux, très clair et le son va très loin. S’il y a du brouillard, le son est très vite amorti.

Pourtant c'est le même son, c'est la même volonté à l'action, c'est la même volonté à la vie. Qu'est-ce qui fait la différence ? C'est l'espace, c'est l'accueil de l'espace au son. Ta volonté, c'est-à-dire ton espoir à la vie, ton plaisir à la vie, ton impulsion, ton envie, ton enthousiasme, ne peut pas aller au-delà de ce que l'espace accepte de porter. C’est la première perception.

 

La deuxième perception, tu peux, aussi, la comprendre à travers des éléments naturels de ta vie. L'espace impose sa vibration à ceux qui sont dedans.

Quand tu rentres dans une maison où il y a eu la guerre, une discussion orageuse, et bien que tout soit fini, tu es oppressé. Ce système de vibration agit sur toi. Si tu restes dans cet espace, tu vas mobiliser les pensées, les paroles, les discussions selon le mouvement de la guerre, du reproche. C’est la deuxième perception dont on se rend moins compte. L'espace agit sur le système énergétique des personnes qui sont à l'intérieur de lui. C’est son action la plus importante.

 

Alors, comme tu veux être maître de ta vie, ne plus être cette feuille soumise à tous les vents, tu dois te poser la question : « Comment puis-je être maître de ce double système de l'espace, être maître de l'accueil et maître de la vibration sur moi ? »

De quoi te rends-tu compte à ce moment-là ? C’est que tu ne peux agir que sur ce qui se passe maintenant, tout de suite. Dès que tu fais référence à un futur ou un passé, tu n’as plus de matière d'action.

La perception du mouvement présent te libère de toutes les théories, de toutes les appréciations, de toutes les peurs et te donne, en même temps, l'enthousiasme à l'action.

C'est ça, la maîtrise de l'espace.

 

Cela ne se fait pas par une contraction, mais avec cette détente, avec cette attention à ce qui est là.

En même temps, tous tes rêves s'éclatent. Tes rêves, tes aspirations, tes théories, tes espoirs, tout ce qui est fabriqué par ton mental n'a plus sa place dans cette intensité d'attention, et tu échappes à tout et à tous. Tu es le maître de ta vie.

 

Mais l'espace n'est pas seulement celui imprimé par l'extérieur, par les autres et l'environnement. L'espace, en finalité, est celui que tu t'écris à l'intérieur de toi. Alors comment te l’écris-tu ? Avec tous tes espoirs, avec tous tes rêves, avec toutes tes théories, toutes tes aspirations toutes faites ? Tu te trouves alors manipulé par tes propres créations. C'est toi, le gardien de ta propre prison.

La maîtrise de l'espace est la maîtrise de sa propre prison. Plus exactement, c'est la pleine compréhension de l'existence de cette prison, à chaque instant, qui produit l'éclatement de cette prison. Cela se fait naturellement.

Voilà ce qu'est être maître de l'espace.