RENFORCEMENT DE LA BOUCLE PAR L’ENERGIE

 

SEXUELLE

 

 

J'établis le processus pour les hommes en parlant de respiration testiculaire. Toutefois les femmes devront entendre "respiration ovarienne". Les principes sont les mêmes. Si l'on veut sophistiquer, il y a quelques différences mais elles sont mineures et n'ont aucun intérêt dans le cadre de notre travail qui est une préparation pour les vies antérieures et une assimilation énergétique des données recueillies dans les visions.

 

POSITION : S'asseoir sur une chaise ou sur le sol en tailleur. Il n'y a aucun intérêt à se martyriser les genoux; prenez la position qui vous est confortable.

Dos droit au niveau de la taille, mais légèrement courbé à hauteur des épaules et du cou pour relaxer la poitrine et aider l'énergie à circuler. Menton rentré.

Il est bon d'avoir les testicules non comprimés par un slip serré. Pensez aux culottes de grand-père et portez en, ou mieux, rien du tout. Jamais nu ou vous perdrez beaucoup d'énergie. Vêtements confortables et chauds.

La langue contre le palais: nous avons déjà vu que la langue sert de lien à la circulation de l'énergie pour fermer la boucle entre l'avant et l'arrière des canaux.

Mains jointes sur les genoux.

 

LA RESPIRATION TESTICULAIRE.

Respiration par le nez.

 

1. Centrez votre attention sur le scrotum, entre les deux testicules: sensation de froid.

 

2. Inspirez lentement et remontez les testicules vers le haut par un effort des muscles du ventre. Retenez le souffle un instant et expirez doucement en relâchant les muscles. Imaginez que l'air descend dans les testicules et les remplit. Continuez le mouvement jusqu'à ce que vous sentiez du froid dans les testicules.

En effets secondaires, ce mouvement de va et vient va en même temps faire circuler rapidement le sang pelvien et évacuer les toxines accumulées.

Avec de l'habitude vous utiliserez seulement l'esprit : pratiquement tout se localise dans le sac scrotal lui-même.

Faites cette respiration jusqu'à ce que vous sentiez vos testicules bien chargés d'énergie froide.

 

3. Ensuite, tirez doucement en inspirant cette sensation de froid du scrotum jusqu'au périnée, en remontant vos testicules. Fermez bien le périnée en fin d'inspiration, lorsque vous êtes en expiration. Concentrez-vous sur cette zone afin de ne pas laisser échapper l'énergie dans les jambes : elle retournerait à la terre.

Refaites plusieurs fois cette aspiration afin de bien sentir le lien essentiel entre le sacrum et le périnée.

 

4. Une fois cette connexion faite, il y a la deuxième aussi capitale pour l'exercice: passage au sacrum.

Toujours débuter avec la respiration testiculaire, inspirez, tirez le froid de vos testicules jusqu'au périnée, puis amenez-le à votre sacrum. Bougez le sacrum d'avant en arrière, légèrement, pour aider le passage de l'énergie. Expirez en maintenant bien le périnée fermé.

Faites revenir plusieurs fois l'énergie au sacrum, jusqu'à ce que vous sentiez l'énergie froide monter un peu dans le dos. Cette sensation montre que vous avez réussi ce difficile passage. La suite va maintenant aller toute seule.

 

5. Prochaine étape : milieu de votre dos (la 11 ème vertèbre dorsale). Pour la localiser, passer une ficelle autour de votre taille, niveau nombril. Le point est sur la colonne vertébrale, à l'opposé.

Pratiquez de la même manière, toujours en inspirant et toujours en partant des testicules. En effet le terme "tirer" est impropre ; c'est "pousser "qu'il faudrait dire. Imaginez un tube qui part des testicules, passe par le périnée, le sacrum et remonte la colonne vertébrale jusqu'à la nuque et même se poursuit jusqu’à la fontanelle. Le robinet de puisage est les testicules ; c'est donc eux qui alimentent le tube en liquide énergétique et non une aspiration qui tire le liquide vers le haut. Le liquide va vers le haut car on ouvre le robinet en bas. Et en final, pour que le liquide ne se perde pas lorsque l'on reprend sa respiration (expiration), il faut fermer le périnée. Le processus est simple mais il faut veiller impérativement que tout apport parte des testicules. Si ces derniers paraissent vides, pour quelques raisons que ce soit, il faut les recharger par des inspirations d'air. Puis reprendre le mécanisme depuis le début.

Vous pouvez vous aider en bougeant d'avant en arrière cette partie du dos. Vous sentirez l'énergie venir en ce point et vous pouvez avancer quand elle tente de monter plus haut toute seule.

Sachez que c'est une zone où vous pouvez stocker de l'énergie. Entre autres, elle est en connexion avec le centre régulateur du cœur. Quand vous avez une pression au niveau du cœur ou de la poitrine, concentrez-vous sur ce point du dos. Presque immédiatement il y aura un dégorgement du cœur. Vous le sentirez soulagé. En même temps il y aura un point de chaleur qui se fera dans le dos. Vous pouvez laisser l'énergie là, ou encore mieux l'envoyer dans votre ventre. C'est un procédé de déchargement du cœur que les cardiaques devraient connaître: ce point du dos est une mini pompe énergétique qui peut soulager considérablement celle du cœur tout en obtenant le même résultat.

 

6. Prochaine étape au milieu du dos entre les omoplates. Chacun son point. Vous le sentirez au gonflement qui se fait lorsque l'énergie arrive là. Gardez-la un moment là car c'est un point qui vous permettra plus tard de faire passer l'énergie dans vos bras.

Puis même procédure.

 

7. Prochain arrêt derrière la tête, à la base du crâne.

C'est aussi une zone permettant d'emmagasiner l'énergie pour un usage ultérieur. C'est aussi une mini pompe énergétique en relation avec celle du dos et du cœur.

Maintenant, faites très attention à cette étape. UNE SEULE FOIS, lors du déblocage du circuit par la montée de l'énergie sexuelle, vous allez avoir une impression extraordinaire de force en cette zone. Ce sera puissant et vous donnera un véritable sentiment d'existence tonique et gaie. Vous saurez alors ce qu'est véritablement la force de l'énergie sexuelle et la stabilité énorme qui peut découler de son utilisation ordonnée. Vous saurez alors que les petits jeux amoureux conduisant à des décharges énergétiques sont de considérables pertes de puissance et que l'on peut utiliser cette puissance à autre chose.

Cette sensation sera unique : elle peut se produire soit en montant (ce que nous sommes en train de faire), soit en descendant, ce que nous allons produire plus tard.

Alors lorsque cette sensation se produit, prenez votre temps sur ce point, "jouissez" de l'état, observez-vous. Vous pouvez prendre votre temps car ce point permet le stockage de l'énergie, sans aucun danger.

 

8. Votre prochain point d'arrêt est le sommet du crâne.

Continuez à faire monter en inspirant jusqu'au point situé en plein milieu du sommet de la tête, à partir des testicules et avec le périnée fermé.

Cette énergie amenée là augmente le pouvoir créateur et améliore la mémoire.

On ne va pas plus loin pour cette fois.

 

9. En final, avec un peu d'habitude, la procédure complète se fera en une douce et longue inspiration, une fois bien entendu que les testicules seront bien remplis de cette énergie froide.

 

10. Ensuite, on redescend l'énergie sexuelle par le même chemin en contrôlant le mouvement. On ne laisse pas revenir l'énergie toute seule dans le ventre : on la dirige et on la commande !

Faites attention à la nuque: il se pourrait que la sensation que je vous ai décrite se réalise lors de la descente. Même sans cette sensation, arrêtez-vous un moment sur cette zone. Vous sentirez comme un coussin qui s'étale et s'agrandit derrière votre nuque. Cela procure un sentiment de protection bien réel.

 

Revenu dans votre ventre, vous allez maintenir vos mains contre en imaginant que vous y attirez le reste de l'énergie qui serait resté dans le circuit.

Puis vous ferez la boucle plusieurs fois.

 

En complément, si vous le voulez, vous pouvez faire la boucle complète sans un retour en arrière. Vous aurez un goût nouveau dans la bouche au passage de l'énergie. Faites alors attention à ne pas laisser l'énergie dans le circuit et en particulier dans la tête ou au cœur. Dans ce cas procédez comme je vous le dis en final dans le chapitre suivant sur le renforcement de la boucle par l'aspiration du Tan Tien.

Pour ma part je préfère faire revenir l'énergie sexuelle froide de la tête par le dos car il y a un renforcement très sensible des zones du cou et la mise en place d'une protection énergétique qui n'est pas négligeable. Elle aide considérablement dans des attaques rapides venant de l'extérieur. Le mécanisme de protection est alors immédiatement en place par une rentrée du menton vers la gorge, ce qui tend naturellement la nuque sans aucun effort musculaire pour elle. Les réseaux qui la traversent ne sont donc pas comprimés et ont une opérationnalité immédiate, autant dans les décisions intellectuelles que les actions physiques.

 

 

 

****************

 

 

Le Cavalier de Lumière

 

 

Le cavalier de (la) lumière : un cavalier est un être qui chevauche un cheval et ce cheval est un cheval de lumière.

 

Dans le vocabulaire de la Voie Directe, que veut dire la lumière, un cheval de lumière? C’est un phénomène de condensation. La lumière originelle, la force, la beauté, le bonheur, la générosité, l'amour originel se condense et forme une matière que tu utilises dans ta vie ordinaire.

 

J'ai souvent pris l'exemple d'une goutte d'eau. Il y a dans l'atmosphère de l'hydrogène et de l'oxygène. Et déjà, il y a une opération chimique qui se produit pour que cet hydrogène et cet oxygène s'accouplent ensemble et forment de l'eau en son principe, en matière dans l'univers. Cette eau-là, cette vapeur d'eau va se refroidir, c'est-à-dire se condenser, perdre de la chaleur.

Dans le monde de cette lumière par l’ouverture des mémoires profondes, tu t'aperçois qu'originellement il n'y a pas de séparation entre la lumière, la chaleur et l’amour. C'est la même matière qui rayonne sous un faisceau différent. Donc, lorsqu'elle perd de la chaleur, la matière se modifie et la lumière se transforme.

La vapeur d'eau en se refroidissant va donner un brouillard plus ou moins épais au fur et à mesure de la descente de la température. Si on descend encore en température, le brouillard devient franchement de la pluie. En descendant encore, la pluie fine se transforme en grosse pluie. Même en grosse grêle. Tout ça est un phénomène de condensation, que tu peux poursuivre plus encore car la pluie et la grêle peuvent encore se transformer en neige et si tu condenses encore, si tu perds encore de la température la neige va donner de la glace.

H2O, cette matière originelle, va prendre l'état extérieur de la température dans laquelle elle est. Donc, je ne devrais pas dire que la neige se transforme en glace mais que l'eau, arrivant à une certaine température, prend la structure de la glace.

 

Le cavalier de la lumière chevauche de la lumière.

 

Qu'est-ce que la lumière dans le monde reptilien, dans le monde du Treillis ? C'est lorsque l'on a décondensé la matière, que l'on a fait le processus inverse. De la glace on en a fait de la neige, la neige est devenue eau, l'eau a pris l’aspect de la grêle puis de la pluie fine etc. En fait, on met en œuvre un processus inverse à celui qui a fait et produit ce que nous sommes, ce corps, si rigide et si malmené.

 

Alors, le cavalier de lumière est celui qui a mis en place, à l'intérieur de lui, ce processus de décondensation à partir de ce qu’il est, lui. Il a perçu que les émotions n'existent que dans un système vibratoire particulier, c'est-à-dire dans un espace précis. Donc une forme d'émotion n’existe que dans le cadre d'une température.

 

Dit autrement, les préoccupations et problèmes qu'on se pose sont toujours liés à un espace. De plus un espace conduit sa propre définition et fabrique ses propres problèmes. Alors, dans chaque espace il y a un degré de température. On change de degré de température et l'espace a changé, les problèmes ont changé, les émotions changent etc.

 

Donc, le cavalier de la lumière a perçu cela. Et, au lieu d'aller hurler sur l'espace dans lequel il est, il a la capacité de décoder ce qui est en train de se passer et de modifier le code, c'est-à-dire de modifier la température de l'espace, de modifier la vibration de l'espace et, ainsi, de proche en proche, il décondense.

Il décondense et il perçoit le résultat d'abord à l'intérieur de lui. C'est pour ça qu'il devient d'abord un cavalier de lumière : lui-même est de la lumière. Puis, lorsqu'il est réellement cavalier de lumière, certain de lui, confiant en lui, il va pouvoir être le cavalier de la lumière.

 

Donc, chevaucher l'événement et transformer l'événement en lumière.

 

Par rapport au cavalier de l'événement, le cavalier de la lumière est l'aboutissement de cette première chevauchée. Il n'y a plus de sécurité personnelle pour cette personne. Tant pis s’il meurt. Il ne peut pas faire autre chose que d'être cet être de lumière.

 

C'est un niveau excessivement puissant parce que lorsque le cavalier de lumière chevauche la lumière, il y a un feu d'artifice dans le Ciel, il y a un feu d'artifice dans la Création. Ce feu d'artifice, c’est plein d'étoiles, qui retombent sur la tête des hommes. C'est une bénédiction pour les hommes et c’est une danse dans le Ciel. Le Ciel est content, il est heureux.

 

Si en surplus, il peut y avoir l'accouplement entre deux cavaliers de la lumière, et c'est là où on entre véritablement dans la technique de la Grande Union. S'il peut y avoir cet accouplement entre deux êtres de lumière, c'est l'éclatement, c'est la bombe atomique au Ciel. C'est le Ciel qui hurle de joie et ça provoque une retombée fantastique de bénédiction sur la tête des hommes. Là, vraiment, par cette retombée-là, il y a la transformation très importante de la forêt karmique de tout le système vibratoire du reptilien.

 

 

Il est impossible d'atteindre cet état sans être passé par celui du cavalier de l'événement. Je peux dire que le cavalier de lumière est l'état humain en accouplement avec la Source. C’est excessivement rare et c'est bien dommage car c'est possible. J'ai tout montré pour en arriver là. Mais pour en arriver là, il faut vraiment aimer cet accouplement. Il faut vraiment aimer cette intention qui a fait que la Création et la Créativité se sont accouplées. Pour cela, il ne faut plus du tout être intéressé par sa propre création, par son propre mouvement.

 

 

Pourtant, on crée une œuvre sur la terre,

une œuvre parfaite.