Les voleurs de Ciel

 

Interne :

 

 

1. La tristesse.

Bien sûr que tu ne voles rien. Tu es bien respectueux des autres.

Et ta tristesse que tu étales partout, par chacune de tes respirations, par chacun de tes regards, par chacun de tes actes, par chacun de tes commentaires, par chacune de tes réactions à ce qui est dit, à ce qui est fait. Et cette tristesse-là est-elle quelque chose de tout à fait normal, n'a-t-elle pas d'incidence ?

Bien sûr, tu as entendu parler, dans mes enseignements que la tristesse est ce qui reste lorsque la gaieté est partie. Tu la perçois en passivité. Une passivité dans l'espace.

 

Mais te rends-tu compte du côté actif de la tristesse ?

 

Non, quand tu es triste tu ne peux pas t'en rendre compte. Tu ne perçois pas l'impact que tu fais chez les autres. La tristesse est comme la colle dans un environnement. Ça empêche les avions de décoller. Ils ont une impulsion à vivre et la tristesse, tout d'un coup, les bloque et les colle sur le terrain. Alors, lorsque tu étales ta tristesse, tu empêches les autres de dérouler leur mouvement, leur impulsion à décoller, à faire leur vol dans le Ciel.

 

La tristesse, c'est terrible. ça scotche un environnement. Ça l’immobilise.

 

C'est vrai, tu as raison, la Voie Directe n'est pas la maladie de l'effort. Mais sans travail, sans pratique, nul ne peut progresser. Alors, ne dis pas que tu n’y es pour rien. Ou alors il va falloir que tu m'expliques comment on peut continuer à être triste lorsque l'on a vu la beauté de la Création, l'engagement de la Création. Si tu continues à être triste, c'est que tout simplement tu n'as aucune intention, aucune volonté véritable de participer à cet engagement à la Création, faute de quoi la tristesse saute tout de suite parce que être triste, c'est véritablement une injure à la Création. À part ça, tu ne voles rien !

 

2. Le regard

C'est ça, tu ne voles rien ! Tu es respectueux de tout.

 

Tu ne voles rien avec tes grands yeux avides ?

 

Commentaire de Linda.

Christian, ici ne serait-il pas le cas de dire que ces mots si précis et si directs étaient destinés à quelqu’un en particulier ?? Car, si j’ai senti les exemples utilisés avant bien valables pour tout le monde, celui ci, à mon avis, ne l’est pas …

Il y a des gens qui, au contraire, fuient le contact avec le regard et ne seraient pas touchés par ces mots si directs… mais c’est un exemple important car ça arrive de trouver des gens comme ça !… alors, ou le laisser comme ça en expliquant « le destinataire », ou ne pas l’exprimer en « discours direct» ……

 

Avides de capter l'attention. Dès qu'on les a rencontrés, c'est un véritable aspirateur. Puis, si on fait celui qui ne voit rien, tu vas intervenir, tu vas demander : « ça va bien ? »

Ces grands yeux qui suivent les mouvements, qui suivent la personne. Tu es un véritable aspirateur d'énergie avec tes yeux. Et tu le sais très bien. Ces grands yeux immenses, ce lac immobile qui engloutit tout.

Bien sûr, tu ne voles rien. C'est tout à fait un regard normal, ce regard qui cherche à capter continuellement l'attention. Lorsqu'il rencontre le regard de celui dont tu veux consommer l'énergie, alors, il y a un clignement des yeux, un sourire, toujours quelque chose qui arrête l'attention sur toi.

Mais, à part ça, tu ne voles rien. Tout est très normal.

 

Tu devras apprendre à regarder. L'art de regarder sans prendre, sans sucer, sans absorber. En laissant l'autre libre de ton regard, en laissant l'autre libre de l'espace que tu veux développer avec lui. Mais, si tu préfères être ce lac immobile qui regarde, qui attire l'attention, qui aspire… continue et la vie va s'occuper de toi.

 

Commentaires de Linda.

(là je dirais… QUI ATTIRE L’ATTENTION pour te nourrir toi même… car, pour ce que j’expérimente dans le quotidien, DANS CET ART DE REGARDER c’est important d’attirer l’attention sur soi !, par les vêtements, l’attitude, le regard, le sourire… parce que c’est à travers le regard des autres (encore plus s’ils sont curieux de nous, donc PLUS INTéRESSéS !) QUE LE CORPS PEUT RAYONNER PLUS (que « normalement »), QUE CETTE MATIèRE DU CIEL PEUT SORTIR DES CELLULES ET DANSER SUR LA TERRE ! ET NOURRIR L’ESPACE de la personne qui est regardé !!,

car GRACE à CE RAYONNEMENT ELLE SE SENT SUPER VIVANTE, UNE VRAIE JOUISSANCE DANS LE CORPS, UNE PARTICIPATION AU MONDE TRèS PHYSIQUE !!!!

 

Donc, c’est toujours une question d’intention qu’on donne au GESTE ! ,

alors

quand on utilise le déplacement (première loi)

et l’intérêt (troisième loi) de l’autre

POUR L’ACCOMPAGNER

en fait on est DEUX à être nourri et en PLEINE SATISFACTION !,

PERSONNE

est en perte ou en manque de quelque chose !!!

 

3. L’intention.

commentaires de Linda.

A mon avis ici serait important de dire qu’on rentre encore plus en profondeur par rapport à ce dont tu as déjà parlé en EXTERNE,

c’est à dire la relation entre la TERRE et le CIEL (la Terre en estimant qu’elle a le droit que le Ciel s’occupe d’elle) …

Et dans cette plus grande profondeur, tu parles de la relation entre le BAM et le YAM :

le BAM qu’auparavant on considérait comme LE Ciel,

là on l’aborde dans sa réalité d’espace de plus en plus dégénéré qui n’est plus capable de protéger ses enfants…

Pour ce que je ressens là des petites précisions sont importantes,

car c’est plutôt récemment que tu as commencé à ouvrir les enseignements sur la relation YAM-BAM et «ce nouveau regard » sur le BAM n’est pas encore si facile et immédiat…

 

D'une part le Yam est seul capable de sauver le Bam de lui même et d'autre part le Bam doit enthousiasmer le Yam de s'occuper de lui.... Il y a donc cette double alternance très difficile à contrôler.

 

Le Yam doit toujours être prêt aux gestes et à l'action qui sauvent...

Mais il agit dans le Bam et celui ci doit lui offrir un terrain d'aventure qui l'enthousiasme... Hélas, le Bam prétentieux de lui et de ses amours n'offre pas un espace au travail du Yam... alors on entre dans un terrain très dangereux qui peut provoquer la mort du Yam.

 

S’il ne travaille pas, le Yam va mourir par éclatement interne.

 

Mais l'espace naturel au travail n'est pas là. Le Bam ne veut aucune modification mais IL VEUT LES POUVOIRS DU YAM....

Alors le Bam fait un constant chantage au Yam : TU DOIS ETRE LA POUR MOI!!!!...SOUVIENS-TOI, C'EST TA RAISON SUR LA TERRE!!!!!!.... TU ME DOIS TON AFFECTION, TON INTERET, TON ASSISTANCE....... CAR TA RAISON D'ETRE SUR LA TERRE EST POUR M'AIDER À ME LIBERER.....

 

Alors le Yam accepte ce chantage car IL FAUT QU'IL TRAVAILLE OU IL VA MOURIR.... C'EST CELA LE SACRIFICE DIVIN... LE YAM QUI SE DONNE EN PATURE AU BAM QUI N'AIME PAS ASSEZ POUR FOURNIR AU YAM L'ESPACE DISPONIBLE.

 

Pas la peine d'être un grand manipulateur pour exercer ce chantage. Tous les Bam le font au Yam. C'est un reflex de possession du Ciel.... Même s'ils ne font pas ce chantage consciemment, ils savent bien au plus profond de leurs mémoires que le YAM EST LIE A EUX QUAND IL EST SUR LA TERRE... ET ILS JOUENT AVEC LUI, SA VITALITE, SON CORPS... LE YAM S'OFFRE POUR NOURRIR, TRANSFORMER, FAIRE COMPRENDRE À CE BAM...

 

A toi, si tu es ce Bam paresseux qui veut TOUT sans le créer !!!!!

Puisque tu n'offres pas un terrain d'aventure convenable au Yam, son mouvement serait donc "je ne veux plus travailler avec toi"... Normal !!!... Alors il ne te reste plus que la solution de PROVOQUER le Yam et lui RAPPELER SON DEVOIR DE SACRIFICE : "tu es là pour moi... tu dois m'aimer.... .... D'accord, je suis peut être nul, mais tu ES LA POUR MOI ET J'EXIGE QUE TU M'AIMES!!!!!!!!! Voila la demande de SACRIFICE que tu exiges du Yam.... puisque tu es incapable de l'aimer !!!!!!.... Ta seule chance de rester vivant est donc de le PROVOQUER dans son destin.....

 

C’est le vol interne suprême que l’homme ordinaire peut faire sur la Terre.

 

Commentaires de Linda :

Une autre forme de vol et, peut-être, un exemple de ce BAM PARESSEUX (je ne sais pas trop où cela pourrait se placer….) :

 

VOLER L’ATTENTION /le dynamisme/l’enthousiasme

à travers L’ATTENTE que le YAM a des gestes du BAM :

c’est ta dernière expérience avec Anne…c’est aussi la mienne avec les gens lorsque je leur demande un RETOUR du travail fait ensemble par sms ou mail :

….ils écoutent ce qu’on leur demande, ils comprennent, ils donnent l’espoir de TRADUIRE EN ACTION ce qu’ils ont reçu…

Et après…

ou rien n’arrive…

ou quelque chose qui ne montre pas un «engagement amoureux» … une envie de laisser de l’espace à cette vibration qui va les guider dans l’ART DE REDONNER (car c’est un apprentissage!!)

ou… le temps de réponse est tellement loin

par rapport « au repas » …..

qu’au fur et à mesure de l’ATTENTE, les bras tombent,

on se sent sucé, aspiré

volé de cet ENTHOUSIASME avec lequel on les a nourris,

 

c’est la déception dans le corps de celui qui a donné

devant une promesse manquée,

(exactement comme quand on n’agit pas selon l’ENGAGEMENT INITIAL DE FAIRE VIVRE LE CIEL SUR LA TERRE,

même quand on a repris ce contact avec le Ciel et qu’on sait très bien qu’est ce qu’il faut faire !)

 

4. LE SILENCE.

Que je sois très clair : si tu ne connais pas le bonheur d’être discret, tu n’as même pas encore le petit orteil dans la Dimension que cherche à te montrer la Voie Directe. Tu joues au chercheur de Vérité … tout en continuant ta vie de voyou dont le plaisir est d’agresser. Tu es un voleur très important car les sons agissent sur les liquides du corps et celui ci en est constitué à 80%. Tu attaques avec force et détermination la Dignité. Etonne-toi après de n’avoir pas beaucoup de résultat dans tes « pratiques spirituelles » !!!!!!

 

Et puis, en final, si tu commences à entrer dans la dimension de la « discrétion »… si tu t’y glisses doucement… si tu portes attention à cette petite lumière que tu perçois tout au bout de ton regard… si tu es capable de sentir sur ton corps que cette lumière produit une chaleur sur toi… si tu pousses la délicatesse de ton corps jusqu’à lui permettre de sentir que cette chaleur entre en lui et circule entre les particules qui le constitue… alors tu entreras dans une Dimension du Silence tout à fait étonnante : ce « Silence » aime, agit, jouit de la Vie…

 

Ma peinture sur une roche de la Force de la Compassion en Action.

Perçois-tu son enthousiasme à la vie ?

La Vraie vie !!!!

Pas celle que te fabriquent tes peurs.

Car si tu laisses le Treillis organiser ta vie, ce ne sera TOUJOURS que du vol déguisé sous une coloration spirituelle.