La Grande Destructrice

 

Généralités

 

 

Il existe dans l'univers une force énorme, colossale, la plus puissante dans le Bam qui est comme un chirurgien qui enlève le cancer d'une partie du corps pour préserver sa totalité. C'est une force qui est facilement perceptible seulement depuis un siècle, en réaction aux agissements les plus profonds et subtils du Treillis. Aussi, il faut bien comprendre la notion de virtualité du treillis.

 

Le diable en soi n'existe pas.

 

Il est seulement le mouvement, l'agitation des hommes en séparation de la Dignité Originelle. C'est un système vibratoire entièrement virtuel, un courant d'air installé par l'agitation de l'humanité. Il s'est constitué son espace à lui, exactement comme quelqu'un qui tourne sur lui-même et produit un courant d'air autour de lui. Ce courant d'air est effectivement perçu comme une réalité par ceux qui sont présents parce qu'ils sentent qu'il y a un déplacement de quelque chose,

 

Mais il suffit que la personne cesse de tourner sur elle-même

et le courant d'air cesse.

 

C'est pour ça qu'on ne peut pas agir sur le courant d'air. Il n’existe pas en soi ! C’est identique avec La Création qui ne peut pas agir sur le treillis. Elle ne peut agir que sur les êtres qui sont en mouvement contraire à leur destination originelle. C'est ainsi que cette Force de destruction complète fut perçue il y a un siècle parce que l'accélération de l'agitation désordonnée et perverse de l'humain l’a mise en évidence.

 

En fait cette Force n'est pas une réaction.

 

Elle ne cessera pas parce que l'humain aurait cessé de créer le treillis parce qu’Elle est, en fait, la Femme Blanche. Elle est une des facettes de la Femme Blanche. On aperçoit toujours la Femme Blanche en tant que générosité, créatrice, comme celle qui fait des enfants. On la perçoit bienveillante. Elle est la créatrice, c'est l'œil bienveillant, c'est cette pourvoyeuse de biens.

 

Côté reptilien, on ne peut pas imaginer que cette Mère-là, l'essence même de la Mère, cet Océan d'Amour, puisse détruire ses propres enfants, ses propres créations. Pourtant c'est ce qui se passe. C'est une mère qui, en pleine lucidité, a la capacité aussi de détruire ses enfants, qui au-delà d’eux-mêmes, au-delà de leur propre perturbation peuvent provoquer aussi celle de l'Univers. Lorsque quelqu'un a la capacité de créer, il a automatiquement, aussi, la capacité de détruire. C’est la Loi Karmique. C'est cette capacité de destruction qu’a la Femme Blanche qui est maintenant mise en accélération depuis un siècle environ, à cause de la perversion véritablement anormale et très dangereuse de l'humain.

Si on va plus loin, encore plus profondément dans la compréhension de La Grande Destructrice on constate que son action n’est pas de destruction mais de libération. Donc, celle qu'on appelle habituellement la Grande Destructrice pourrait aussi être appelée la Grande Libératrice.

Cette Force intervient lorsque la Force de la Compassion en Action, dans le Bam n'est plus suffisante. Je l’appelle « ma Belle ». Gardons ce nom qui est beau ! Il va falloir maintenant s'occuper de ce qui est pourri à l'intérieur de la personne alors que « ma Belle » ne s'en occupe pas. Elle s'occupe de tout le dynamisme d'action dans la vie. C'est une grande vigoureuse qui n'a peur de rien. Elle est prête à aller dans le combat immédiatement. Mais il faut maintenant un pouvoir supérieur, celui de la Femme Blanche en courroucée.

 

C’est la Femme Rouge !!!!

 

C'est une bouchère !

 

Elle entre dans le sang, dans la viande de l'être. Elle tire, arrache tout ce que le treillis a installé dans le corps pour le manipuler. Depuis des millénaires, le treillis est le locataire du corps. Il a progressivement installé des peintures et des papiers peints à lui. Mais ça c'est encore une vision extérieure. Il a aussi installé à l'intérieur des murs des fils électriques qui ne se voient pas mais qui pourtant sont très efficaces pour conduire SON électricité d'un point à un autre de la maison. Après ça, avec son propre ordinateur, il a la capacité de faire vibrer l’être à sa manière…

 

Comme il veut, quand il veut et où il veut !!!!!

 

Le plaisir du treillis est d'obtenir l'humiliation de l'être. C'est là où il a son nourrissage principal, par le fonctionnement de la première loi énergétique : écarter au maximum l’être de sa perfection originelle.

 

Lorsque l'on a perçu tout cela et qu’on veut en arrêter complètement il va bien falloir arracher ces fils pour que cette maison redevienne un outil parfait pour le fonctionnement de l'intention initiale de la Création. Et c'est là où intervient la Femme Rouge !

 

Mais QUI aide-t-elle? Elle n'a pas une action pour l'humain basique parce que celui-là n'a pas besoin d'être nettoyé. Il est « bien » avec sa pollution. Il n'est pas demandeur. Si on n'est pas demandeur, Elle ne peut pas intervenir. Le Ciel ne peut pas violer la Terre. Alors, il faut bien comprendre que la Femme Rouge n'intervient pas sur l'humanité dans son ensemble. C'est la Force même de la Femme Blanche pour aider ses enfants qui veulent réellement se libérer de ce mécanisme du treillis.

 

On présente son corps comme un festin à la Femme Blanche en lui disant : « Toi qui m’as créé, je me suis laissé infiltrer au cours des millénaires. Mais maintenant, s'il te plaît, il n'y a que Toi que j'aime, Il n'y a que Toi avec qui je veux vivre. Enlève-moi tout ce système parasitaire qui fait que régulièrement je me laisse polluer et que je mets le genou à terre.»

 

Donc, on offre son corps dans un festin, on met son propre corps sur la table et on LUI demande de « manger » tout cela, de détruire tout cela, de prendre tout ce qui ne va pas car ça ne nous intéresse plus de garder quelque chose qui se conduit si mal. Mais, ce n'est pas pour aller dans le néant, ce n'est pas pour aller dans l'aliénation de soi, ce n'est pas pour se donner en holocauste à l'humanité.

C'est pour qu'enfin on puisse se conduire bien !

 

… Que tout le corps soit cette impulsion à bien se conduire et qu'il y ait cette joie et ce bonheur qui coule librement à l'intérieur de lui. Donc, ce n'est pas une évasion du treillis car si on a pris un corps, si on est venu dans cette incarnation, ce n'est pas pour s'évader de cette humanité, c'est pour y vivre selon les règles de la Création, selon la mobilisation et l'enthousiasme de la Création et non plus selon les règles du treillis, selon sa lourdeur, sa fatigue, son doute, son mécontentement etc.

 

Et on se décide de donner son corps en nourriture.

 

Mais ça, ce n'est pas rien car tout le monde serait à peu près d'accord pour le dire mais ça va être une annulation complète de sa volonté d'exister de manière personnelle, ça va être l'annulation des rêves auxquels on s'est tellement accroché, à travers lesquels, justement, le treillis a pu drainer l'ensemble des énergies et s'agiter. Ça va être la fin de ta prétention à te voir d'une certaine manière. Pourtant, on aime se voir d'une certaine manière. Je l'ai souvent dit dans mes enseignements. Le dernier obstacle que l'on a pour notre libération est l'image que l'on se fait de soi. C'est le dernier obstacle à surmonter. Et il est excessivement difficile à surmonter parce que cette image-là porte, en fait, tous les rêves, par tous les sens, autant le regard, autant la virtualité, autant le son, autant le corps, autant la présence etc. Et c'est tout ça.

 

Vois comment tu es lié à l'image de toi.

 

Je connais des femmes qui ne peuvent sortir de chez elles sans avoir du rouge à lèvres. Si elles ne sont pas correctement maquillées elles ont l'impression d'être nues et vulnérables dehors. Elles ont l'impression de ne pas exister. Tout d'un coup, avec le maquillage ça fait des femmes qui ont une présence, une manière de regarder, qui ont cette impulsion vers les autres, qui se regardent dans les autres. Sans maquillage se sont de petites frileuses repliées sur elles-mêmes. Tout simplement à cause d'une image de soi, pour un maquillage ou une forme de vêtements !!! Nous sommes, là, dans le mouvement le plus grandiose de l'Univers, la Femme Rouge, la Femme Blanche qui utilise son côté destructeur, retrousse ses manches et retranche comme un chirurgien tout ce qui ne va pas, toute la pollution, la maladie, qui s'est installée dans les êtres qu'elle a créés. On ne peut avancer par là que par amour. On ne peut avancer sur ce territoire que par amour. Tout le monde

 

QUI ACCEPTE DE MOURIR COMPLETEMENT !!!!!

 

Voilà le texte merveilleux que m’a adressé une jeune femme Suédoise… qui est maintenant une VRAIE FEMME après être passée par ce feu intérieur. Elle devient « Magnifique ».

Ce message d’amour pour la Création s’adresse à tous ceux qui veulent bien l’entendre.

 

ChristianJ'ai pensé à cette ouverture dans mon système tantrique.Comment s'est fait? On en a parlé déjà, mais je voudrais être un peu précise.Mon seul chemin était toujours la Liberté, et demeure la Liberté.Avec moi, l'ouverture vers elle était toujours par la (plus grande) souffrance.J'avais cet élan de feu de briser les obstacles en moi, physiquement douloureux et omniprésents.J’ai senti l'enfermement, l'emprisonnement, la "Bulle" - ça doit être le système de Tantrika - et mon intuition m'a guidée consciemment à trouver le moyen de casser, briser. Et ça, violemment.La dernière fois, alors que j'avais 22 ans, m'a presque coûté la vie. C'était, (sans être pathétique) un VERITABLE état de vie ou de mort.La Vérité m'a montré son visage...et le mien...et ce choc m'a tué, physiquement.Pendant 6 mois je n'étais pas là. JE volais entre Ciel et Enfer. ILS se battaient pour moi, ces deux Forces.J'ai senti et vu (des images) que tout mon être se dissolvait, cellule par cellule, heure après heure, jour après jour.RIEN n'était plus là, pas une seule pensée, pas un seul sentiment, pas une seule mémoire.C'était le jugement dernier.Alors, j'étais folle et j'ai tout perdu. UN Mort vivant.C'est à partir de cet anéantissement précis et efficace, qu'un vrai chemin, sans l'existence physique d'un ego, a été entamé pour le voyage intérieur. C'était comme ta main de lumière, qui sentait, touchait, voyait, croisait chaque obstacle, pierre, saleté. Le "Treillis"(je préfère ce nom!) qui me grinçait et menaçait.Si on a rencontré le Treillis face à face, on n'est plus jamais le même.Et on comprend qu'il y a un choix.Je ne pouvais pas appeler Dieu, puisque je n'étais pas digne. J'étais un monstre. Pire encore, j'étais le Treillis.J'ai imploré d'être menée là où je devais aller pour être pardonnée et...purifiée."Je ferais Tout pour vivre, même sans rien, même sans la parole et la pensée, même sans aucun talent.

SANS RIEN pour Vivre purement.”

J'avais 22 ans, et je n'avais pas commis de grands crimes.Si je suis la seule jusqu´à maintenant à pouvoir briser la structure Tantrique-je comprends bien pourquoi.On paye, physiquement, mentalement, émotionnellement avec sa vie. Et on ne sait pas si on revient.Qui ose mourir? Qui ose renaître?Mon accouchement a duré 6 mois. Après je suis descendue sur Terre. J'étais née.Ma question est : Y a t-il un autre moyen de libération pour les Tantrika? Quand on brise, on peut assassiner. Ou provoquer un suicide interne et externe.Qui ose aller jusqu'au bout?Qui ose tuer?Ces pensées intimes en intimité avec toi. Le médicament est exclusif. Exclusivement dangereux.Personne n'a jamais compris ce qui m'est arrivé.Ton essence unique une source unique pour mon essence.La Source canalisée par Toi sauve et nourrit la mienne canalisée par moi Cecilia.

 

Rien à ajouter ! VEUX-TU MOURIR... à cette fausse vie ?