RIEN

 

Aider la Femme Blanche

 

 

On doit aider la Femme Blanche dans le corps de laquelle le treillis vit et s'agite. Il la blesse constamment. On va appeler ce dernier « virus » parce que c'est plus facile.

 

L’aider, c’est protéger ses œuvres : ses enfants qui ont des difficultés à vivre. C’est aussi chercher ceux qui veulent sortir du treillis qui les manipule. On reste toujours dans le même espace de l'humanité, mais c'est le système vibratoire qui change.

En surplus, en modifiant le fonctionnement du treillis, on modifie le système d'aliénation sur l'ensemble de l'humanité.

 

Cela veut dire qu’à chaque fois qu'on a sorti quelqu'un d'affaire,

c'est-à-dire qu'on a changé son système de vibration pour qu'il ne soit plus soumis ni sujet à l'influence du treillis,

on a fait une explosion complète dans l'univers,

on a fait une explosion complète dans le treillis.

 

Encore plus particulier, chaque personne qui a réussi à faire, de nouveau, cet accouplement avec la Source fait bénéficier la Terre entière de cette libération. Par son corps, elle mobilise d'une manière fantastique ce Silence, cet Espace, cette Liberté qu'il y a entre les fils du treillis.

 

C'est réellement cela aider la Femme Blanche.

 

Finalement, pourquoi être un passeur, pourquoi être un moine de l'événement ? C'est pour aider la Femme Banche à régler cette difficulté qu'elle a en Elle et pour, aussi, aider ceux qu'elle a créés. C'est pour ça qu'il est absolument impossible de pouvoir de nouveau rentrer en communication avec la Femme Blanche si on n'aime pas les autres.

 

La rencontre avec la Femme Blanche et l'aide à la Femme Blanche c'est l'aide à Sa Création.

 

C'est pour ça qu’une des phrases du poème de la Femme Blanche dit : « Repose-toi Ma Belle - Je te protège dans tes œuvres ». Ceci est oublié par beaucoup que j'ai amenés pourtant à un haut niveau de perception et compréhension. Ils n’ont retenu que les pouvoirs, les libérations énergétiques, mais ils ont oublié le côté du cœur, l'amour des autres.

Sans cet amour pour les autres on n’aide jamais la Femme Blanche. Au contraire, on alimente encore plus le treillis, qui est une séparation par rapport à la Création, par rapport à cet amour. Dans le treillis il n'y a pas d'amour de l'un par rapport à l'autre. Il y a seulement un mécanisme d'utilisation mutuelle.

 

Alors, j'en ai déjà parlé mais il est bon de revenir sur ce point essentiel : sans l'amour des autres, il n'y a pas d'aide à la Femme Blanche. Il n'y a aucune possibilité d'être ce moine de l'événement. Il n'y a aucune possibilité d'être ce passeur. Il n'y a aucune possibilité d'être Celui qui peut trouver, comprendre et mettre en place des pratiques libératoires.

 

En plus, le treillis possède l'art du clonage. Sauf que le clonage ça va très bien lorsque tout se déroule bien. On peut alors s'illusionner. Mais lorsque la tempête est dans la vie, on s'aperçoit qu'on retombe dans la confusion habituelle.

Le clonage est du virtuel et le virtuel ne peut pas résister à une action réelle. Alors, ce n'est qu'une question de temps car le clonage et le virtuel sont toujours découverts. En définitive, le menteur est toujours découvert. C'est une simple question de temps.

 

Sur le plan le plus primaire comme le plus absolu, quand il y a des menteurs dans cette vie, dans ce LAM, ce n'est pas la peine de les rechercher activement car les événements vont mettre en évidence leurs mensonges. Alors on en prend acte et on agit en conséquence. C’est cela la conduite digne !... Percevoir ce qui est et agir selon cela … et ne plus poursuivre des rêves. Seule la vérité transforme !... Je rappellerai toujours que le diable, c'est celui qui ment. Le diable est un menteur. C’est ce qui lui permet de voler.

 

J'insiste là-dessus car être revenu dans un corps pour aider la Femme Blanche à régler son problème c’est aussi aider le treillis à régler son problème puisqu'on est dans le treillis. On n'est pas là pour détruire l'humanité. Elle se détruit facilement toute seule. Ça, c'est quelque chose qui est rarement compris.

 

J'ajouterai que l'aide à la Femme Blanche peut se résumer par le poème qui s’est écrit devant moi dans le Ciel.

 

Je t'aime,

Femme de l'univers,

Unique amour.

Quand ton corps frissonne,

mon cœur éclate.

 

Océan d'amour

Quand ta Douceur me submerge,

ton sourire m'envahit,

ma terre se dilate.

 

Repose-toi ma Belle,

je te protège dans tes Œuvres.

Mon Epouse,

Sens-tu mon Souffle ?

 

Dans ce corps piégé

je témoigne de ta Présence.

Ta Lumière se chevauche,

le temps s’explose.

 

Seul le Silence aime,

l'action en découle.

Pas de traces.

Mais veulent-ils exister par Toi ?

 

Puis un jour j’ai mis les genoux à terre.

 

Je suis fait de Toi.

Tes blessures saignent dans mon cœur,

mon enthousiasme faiblit.

Partir ?

 

Sa réponse fut :

 

Ton corps doit être sur la terre,

pour que la Lumière l’éclaire.

Porteur du Feu de la Douceur,

tu dois le transmettre.

 

Seule la Douceur lave le corps de la souffrance.

La paix du cœur est ton essence.

Donne-la à celui qui languit.

 

Vagabonde dans l'événement

Jusqu’à l'extinction du mouvement.

Ton indispensabilité est là.

 

Vais-je le réussir ? Quand on aborde tous mes enseignements tantriques, j'ai pu dire alors que faire naître une femme veut dire refaire naître la Femme Blanche à l'intérieur de quelqu’un, à l'intérieur d'une femme. C'est à travers une femme noble, qui retrouve toute sa dignité que l'homme a la capacité de sentir et de connaître physiquement ce qu'est la Douceur. Autrement il n'en a aucune capacité physique sauf à pratiquer les méthodes que j'ai données dans tout cet enseignement final.

 

Faire naître une femme c'est quelque chose d'extraordinaire.

C'est une explosion dans la Création.

 

Mais, maintenant que j'en suis à mes derniers enseignements car après, tout est fini, il y a quelque chose qui est encore très largement au-delà que de faire naître une femme : c'est amener une femme au Ciel. Mais là, ton cerveau analytique est déjà en train d'analyser et tenter de comprendre ce que veut dire amener une femme au Ciel. C’est impossible pour lui.

 

C'est une femme dans la dimension du Rien.

 

Au-delà de tout ce qui a pu être formé à l'intérieur de E YAM BAM RAM LAM, il y a encore autre chose. Je dis une femme et non un homme parce que ce n'est qu’un mouvement féminin qui peut aller là, qui peut passer au-delà de tout ce conditionnement, de cette enveloppe vibratoire de l'humain, de l'humanité, c'est-à-dire cette enveloppe du LAM, du LAM de E, de la Source. C'est autre chose. Tout cela est encore une forme de conditionnement. Quelle que soit la beauté de la perception, de la puissance de travail fait sur l'autre, c'est encore conditionné. Il y a une dimension où tout cela éclate complètement. C'est ça le Ciel. Parce qu'il faut bien un mot. Le mot « vide » est encore trop repris par le cerveau raisonnant mais le mot « rien » on ne sait pas ce que c'est. Rentrer dans le mot « rien »? Il n’y a qu'une dimension féminine qui peut. C'est un état féminin. Il ne faut pas du tout croire que parce que c'est un état féminin que c’est réservé aux seules femmes, un homme peut aussi y rentrer. Mais c’est son état féminin qui rentre dedans, qui a la possibilité de percevoir cela parce qu'il a accepté de se laisser pénétrer.

 

Mais se laisser pénétrer par quoi ? C'est là où il y a le problème car ça ne peut être que par « Rien ». Lorsque c’est perçu, ne serait-ce qu'une fraction de seconde, quelques minutes, toutes les constructions qui auront été pensées, senties, vues, s'explosent. La matière reste mais toutes les formulations, les références qui ont été mises en place s'explosent. Pour cette personne-là, c'est un espace immense qui s'ouvre puisque quoi qu'il se passe, elle ne pourra plus prendre au sérieux ce qui arrive car ce qui se déroule-là est toujours dans un environnement et donc dans un espace conditionné.

 

Et elle le sait !

 

Et elle a le pouvoir de l'espace qu'elle a touché. Elle a alors le pouvoir de l'action sur la terre, un pouvoir absolument énorme.

 

Faire naître une femme au Ciel est possible.