Le karma

 

 

Le karma, c’est très simple : un mot asiatique mis sur une règle universelle : la loi de cause à effet.

 

Cette loi est tout simplement ce qui est en train de se passer maintenant,

entre toi et moi.

 

Comment s'articule le système karmique, la relation de cause à effet ?

Moi je suis une cause, celui qui est en train d’émettre, qui fait une action. Cette action fait un effet sur toi. Toi, du fait de ta transformation, tu vas avoir aussi une action différente sur ton entourage.

Ainsi, Toi modifié, l'effet modifié par moi, devient le point de départ d’un autre effet : ton action sur le monde. Donc, tu deviens une cause qui fait un effet.

A la limite, lorsque l'on dit « la loi de cause à effet » c’est encore trop intellectuel.

 

On devrait dire que c'est un caillou lancé sur l'eau qui fait continuellement des ricochets éternellement.

 

Comment cela fonctionne dans le détail ?

Si je te parle, quelle est mon intention sur toi ? Est-ce que je veux contrôler ton mental, diriger ta conscience, te posséder pour que tu sois content de moi, que tu viennes m'adorer …

…. Ou est-ce que je vais dans le sens de ta libération, de te rende libre de tout et même de moi?

 

L’intention va porter le mouvement énergétique, va porter la parole, va porter l'action. Elle va créer un « objet énergétique ». Mais cet objet est porté par un « tissu énergétique », c’est à dire un espace d’action. C'est ce tissu énergétique qui va faire que la parole va être reçue et va bouger d'une certaine manière à l'intérieur de toi.

 

J'ai souvent pris l'exemple lorsque tu lances un son en haut d'une montagne. Si c’est clair et lumineux, le son va très loin, si c'est le brouillard le son est immédiatement amorti. C'est toujours le même son, c'est toujours la même volonté à la vie. Ce qui fait la différence c’est l'environnement.

 

La différence est faite par le tissu qui va porter le mot, c'est-à-dire l'intention qui va porter l'action. En d'autres termes, si côté extérieur, le système de cause à effet est une action, le côté interne est un tissu d'intention. Plus précis encore, c'est une intention qui a mis en place un tissu énergétique sur lequel va être portée l'action.

 

Des intentions, dans l'univers, il n’y en que deux :

Celle originelle de la Création

Et celle du treillis, qui veut créer son petit monde personnel.

 

Aussi, quel est le mouvement mis en œuvre ? À partir de là, tu peux comprendre toutes les applications multiples dans une simple relation.

 

Ce n'est pas linéaire mais spatial !

 

On ne parle du karma que lorsque l'on est tombé dans cet espace de séparation parce que là, le système de renvoi de l'effet sur la cause et la cause sur l'effet etc.… finit par créer des problèmes. Ce n'est pas libre. C'est l'organisation d'un espace fermé, c'est l'organisation d'un mensonge. Rien ne se libère sur lui-même. Au contraire, tout se cumule et à force de cumul, de mettre des ordures partout dans sa maison, on finit par ne plus pouvoir circuler et ça commence à sentir franchement mauvais. Sans compter qu'on ouvre la fenêtre de la maison tellement ça pue et que les voisins rouspètent.

Aussi à un moment donné, on est obligé de se poser la question : qu'est-ce qu'on est en train de faire ? Alors lorsque l’on se pose cette question, la conscience, l'esprit raisonné, découvre cette loi de cause à effet, cette loi karmique.

 

Si tu es dans la dimension de vibration de la Dignité, les événements se libèrent d'eux-mêmes puisque tu es en triangulation et non plus en relation duelle. Donc, finalement il n'y a rien qui s’accumule. Il y a une action, un fruit et le fruit se libère de lui-même à l'intérieur de cet espace cosmique.

Il n'y a pas de propriétaires du fruit qui voudrait archiver. Il n’y a pas d’archiviste. Il n’y a que l'action spontanée, qui intervient en fonction de la circonstance.

 

Cette manière d'expliquer le système karmique peut te surprendre. Tu n'es pas habitué à cette spatialité, parce qu'ainsi on échappe à la mécanique du karma.

 

C'est une danse dans un espace.

 

Soit l'espace est ouvert, soit il est fermé. Côté de la création tout est ouvert, tu es en triangulation et il n'y a pas un retour à l'envoyeur tandis que dans l'espace fermé, il y a toujours un retour sur l'envoyeur et on finit par être enfermé par son propre système de production. Donc, il ne faut pas t'en faire une histoire en te disant que si tu vas faire ceci il va t’arriver cela etc... Comme si tu calculais tel un homme d'affaires un système de vie et d'action. Ça ne se calcule pas ainsi. C'est beaucoup plus joyeux, beaucoup plus mobile. C’est grandiose dans sa spatialité.

Alors, s'il te plaît, ne te casse pas la tête avec cette notion de cause à effet, cette notion karmique. C'est un jeu cosmique, qui fonctionne selon ton affection, selon ton amour.

 

De quoi es-tu amoureux ?

 

Ensuite, comme les amis de mes amis sont mes amis, il va y avoir la forêt karmique autour de toi en fonction de ce que tu aimes. Et je te rappelle que toute structure énergétique se maintient tant que les avantages sont supérieurs aux inconvénients. Cela se ramène toujours à cette notion d'intérêt, d'affection, d'amour à certains types de vibration.

Si je pouvais te donner simplement un conseil, sois détendu par rapport à la notion karmique. Il n'y a aucune dette karmique par rapport à un être personnel. C'est une relation karmique seulement par rapport à des flux, à ton attirance, ton amour à un certain type de vibration, de fonctionnement dans ta vie de tous les jours. C'est exactement ça. !

Donc, sois parfaitement détendu par rapport à tes soi-disant karmas anciens, sois parfaitement détendu par rapport à tes relations individuelles et karmiques. Tout ça n'a aucun intérêt, n'a aucune substance de réalité. Tu es seulement en forme d'attirance ou en forme de répulsion par rapport à certains moyens d'action, à certains flux énergétiques. Et c'est dans cette foire cosmique que tu interviens. Tu es automatiquement l'acteur et la victime. Pas seulement ta propre victime mais en fait tu es la balle de tennis que tu envoies et que l'autre renvoie aussi. C'est la foire cosmique totale.

 

Toi, dans ton action tu n'as qu'à regarder : qu'est-ce que tu aimes. Et à ce moment-là tu te donnes les moyens de ton amour.

 

En conclusion, le karma n'est jamais qu'une relation de cause à effet : la seule loi qui existe dans l'univers. Alors, n'en fais pas une histoire. Il faut bien vivre ! Ne passe pas ton temps à te préoccuper de bon ou mauvais karma puisque finalement tout cela va déterminer ta mobilité d'action dans la vie. Il faut bien venir de quelque part, il faut bien être quelque part ! Ce qui fait qu’il y a un karma autour de toi. Et alors, la belle affaire, il faut bien en avoir un ! Perçois-tu l’humour de la situation ?

Il faut bien en avoir un !!!!

 

Ensuite, tout est transformable par ton attention. Où est ton attention ? Si elle est dans le mouvement de la Dignité, tout va se mettre en vibration en fonction de ça et l'espace correspondant sera en toi et autour de toi. Pourquoi perdre son temps là-dessus ? Où est ton intention de vie ? Où est l'action, ta volonté d'action ? Qu'est-ce qui te passionne ? Dans quoi tu t’aimes ? Dans quoi te lances-tu ?

L'espace de ton attention va se créer, va attirer ce qui va correspondre à cette intention et va rejeter ce qui n'est pas elle. Quelque soit l'intention ! Le mécanisme d'attirance et répulsion est exactement le même que ton attention soit d'une noblesse magnifique ou d'une escroquerie et une perversion totale.

 

Alors, tout compte fait, fondamentalement, la notion de karma ne m'intéresse même pas.

 

Qu'est-ce que tu veux faire ?