Les réincarnations

 

 

La structure énergétique de ta réincarnation est conditionnée par l'attirance principale que tu avais au moment de la mort d'avant. On en revient aux commentaires sur le karma et les flux énergétiques. C'est l'attirance que tu as à certains flux, à certains arbres karmiques qui oriente ta manière de vivre.

La structure n'est pas rigide. C'est un art de circuler, une manière de bouger et agir entre les arbres qui constituent cette forêt karmique de l'humanité. Ce qui fait que finalement, la mort n'est qu'un arrêt artificiel. C'est toujours la continuité de l'Etre puisque le travail que tu fais sur ta vie de maintenant est celui que tu aurais continué dans ta vie d'avant si tu n’avais pas eu cette interruption corporelle.

 

Dans ces commentaires, ce qui m'intéresse principalement est d'attirer ton attention sur ce que tu estimes avoir été dans tes vies d'avant. Si tu savais le nombre de personnes que j'ai rencontrées et qui se sont vues comme Marie mère de Jésus au pied de la croix, ou Bouddha, ou un Pharaon, c'est impressionnant. La machine à faire des copies a bien fonctionné!

Que se passe-t-il là ? Un être est un système de vibration. En plus, si cet être a été important et que d'autres l'ont suivi, son système vibratoire s'est transformé en flux énergétique. Si quelqu'un, dans cette vie de maintenant, a une attirance vers cette forme de vibration, elle va la reconnaître comme la sienne.

Aussi, il faut bien relativiser ce que tu perçois de tes vies antérieures. Quand tu t'installes en tant qu'être absolu, c'est une erreur. C'est ce problème que je suis en train de te soulever là. Il faut toujours bien regarder en relativité.

C'est également une erreur, au niveau karmique, d'installer un système de dette karmique par rapport à une personne. On n'a aucune dette karmique au niveau d'une personne parce que la personne qu'on croit reconnaître est également la reconnaissance d'un flux. Est-ce que c'était réellement cette personne-là ? C'est seulement une dimension vibratoire qui existe et qu'on reconnaît.

 

Ce que je dis là va chagriner beaucoup de monde car chacun s’est imaginé ses petites histoires. Donc, je relativise cela.

 

Finalement, à quoi ça sert d'avoir une vision de tes réincarnations précédentes ? Ça sert à connaître ta forme d'intérêt, d'attention, la forme vibratoire suivie au fur et à mesure de tes vies, de tes évolutions. Ça sert à se poser, finalement, la question : « Me suis-je aimé là-dedans ? Est-ce que cela m'a satisfait ? » … Afin que dans ta vie quotidienne DE MAINTENANT, tu regardes aussi tes formes de vie comme des attirances à certain flux énergétiques et que tu te reposes la même question : est-ce que je m’aime dans ce rôle-là ? À partir de là, par le choix de ton amour, de ton affection, tu fais le choix du flux énergétique que tu aimes faire vivre à l'intérieur de toi.

 

Donc, tu as fait le choix du tissu énergétique qui va porter ton action !

 

Tu n'as que deux tissus énergétiques : celui de la Dignité qui libère de toute chose et celui du treillis qui t'enferme dans toute chose. Tu as le premier, une triangulation où rien n’est gardé pour soi, et l'autre où c'est une relation duelle, de l'un à l'autre, qui se calcule toujours comme un homme d'affaires, un épicier avec le prix d'achat, le prix de vente, le prix de revient et le bénéfice en prime.

 

Je voulais attirer son attention sur la relativité de tes certitudes d'avoir été ceci ou cela.