Evolution des structures

 

 

Au départ, il y a une séparation de l'espace de perfection originel. On est dans un espace de séparation, qu'on le veuille ou non, qu'on ait voulu ou non cette séparation. Tu peux percevoir tout ce que je vais te dire par l'ouverture de tes mémoires profondes.

 

Cette séparation, il ne faut pas s'en faire une histoire, une culpabilisation. Dans le monde terrien, qu’on va appeler humain, il y a une séparation, qui a été programmée par une intervention extérieure. Mais même si cette intervention n'avait pas existé, la séparation se serait conduite naturellement parce qu'elle était inscrite dans la potentialité énergétique de l'être créé initialement. Qu'on ait été artificiellement séparé à l'origine, ou non, qu'on l’ait accepté, voulu ou non importe peu. Maintenant, on est dans un espace de séparation et cet espace de séparation conduit et imprime le phénomène de la structure énergétique.

 

Pourquoi cette séparation était obligatoire? Parce qu'elle était induite, en potentiel, dans la structure de l'être, dans son identité à l'origine. Plus il avait la possibilité de s'écarter de la Source de la Création, de cette perfection, plus il en revenait chargé en tonicité, pour rendre à cette Source, à cette origine, le bénéfice de son voyage. Plus le voyage était loin, plus le bénéfice était important au retour à la Source. Donc, il y avait automatiquement une émulation, un encouragement, à aller toujours plus loin, à aller toujours plus profond.

 

Le danger est que celui qui va aller loin de sa Source, dans cet espace de séparation, peut perdre le souvenir du chemin du retour. Pour la Source, il ne s'agit pas d'envoyer quelqu'un se perdre si loin qu’il ne puisse plus revenir. Le but était qu'il puisse aller très loin et qu'il puisse, aussi, revenir.

 

La difficulté est que cet espace de séparation est devenu si puissant qu'il a su créer son monde virtuel à lui, il a su créer sa dimension à lui et il peut arriver à enfermer la totalité de la mémoire et de la pulsion énergétique de l'être dans son monde à lui. Celui qui est dans ce monde-là peut en éprouver un tel plaisir, une telle jouissance, qu'il en a oublié qu'il existe un autre monde et qu'il est destiné à revenir dans une autre dimension, à revenir à sa Terre sûre.

 

Alors, c'est là que tu peux comprendre la différence entre les personnes. Cela dépend de deux facteurs. Le premier facteur est un être qui a été séparé ou pas séparé. Qu'il soit séparé ou pas, peu importe car de toute manière on est dans un espace de séparation, qui induit le système de la structure, de l'émotion, de la réaction etc. On ne va pas y revenir. Mais si un être n'a pas été séparé à l'origine, n'a pas voulu être séparé, n'a pas été attiré par ce phénomène de la séparation et a réussi à s'échapper de cette action mécanique qui a été faite sur la génétique de l'humain, il a toujours une telle présence à l'intérieur de lui de cette dignité qu'il suffoque dans l'espace de séparation. Il veut bien jouer le jeu puisqu'il y est venu essayer de découvrir ce qui se passe, mais à un moment donné il va dire que ce n'est pas son jeu et qu’il ne se sent pas bien et qu’il y a autre chose.

 

D'autres comprennent que c'est mieux d'aller par-là mais aiment aussi l'autre côté. Ceux-là sont encore en voyage dans ce monde de la séparation. Ils sont en train de voir comment ils peuvent gérer le chou et la chèvre, comment, effectivement, ils peuvent continuer à collaborer à cette dimension de la séparation mais en émettant une coloration particulière appelée spiritualité.

 

Puis, il y a ceux sont complètement dans le voyage et sont passionnés par la découverte de ce nouveau monde. Cela leur convient parfaitement. Pour eux, il n'est pas question de leur demander de ramener le résultat de leur travail, de leurs connaissances à la Source. Ils travaillent pour eux. Ils se sentent très bien et très positifs dans cet espace-là et veulent y rester.

 

Que fait ta structure énergétique ? Elle suit tout simplement l'évolution de ton voyage entre l'espace de non séparation et l'espace de séparation. En fonction de ce voyage, tu as un environnement karmique qui s'installe autour de toi, qui conduit, ensuite, ta structure énergétique, c'est-à-dire ton phénomène d'attirance à aller dans une direction.

 

Alors, as-tu vraiment besoin d'aller jusqu'au bout du marécage pour en être dégoûté et pour qu'ensuite se réactualise, à travers ce dégoût, tes mémoires, l'existence et l'envie d'une autre dimension?

 

La Voie Directe propose une accélération du processus pour se transformer sans attendre que la souffrance totale soit le point d'appui pour sauter de nouveau vers le Ciel. Elle permet de revenir par amour, par réactualisation de la mémoire d'amour, qu'il y a à l'intérieur de toutes les cellules du corps. C'est ça l'aboutissement même de la Voie Directe.

 

Le repas d'amour va être immédiatement perçu en réalité et consommé par certains dès qu’ils ont compris. Pour d'autres, ce n'est pas si évident. Il faut faire de la publicité. Et pour ceux qui ne veulent rien entendre, on pourrait dire tout simplement que la vie s'occupera d'eux. En fait, le système karmique s'occupera d’eux.

 

Donc, il ne faut pas se préoccuper de cette soi-disant ignominie de l'espace de séparation. Il n'y a pas d'ignominie là-dedans. C'est une réalité qui a été inscrite dès le début et qui devait, de toutes manières, se faire.

 

Ce qui nous intéresse est comment tu peux toucher à nouveau la matière originelle et l’aimer tellement que la triangulation originale se fasse à nouveau et que tu sois aidé continuellement dans ta mobilisation par toute cette force du Ciel. Ton cerveau analytique, qui m'écoute enregistrerait encore qu’on est là pour s'échapper de cette prison. Mais non. On est venu avec un corps pour participer à cette prison, pour participer au monde. Et y amener une transformation. On n'est pas venu pour s'échapper. Mais pour pouvoir agir avec efficacité sur tous les points subtils qui font la prison et faire éclater cette prison pour que l'humanité retrouve un comportement de rapport et de bonheur qui est le mouvement originel naturel. Il faut comprendre comment fonctionne la prison et comment on peut la faire éclater. Cela ne peut se faire que si tu es en pleine possession des forces du Ciel, c'est-à-dire que tu as retrouvé ton Ciel. Ton cerveau reptilien est en train d'imaginer qu’il y a deux espaces séparés : un espace de la dignité et un espace de l'indignité. Un espace qui est toujours lié à la Création et un espace qui est séparé de la Création. Non, ce n'est pas ainsi que ça se passe. Il n'y a pas deux espaces. Il n'y en a qu'un seul mais dans cet espace unique, quel côté nourris-tu ? Son côté digne ou son côté indigne avec lequel tu vis ? Lequel dynamises-tu dans cet espace unique ? Donc il n'y a pas évasion de cet espace. Il y a une manière de respirer, une manière de vivre, une communication entièrement différente.

 

La Voie Directe te propose de revenir avec un esprit clair et sain où tu n'es plus du tout piégé par l'ensemble des réflexes, des émotions, des attirances qui ont été créées par cette force de séparation. C'est tout simplement une aide pour revenir à ton mouvement naturel. Ceux qui sont de nouveau rentrés dans cette dimension constatent qu'il n'y a rien de spécial en eux. Ils se trouvent très normaux, très naturels. Ce sont des gens ordinaires dans la vie ordinaire. Eux ne voient pas de changement particulier. Il est perçu par les autres. Il a un comportement, une attitude tout à fait différente. Il est dans une puissance de travail et une mobilisation énergétique énorme, tout à fait différente. Donc les autres voient bien que la personne a changé mais celui qui est de nouveau revenu à la maison n'a pas l'impression d'être changé. C'est tellement naturel pour lui d'être ainsi et il est heureux. Il ne comprend pas comment les autres préfèrent rester dans la fabrication de leurs malheurs alors qu'ils sont en train de dire qu'ils attendent le bonheur. Alors, on peut leur dire comment faire. À ceux qui le veulent bien. Parce qu’il y en a d'autres qui ne veulent absolument pas en entendre parler car ils sont tellement confortables dans leur système, encore à découvrir toutes les nouvelles astuces, toutes les nouvelles jouissances que peuvent leur proposer cette vie-là.

 

Alors, en fonction de tout ce que tu as vécu, compris, autant dans la dimension de compréhension non séparée que dans la dimension séparée, se trouve intégré à ta manière de percevoir, de décoder l'environnement et d'apprécier l'environnement karmique dans lequel tu es, qui est automatiquement un environnement karmique de séparation. C'est ça qui fait ta structure. C'est comme un réseau de circulation qui est toi.

 

On parle du karma, d'un karma collectif : le karma de l'humanité, le karma de l'espèce, le karma de la famille, celui du pays etc. On parle également un karma personnel, le tien. On dit : « Maintenant, mon karma personnel est ça ». En fait, le karma personnel n'existe pas. Ça n'a jamais existé. Personne n'a de karma personnel. Il y a d’un karma collectif, une loi collective de cause à effet de l'humanité, de l'espèce, qu'on peut toujours plus affiner par rapport au pays, à la civilisation, à la famille etc.. En fait, il existe un ensemble vibratoire de cause à effet.

C'est une réalité. Ensuite, que vas-tu accepter de cela ? Que vas-tu comprendre de cela ? Qu'est-ce que tu vas refuser de cela ?

Le karma a cette particularité de fonctionner sur un plan inconscient parce qu'on ne perçoit pas les modalités, les orientations énergétiques qui te poussent à aller dans telle ou telle direction, à prendre telle ou telle décision. On ne le perçoit pas. Ce qu'on perçoit est le résultat, c'est-à-dire l'action. Et lorsque l'action est là on dit qu'on a été amené à faire cela. Mais qu'est-ce qui nous a amené à faire cela ? C'est, justement, l'impulsion du karma collectif, la pulsion de l'environnement collectif dans lequel on est.

 

Ce que tu vas appeler ton karma personnel, ta pulsion personnelle, est tout ce qui est du karma collectif, de l'espace collectif, que tu n'as pas compris, que tu n'as pas décodé, que tu n'as pas perçu et qui peut donc venir agir inconsciemment sur tout ton système de décision.

 

Voilà comment cela fonctionne. Mais tu ne peux pas passer ton temps à vouloir tout connaître, à vouloir tout comprendre, à vouloir faire une analyse exhaustive de tous les systèmes karmiques collectifs de l'espace collectif, de l'environnement, de l'humanité. Alors, il ne s'agit pas de vouloir comprendre. Mais lorsque l'événement agit, il arrive en émotion, en sensation, physiquement. Et cet événement n'est pas isolé dans la nature. Il est relié à tout un ensemble de structures, de mobilisation énergétique. Et lorsque tu as la possibilité de comprendre, de maîtriser l'événement qui en train de se passer-là, tu es en train de maîtriser la structure totale, sans que tu aies besoin de t'occuper de tout le reste.

 

En fait, que peut-on faire ? C'est d'avoir ses décodeurs suffisamment forts, suffisamment sensibles, qu'ils soient capables de comprendre, de percevoir l'événement qui est en train de se passer. C'est le premier point. Le décodeur le perçoit. Le deuxième point est que tu aies assez de cœur pour dire que tu n'en veux pas.

 

Alors, toute la Voie Directe est basée là-dessus, sur ces deux points d'appui.