Les structures de base

 

Maître du Ciel et de la Terre : l’Expert

 

 

Le maître est celui qui enseigne les hommes, mais n'est pas automatiquement arrivé au bout de sa randonnée, au bout de son chemin.

 

En revanche, l'expert est celui qui enseigne les maîtres sur les points essentiels de la pratique.

 

En d'autres termes, l'expert n'est pas à la recherche d'élèves à enseigner mais à la recherche de maîtres à enseigner.

L'expert est une structure éminemment du ciel parce que rien ne l'intéresse que le ciel. Il est là pour montrer le chemin pour y aller. Mais il n'a pas le même élan à la communication populaire. C'est une communication plus élitiste. Donc, l'expert n'est pas celui qui donne une information générale, c'est un spécialiste.

C'est vrai que l'expert aussi, faute de maître à enseigner, peut aller prendre des élèves de la rue pour voir lesquels il va pouvoir amener au niveau de maître pour ensuite les enseigner sur les points essentiels de la pratique. En fait, de manière humoristique, je pourrais dire qu’il est une Ferrari qui fait du ramassage scolaire. C'est vrai qu'on peut aussi faire du ramassage scolaire avec une Ferrari, mais ce n'est quand même pas l'outil le plus adapté : il y a des bus collectifs qui font très bien l’affaire.

 

Une structure d'expert a cette capacité de percevoir immédiatement ce qui ne va pas, où ça coince, de comprendre comment on peut débloquer, quelle est l'information qu'il faut produire, quelle est la force énergétique qu'il faut mettre en oeuvre. C'est donc un mécanicien, un ingénieur du ciel. Alors, il est très clair que la structure d'expert est une structure, qui est continuellement à la recherche de la matière, c'est-à-dire la force du ciel. Il est toujours à la recherche de moyens du ciel pour pouvoir s'exercer sur la terre.

Tu ne peux comprendre, un peu, l'expert qu'après ton illumination, qu'après la perception de toute la grandeur et la beauté de l'univers. Autrement, tu ne peux pas comprendre ce qu'est cet état structurel, qui est une émission directe du ciel sur la terre et qui donne une information si fine qu'il faut des récepteurs déjà très bien codés, très bien affinés pour la comprendre et la recevoir. Et ces décodeurs sont des maîtres. C'est pour cela que dans l'enseignement que je te donne, j’ai associé la structure de l'expert avec la structure de maître.

 

Cependant je ne voudrais pas laisser une ambiguïté dialectique. La structure de l'expert n'est pas là pour enseigner la structure du maître. Ce n'est pas une structure qui est liée à celle du maître afin d’amener celle du maître à aller au-delà de son évolution. J'ai dit que c'est la structure qui enseigne le maître. Pas la structure du maître. C'est la structure qui est là pour enseigner à chacun, à devenir maître de sa structure pour pouvoir, ensuite, y échapper.

 

Tout est en évolution. Rien n'est statique. Donc, lorsque quelqu'un a une structure c'est pour la percevoir, la mettre en oeuvre, devenir intime avec elle. Et c'est là où la structure de l'expert va intervenir. Lorsqu'il y a cette intimité de chacun avec sa structure, il va permettre à la personne de devenir maître de sa structure, d'aller à son aboutissement, d'aller à son épanouissement comme une fleur qui s’ouvre, qui s'ouvre, qui s'ouvre. Et lorsqu'elle est tellement ouverte, elle se transforme en une autre fleur. C'est ça le travail de l'expert, sa raison d'être. C'est donc d'enseigner chacune des structures, dans leur maîtrise, pour qu'elles aillent au-delà et rentrent dans la matière originelle qui les a constitués.


L'expert, c'est celui qui fait éclater le relatif dans l'absolu. Il amène à la perception de cette matière qui est la vie même pour que l'autre n'ait plus besoin d'aucune structure comme guide. Il a cette matière qui est sa nourriture et cette matière le guide. Et c'est encore très mal exprimé. Cette matière vit en lui. Il y a une reconnaissance mutuelle qui fait qu'il n'y a plus aucun doute sur la réalité d'existence, sur la réalité de fonctionnement, sur la réalité de sa raison d'être.

 

Il n'y a plus de structure. Il y a un état d'être qui fonctionne naturellement sur lui-même et avec lui-même et qui n'est rien d'autre que l'espace qui est là, dans la perception totale de sa dignité.

Cette perception possède sa propre mobilité d'action. Il n'y a plus la notion de choix.

 

On n'est pas là pour passer d'une structure à une autre structure comme on sauterait d’un habit à un autre habit. Chaque structure est soutenue par la matière originelle. Chaque structure est une des manifestations de Dieu dans une forme qui n'est pas pure mais dont la matière, elle, est pure. Tout le travail de la recherche de la vie, c'est cette intimité avec sa structure pour échapper à son impureté par la connaissance et par l'épanouissement et toucher la matière même, qui constitue cette structure, c'est-à-dire la pureté de la structure qui est Dieu lui-même.

 

En finalité, ce que tu cherches n'est rien d'autre que toi-même.

 

Tu es ce que tu cherches et l'expert est celui qui sait articuler les points essentiels de ta structure pour que tu TE rencontres, en pleine conscience. Il n'y a rien à jeter parce que ce que tu cherches n'est jamais que toi.

En revanche, la structure de maître qui est une structure de recherche, dans sa prétention, mettra à droite et à gauche, et rejettera beaucoup de choses. Il établira des catégories. L'expert, lui, a cette capacité de faire éclater toutes les catégories et d’arriver à te faire percevoir, par des actions très précises sur les articulations subtiles de ta structure, qu'il n'y a pas de séparation entre toi et Dieu.

 

La structure de l'expert n'est conditionnée par rien, par absolument rien. Même pas par sa propre structure. Ce mouvement-là, ce mouvement de l'expert est là pour faire éclater tout ce qui est une structure et faire rentrer les êtres dans leur dimension de maîtrise de leur structure pour qu'ils puissent aller au-delà de cette perception même de maîtrise. Mais finalement ça revient toujours au même résultat :

 

 

faire exploser, faire éclater.