Les structures secondaires

 

Elfe, feu follet : gentillesse de la Terre

 

 

Tu sais ce qu'est un elfe dans la mythologie druidique : ce sont ces petites forces, ces petits êtres qui sortent de la Terre et font des drôleries aux humains mais les aident, les accompagnent et les guident. C'est une jolie petite structure du Ciel, généralement féminine. C'est vraiment de la gentillesse pour la Terre. C'est léger. Généralement ce sont des personnes qui ont un corps très fin, très léger, très aérien, très mobile, très danseur.

Ce sont des petites personnes qui semblent rien du tout, c'est-à-dire qui ne prennent pas une importance colossale dans un environnement : elles ne s'imposent pas. Elles passent dans l'environnement comme un feu follet, comme une petite flamme légère, gaie, très printanière, très légère, très lumineuse.

On n’y porte pas véritablement une grande attention. C'est surtout quand elles ne sont plus là qu'on se rend compte du vide de leur absence. Tout devient plus lourd, plus sombre, ça perd de la lumière, de la légèreté. Ca perd de la joliesse.

 

C'est une jolie structure du Ciel, très fragile. Cette fragilité les oblige presque à rechercher un compagnon qui est beaucoup plus Terre, qui ait de la stabilité, qui soit paisible dans sa décision, dans sa vie. Encore faut-il que cet accompagnants côté Terre perçoive la qualité du Ciel de sa compagne car s’il veut la ramener à des rôles de la Terre, cette jolie petite fleur du Ciel va se faner, devenir neurasthénique, se retrancher derrière ses pleurs. Elle deviendra de moins en moins active.

 

C'est une très jolie structure à accompagner mais ce n'est pas facile de la faire monter véritablement au Ciel parce qu'elle est peureuse de s’éloigner de la Terre. À la limite, elle monterait en montgolfière mais l'avion est un peu dangereux pour elle. Il ne faut pas qu'elle s'éloigne trop du sol. Pour l'instant le sol et la Terre sont encore sa sécurité.

C'est la structure qui passe de la structure terre à la structure Ciel. Elle est encore un peu ambivalente entre les deux.

 

Alors, c'est gai et gentil de travailler avec elles. Il y aura une amitié vraiment sincère qui s'établira, mais il n'est pas du tout évident que l’accompagnant pourra les amener très haut parce qu'elles vont prendre leur temps. Et l'ennui lorsque l'on prend son temps, c’est qu’il y a les événements de la vie qui viennent et ils sont rarement agréables, et constructeurs. Ils sont, les plus souvent, agressifs et provoquent des souffrances. C'est dommage que le temps qu’on prend à avancer se termine souvent en accélération par la souffrance, alors que l'accélération pourrait être faite par l'amour. Mais pour qu’il en soit ainsi, il faudrait qu’elles veuillent bien décoller du sol plus rapidement et monter dans l'avion que l’accompagnant leur propose. Mais, c'est difficile pour cette structure elfe.