S'auto-écarter de sa Dignité

 

 

Ainsi te revoilà !

Je constate que cela va bien, alors je vais en terminer avec cet enseignement sur l’Espace, sur l’Environnement. En fait, en terminer est un grand mot ; je vais en terminer avec l’introduction parce que toute ta vie, tu vas avoir à travailler sur l’Espace ... l’espace des autres et le tien !

 

L’Espace est donc le lieu, le terrain d’aventures dans lequel va s’exercer la Volonté, et la Volonté ne pourra jamais aller au-delà de ce que l’Espace accepte de porter !

Donc il est très important de connaître les limites de l’Espace, et ses possibilités de portage. Parce qu’il ne s’agit pas seulement des limites, il s’agit aussi des possibilités de portage, c'est-à-dire des possibilités de décoder certaines informations.

 

L’Espace le plus beau dans lequel tu vas pouvoir pénétrer, très rapidement, dans quelques semaines, sera l’Espace Blanc de la Création que certains appellent l’Amour Universel.

Tu constateras, toi-même par tes perceptions physiques, tout le nourrissage qui intervient alors dans la totalité des cellules, autant du corps que du cerveau : la Beauté du monde, tout l’Amour de Dieu est là !

 

Mais pour l’instant, je veux seulement attirer ton attention sur le fait que dans cet espace, qui est de la Perfection Originelle, il n’y a pas la possibilité de percevoir l’état et la réalité du flux de la jouissance.

 

Le flux de la jouissance est resté sur la Terre. Il est resté accroché au corps ; en fait le flux de la jouissance est attaché à la génétique de l’homme.

 

Mais lorsque tu es dans l’Espace Blanc de la Création, que certains appellent « l’Amour Universel », tu n’as plus la perception de ton corps. Tu es avec une Conscience qui regarde, sent et comprend. Dans beaucoup de Traditions cela est appelé « l’Esprit ». Aussi, pour l’instant, nous allons garder ce mot et l’affiner ensuite.

 

Cet Esprit qui constate, n’a aucune relation avec le flux de la jouissance ; il n’est que le Flux de la Dignité dont il perçoit le mouvement.

Il est dans cet Espace de la Création qui est une Intelligence et un Amour, un Amour colossal ; lorsque tu perçois cet Amour, tu constates que l’amour humain à côté, ce sont des petites histoires pour bébés.

 

Mais dans cet Espace, il n’y a aucune possibilité de percevoir la dimension réelle de fonctionnement du flux de la jouissance et surtout son plaisir à se faire du mal. Parce que tu vois, lorsque je t’expliquais la première loi énergétique qui est le nourrissage par déplacement, on envisage tout de suite comment les autres te déplacent et comment aussi tu déplaces les autres, pour vous nourrir réciproquement.

Ça, c’est facile, bien que ce soit déjà une très grande révélation, puisque cela te donne une clé essentielle de l’explication du comportement humain.

 

Mais là où c’est beaucoup plus difficile à percevoir et cela demande beaucoup plus de temps et de finesse, c’est le nourrissage par rapport à toi-même.

Et comment toi, tu arrives à te déplacer pour te nourrir?

 

Mais qui est nourri ?

C’est le flux de la jouissance. Le flux de la Dignité n’a pas besoin d’être nourri ; il a son alimentation normale qui se produit d'une manière spontanée, si je puis m’exprimer comme cela. Du seul fait d’être en mouvement, il y a un nourrissage. On ne se rend même pas compte qu’on est nourri ; on est dans le mouvement, on est dans le contentement, et on est dans la Joie.

Tu as peut-être perçu, que quand on est heureux, on ne s’en rend pas compte ; quand on est dans la joie réelle, dans une dimension d’espace de bonheur réel, on ne s’en rend pas vraiment compte ...

C’est lorsqu’on est dans le malheur, qu’on s’aperçoit que, auparavant, on était dans un espace de bonheur. C’est donc par l’écart et la séparation qu’il y a cette perception de bonheur et malheur et cette perception est le fait du décodage du petit esprit ; mais ce petit esprit est lié au flux de jouissance, ce petit singe qui s'agite sur tous les barreaux de la cage. Il n'y a pas un esprit observateur dans le corps de la Dignité.

Alors tu vois, quand tu es dans ce corps de la Dignité, on ne peut pas percevoir qu’on aime aussi se déplacer soi-même pour pouvoir s'auto-nourrir dans le cadre du flux de la jouissance. Et quel est le déplacement maximum que le flux de la jouissance peut produire pour s'auto-nourrir, pour s'auto-alimenter, s'auto-jouir ?

 

Eh bien, c'est de faire un écart par rapport à son plan de Vie, par rapport à sa Dignité !...

 

Ah, je crois que tu commences à comprendre !

Tu commences peut-être à comprendre aussi quel est le mouvement réel de tous ceux qui s'amusent au sado-masochisme ... sur eux-mêmes!

Et c'est à travers l'image de soi, de toi, que tu as construite avec le flux de la jouissance, que tu vas être manipulée. Le flux de la jouissance qui a construit cette image, peut t'auto-détruire. Tu construis toi-même les obstacles à retrouver ta Dignité Originelle, car l'écart avec cette Dignité est une jouissance colossale pour le flux de la jouissance, c'est un nourrissage magnifique.

 

 

**************************