CERCLE EXTERNE DE LA CONNAISSANCE

Donné à Heidi

 

Création de l’Homme

et

première loi énergétique.

 

 

Au début, à l'origine sur cette planète appelée Terre, il n'y a pas l'homme et la femme, tels que vous les connaissez actuellement; il y a un androgyne, c'est à dire un être qui n'a pas de sexe ou un être qui réunit les deux sexes en lui...

 

Cet être androgyne, en fait cet être tout court, puisque c'est par la séparation qui s'est faite ensuite entre l'homme et la femme qu'on a crée ce mot androgyne... au départ il y a donc cet être qui vit en complète relation avec les règles de l'Univers, ce que l’on peut appeler Dieu, utilisons ce mot si ça t'est plus facile, si c'est quelque chose qui est plus clair pour toi, mais tu percevras plus tard que Dieu n'existe pas et directement tu verras cela.

 

Donc cet Etre vit en complète relation avec les règles de l'Univers, avec les règles cosmiques. Il y a un échange affectif fantastique, colossal entre ces êtres, il y a une communication qui ne passe pas par la parole, mais qui est tout simplement immédiate à travers l'intention de l'action....

Il n'y a pas non plus la création de l'objet matériel tel que tu le connais actuellement. Ce sont des objets de lumière. La notion de matérialité est aussi inventée plus tard. C'est juste des mouvements de lumière, c'est juste des mouvements d'intention, c'est une multiplication qui crée le mouvement de l'Univers et qui fonctionne avec lui.

 

J'aurai l'occasion de revenir sur cela pour te l'expliquer plus longuement et plus complètement, mais sache qu'à un moment donné, il y a eu un incident génétique, il y a eu une séparation de sexe, ce que l’on a appelé l'homme et la femme. Ces incidents faisaient des êtres très particuliers, qui avaient la possibilité d'agir sur leur système émotionnel et de sensations, ce que les autres n'avaient pas car ils étaient toujours dans le mouvement de la Création et de Sa Volonté.

 

Donc ces nouveaux êtres anormaux, curieux, avaient cette particularité nouvelle de pouvoir créer un écart électromagnétique entre eux, et ça entraînait le mouvement de l'émotion, ça entraînait la perception de la sensation, et puis on a trouvé cela amusant... On s'est dit, tiens! c'est « un plus » au fonctionnement, on a une possibilité de jouer sur un système émotionnel, sur un système de sensations, il y a la possibilité du choix, il y a la possibilité d'exercer directement sa volonté sur l'espace et sur l'autre, et cela a semblé bien intéressant !... Alors cette séparation accidentelle et génétique s'est multipliée par la force de la volonté collective et ainsi l'homme et la femme ont été créés et ils ont commencé à apprendre à jouer entre eux....

 

J'entends les bien pensants crier par la fenêtre: « élucubration que tout ça, mensonge, théorie oiseuse! » ... ce n'est ni mensonge, ni élucubration, ni théorie. Tu auras la possibilité et je te donnerai le moyen technique, exact, permettant de retrouver dans ta mémoire, cette réalité et de la percevoir en directe, sans fioriture, sans intermédiaire, sans rôle... et toute personne sur cette terre, a cette possibilité s'il le voulait vraiment, mais il préfère crier mensonge, théorie!...

 

Je vais vite car je n'ai pas beaucoup de temps devant moi. Cette séparation biologique qui s'est installée entre l'homme et la femme, est donc liée à l'arrivée de l'émotion, de la sensation de la différence ; et de tout le jeu émotionnel et affectif que l'on peut créer à partir de là, ... C'est donc à ce moment-là qu'au niveau de la création de l'homme s'est installée la première loi énergétique, la première loi fondamentale qui est le nourrissage énergétique : deux êtres sur cette terre que vous appelez, l'homme et la femme, ou l'Homme tout court, se nourrissent continuellement par l'écart qu'ils produisent l'un sur l'autre.

 

Je m'explique :

Il y a une personne qui est A qui va agir sur une personne qui est B, par un mouvement émotionnel, par un effet énergétique et cela va produire la même chose que lorsqu'on va taper deux morceaux de fer ensemble : à l'impact du choc il y a un dégagement de chaleur.

Là il y a un dégagement énergétique produit par B qui a reçu la projection énergétique de A, et ce dégagement énergétique de B c'est la nourriture de A parce que ce dégagement énergétique revient systématiquement sur A, c'est à dire celui qui a produit le mouvement initial.

Je répète donc : A lance un quantum énergétique sur B, B produit, lui même, à ce moment-là, un quantum de réception qui est donc un quantum de choc, qui revient comme nourriture sur A : tel est le mécanisme de nourrissage énergétique entre les humains, qui a été mis en place du fait de la séparation originelle, de cette rupture génétique de l'androgyne ; mais l'exemple que je te prends n'est pas entièrement juste parce que le mouvement énergétique et la vie sont toujours en mouvement.

 

Alors je devrais plutôt te prendre l'exemple comme une balle de billard qui doit aller du point A à un point B et puis qui va pendant sa trajectoire recevoir le coup d'une autre balle qui va la dévier de sa trajectoire. Donc la balle initiale ne va pas aller dans le trou prévu et elle va aller dans un autre et c'est l'écart entre les deux trous, la distance produite dans la modification du mouvement qui crée le quantum énergétique qui va être la nourriture de celui qui a percuté, ...cela est une règle constante qui est en opération des milliers de fois par jour entre les êtres.

 

C'est la raison pour laquelle on dérange quelqu'un qui s'installe tranquillement à son bureau pour faire un travail important, pour quelque chose qui le concerne d'une manière très précise, qui l'intéresse fortement. Lorsque tout est prêt là, qu'il est prêt à commencer, et bien c'est là où on va l'interrompre pour lui demander … d'aller vider la poubelle, par exemple. On aurait pu le faire avant ou après et cela n'aurait pas été un inconvénient, mais en interrompant le mouvement, c'est à dire en modifiant le mouvement de la trajectoire de l'autre, on crée un développement énergétique chez l'autre qui est la nourriture de celui qui intervient.

 

Ainsi les hommes se nourrissent les uns les autres, c'est la première loi fondamentale.

 

Elle s'établit dans tous les cas de figures. Alors la seule question est de savoir si tu déplaces le mouvement de l'autre pour son bien ou pour ton bien et bénéfice propre....

Il est arrivé à tout le monde d'être en voiture sur une route et de rencontrer quelqu'un qui a un problème avec sa propre voiture arrêtée sur le côté. Lorsque la personne nouvellement arrivante a poussé la voiture de l'autre et qu'elle a démarré, vous avez tous constaté qu'il y a une joie énorme qui vient dans votre cœur... et bien c'est ça, c'est le retour énergétique du déplacement que vous avez fait sur l'autre. Mais là vous l'avez déplacé pour son bien, vous l'avez déplacé pour sa satisfaction, son contentement, et donc le quantum d'énergie qu'il a fabriqué naturellement, automatiquement car c'est une loi fondamentale, vous revient en terme de plaisir, de satisfaction et de contentement. Ce n'est pas mental, ce n'est pas culturel, ce n'est pas le boyscout « moi et la bonne action », c'est le retour normal de la Vie ; ....

 

Ainsi fonctionne l'humain par rapport à l'autre humain. Il est toujours en déplacement de l'autre, et l'autre lui renvoie la balle de la même manière.

Chacun joue et c'est un jeu électronique de billard fantastique.

La trajectoire peut être physique, mais elle est aussi affective, elle est mentale, elle est à tous les niveaux d'interventions de l'homme sur la terre.

 

... du fait de la séparation originelle, cette loi est née par la relation de cause à effet, ce que l'on appelle aussi le système karmique.

 

Auparavant dans la période androgyne de l'humain, cette loi n'existait pas parce qu'il n'y avait jamais la recherche de la provocation de l'autre pour trouver sa satisfaction, son nourrissage ou son contentement, JAMAIS ; il y avait l'articulation, le mouvement normal de l'Univers selon ses propres lois. Il n'y avait pas le choix personnel, on faisait ce qui était juste et bon, il n'y avait pas de possibilité de faire autrement, c'était obligatoirement ainsi et donc cette loi n'avait pas son existence.

 

Comprends bien ce mécanisme-là, parce que dans toute sa vie, l'humanité a continuellement recréé et crée de nouvelles lois de causalité c'est à dire de nouvelles lois karmiques du fait de ces interventions plus ou moins désordonnées sur l'espace et l'humanité ; et voilà comment une loi énergétique se crée, elle se crée toute seule, du fait d'une volonté qui est là, qui s'exerce selon un mouvement et il y a la loi qui s'installe, mais il n'y a personne, je dis PERSONNE, qui a décidé de cette loi en soi, elle n'est que le résultat de la causalité de l'intention ...

 

Et tu vois cela va poser toute de suite ta responsabilité par rapport à ton action, parce que cette loi, de toute manière, tu la mets en action des dizaines de fois par jour et tu ne peux en aucun cas t'y soustraire. Alors la seule question est de savoir si tu vas intervenir sur l'autre pour l'accompagner, l'aider ou au contraire pour obtenir un bénéfice, un résultat, qui t'est personnel ; parce que de toute manière, dès que tu vas intervenir, tu vas déplacer quelque chose, et par ce déplacement, il y a création de ce quantum d'énergie qui revient sur toi en terme de nourrissage.

 

Alors que préfères-tu ? Obtenir un quantum d'énergie de l'autre en lui portant problème ou au contraire, obtenir un quantum en l'accompagnant pour qu'il aille plus dans son mouvement, suivre son mouvement, suivre sa propre intention ;

Tu vois le mal, cela n'existe pas, cela a été encore une création de l'homme pour justifier ses théories, parce que celui qui va vouloir se nourrir de l'autre, en définitive, qui se nourrit automatiquement de l'autre, et bien va trouver que cela est plus facile d'obtenir le retour du quantum d'énergie en lui donnant un coup de pied dans les tibias que de l'accompagner dans son mouvement et de se préoccuper de sa destination ;

Tu comprends, le mal cela n'existe pas, c'est seulement une facilité énergétique ; et les enfants, quand tu les regardes dans les cours, quand ils ont quelques années, et bien pour dire qu'ils s'aiment, ils se donnent des coups de pieds. Ils ont comme cela le nourrissage énergétique de l'autre, de celui vers lequel ils sont attirés, mais c'est beaucoup plus facile d'obtenir ce nourrissage en embêtant plutôt qu'en accompagnant, ...

 

Comprends-tu l'importance de ce que je suis en train de t'expliquer,

Comprends-tu l'importance aussi de l'absence de mal, qui n'a aucune existence énergétique en soi?

 

Alors ton premier travail va être de regarder avec attention, le fonctionnement de cette première loi d'énergie fondamentale,

de regarder comment les autres pratiquent sur toi pour obtenir le nourrissage,

comment toi, tu pratiques sur les autres, pour te nourrir d'eux,

mais de toute manière tu es obligé de pratiquer avec cette loi

et il faut agir,

si tu n'agis pas, tu vas mourir ;

 

Tu dois participer à la vie, alors participe en pleine conscience, participe en regardant ce que tu es en train de faire ...

 

Par l'ouverture de la mémoire profonde de l'homme on peut retrouver ces informations. Je t'en donnerai les techniques.

 

Il y a toujours ces deux flux énergétiques qui s’opposent, entre celui de la Dignité fondamentale et celui de la jouissance qui développe un pouvoir énorme en rupture avec le mouvement naturel de l'Univers...

 

Comprends-tu l'importance de ce que je suis en train de te dire?

Il y a eu la création d'un pouvoir personnel, par la dimension de l'émotion et de la sensation, et il y a continuellement deux flux en opposition dans l'Univers, celui de la Dignité et celui de la jouissance, et jusqu'à maintenant, c'est toujours le flux de la jouissance qui a réussi à gagner !!!

……..

 

Mais si, tout à l'heure, je te disais, et tu as la mine bien crispée ! que le flux de la jouissance a toujours gagné car la sensation avec l'augmentation de ses perceptions … c'est jouissif !

C'est agréable, et l'ensemble du système éducatif est basé sur l'augmentation de ses sensations et ses émotions. Aussi lorsque quelqu'un vient vous dire, que ce système de la recherche de la sensation et de l'émotion, est pervers ; vous le regardez comme celui qui veut vous emmener dans une vie en noir et blanc !... Vous voulez de la lumière éclatante et du clinquant!

C'est ainsi que vous le regardez, alors que ce n'est pourtant pas cela qu'il vient vous enseigner; il vient vous enseigner la manière très exacte d'être en pleine conscience dans votre activité de tous les jours afin de ne pas laisser le nourrissage énergétique se faire n'importe comment, et mettre le flux de la Dignité en action puisque maintenant la séparation originelle est là, et elle est bien là et il faut bien faire avec elle.

Il ne s'agit pas de revenir à l'ancien état car génétiquement c'est impossible.... donc lorsque tu es dans le mouvement de ta vie, automatiquement il y a un nourrissage dans toutes actions et par toutes actions. Ce nourrissage que tu vas produire, sera-t-il pour ton contentement et ta satisfaction personnelle, ou au contraire, pour accueillir, suivre et accompagner le mouvement généreux de la Dignité en action... ?

 

Voilà, ta première responsabilité est là et en cela, c'est déjà un travail fantastique...

C'est un travail fantastique car en recherchant à accompagner le mouvement de l'autre, tu vas t'apercevoir que tu seras de moins en moins intéressé par ton système de sensations et émotions personnelles. En revanche tu auras un retour spontané de contentement qui te remplira le cœur.

 

C'est par exemple le lot de certains thérapeutes qui font réellement un très bon travail en énergie. Qu'est-ce qui se passe par rapport au patient? Celui-ci vient avec une difficulté, c'est comme la balle de billard qui a sa trajectoire qui va dans un trou douloureux. Alors la personne vient parce que le trou dans lequel elle tombe régulièrement ne lui convient pas, et cela lui fait mal.

Alors le thérapeute va déplacer, modifier le système énergétique de manière à ce que la balle aille dans un autre trou un peu moins dommageable, et cette modification de trajectoire du patient dégage automatiquement un quantum d'énergie qui revient sur le thérapeute et c'est son véritable paiement.... c'est son véritable nourrissage...

C'est pour cela que les véritables thérapeutes, qui peuvent l’être autant par la main que par la parole ou le geste, c'est à dire hors tout système intellectuel théorique qui fait une séparation entre lui et l'autre… et bien, c'est pour cela que toutes ces personnes là, lorsqu'elles ont terminé leur travail le soir, sont heureuses, contentes et remplies.

Mais pour cela, il a fallu qu'elles soient dans l'événement, qu'il n'y ait pas d'écart entre eux et la personne. Importe peu le mécanisme d'aide qui va être utilisé. L'important, c'est que l'écart ne se sera pas fait entre les deux individus, et donc l'un pourra agir sur l'autre en l'accompagnant, et le nourrissage est magnifique pour l'accompagnant et c'est ce qui le fait heureux ;

En revanche quand il y a écart entre les deux individus, il n'y a jamais la recherche de l’accompagnement. Il y a la recherche du profit d'obtenir quelque chose de l'autre, et on se décarcasse à trouver une méthode, et c'est là la décadence, le déshonneur de l'homme de chercher à manipuler l'autre, pour son plaisir, tandis que là, il n'y a pas manipulation de l'autre, il y a un déplacement pour le bien de l'autre et cela conduit à son propre nourrissage affectif.

Mais la recherche de ce nourrissage est entièrement secondaire, ce n'est pas ça qui est recherché, c'est la sincérité à aider l'autre qui est première. Comprends bien, on n'agit pas en déplacement de l'autre pour obtenir un nourrissage qui soit de bonne qualité, on ne s'occupe même pas de son propre nourrissage, on a seulement souci complet de l'autre, on a une préoccupation essentielle, et c'est cela qui conduit à cette action juste, et par cette action juste, et bien on en revient très naturellement à la conduite de l'homme androgyne dans l'Univers. Mais en étant androgyne, cela se faisait naturellement, spontanément, sans aucune difficulté, avec une reconnaissance complète de l'Univers et des autres, tandis que maintenant, il y a toujours cette notion de choix, il y a l'autre qui vous regarde, il y a ceux qui travaillent sur la séparation, qui vont critiquer férocement tous ceux qui vont agir en système énergétique fondamental, parce qu'ils perçoivent bien que là il y a un domaine qui ne leur est pas accessible, et donc qui est profondément dangereux pour leur propre devenir ...

 

Alors agis avec l'autre, déplace-le dans ce sens et fais-le en pleine conscience, pour bien constater la réalité de ce mécanisme énergétique de cette première loi fondamentale, mais sache bien que le retour de la générosité complète de l'autre est en relation avec ta générosité complète.

Si toi, tu agis sur l'autre, pour obtenir un retour satisfaisant, il n'y a pas générosité complète, il faut une sincérité absolue à aider l'autre, même si l'aide qu'on lui amène, pourrait être ou peut être préjudiciable à ton propre état ...

 

Et un jour je t'expliquerai ce que Jésus a dit et a voulu dire, voulu faire comprendre, lorsqu'il a dit « si quelqu'un vous demande quelques sous, donnez lui en deux fois plus, si quelqu'un vous demande de l'accompagner pendant un mille, et bien faites deux milles avec lui... »

Je t'expliquerai tout le mécanisme énergétique qui intervient à ce moment-là lorsqu'on pratique de cette manière, mais on le pratique avec sincérité absolue.

 

Cela ne fonctionne plus dans la même gamme de la Dignité, ne fonctionne plus dans le flux de la Dignité lorsqu'on agit sur l'autre, avec intention d'obtenir quelque chose de lui : on reste toujours dans le domaine de la souffrance parce que l'autre sait parfaitement qu'on n'agit pas pour son bien, mais qu'on agit seulement pour le sien.

Entre deux êtres énergétiques, on ne peut absolument pas se mentir. Il n'y a que le cerveau et le mental qui récupèrent l'information de l'intuition originelle, de l'intelligence intuitive, pour ensuite dire « mais non, c'est bien »....

Dans la réalité, l'Intelligence Intuitive a parfaitement perçu les mécanismes mais il est très difficile à remettre en place le mouvement normal du flux de la Dignité car il y a la force de l’habitude et la « culture » de fonctionner pour soi et pas pour l’autre.

 

 

Pourtant si ce mouvement normal du flux de la Dignité n'est pas là, alors c'est le flux de la jouissance qui automatiquement fonctionne.

 

Ensuite c'est question de relativité : il fonctionne un peu, beaucoup, passionnément etc... mais c'est toujours lui qu'on redynamise, et c'est pour ça que la transformation de l'être est si difficile !

 

Parce que, qui veut cesser de jouir, qui veut cesser de se baser sur ces systèmes émotionnels, qui veut cesser ces systèmes de sensations?

 

En énergie fondamentale, c'est clair, celui qui est amoureux de ses émotions, celui qui est amoureux de ses sensations, et bien, ne va pas très loin, juste un petit vernis de départ pour dire qu'il est rentré dans un monde de spiritualité, juste une manière d'arrondir les angles de la table, afin de rendre les déplacements un peu plus confortables, mais de modification originelle, il n'y en a aucune… je dis bien « aucune ».

 

Mais ce qui est important et très grave, si on n'est pas dans le flux de la Dignité, on est automatiquement dans le flux de la jouissance, et on le dynamise.

 

Ton attitude d'esprit, ton alignement de l'esprit est primordial.

 

De plus, tu dois porter attention à ta vie quotidienne dans la gaieté, dans le relax, dans la détente ...

C'est excessivement important : agir, tu dois toujours le faire, tu ne dois pas t'interdire d'agir au motif que peut être tu vas soi-disant faire du mal ou soi-disant faire du bien, ...le bien et le mal cela n'existe pas, il y a seulement la modalité de l'action et le système de causalité qui s'installe par rapport à elle.

 

Alors tu es venu au monde pour participer, tu dois participer autant par rapport à toi-même que par rapport aux autres, tu ne dois pas t'interdire de participer au motif que peut être tu pourrais faire du mal. Agis, agis toujours, ne sois pas entre deux chaises, agis mais sois entièrement présent dans ton action. Pas présent comme une personne constipée qui est toujours en train de se regarder agir, en train de se juger. Au contraire, tu ne juges rien, tu ne te sépares pas de ton action, tu n'observes pas, tu regardes tout simplement, et tu regardes ce que ton action est en train de faire, quel est ton mouvement naturel pour aller dans telle direction, qu'est-ce que cela produit.

 

Tu regardes sans juger.

 

Et c'est ainsi que tu pourras percevoir tout ce qui s'est greffé sur ton flux de jouissance depuis des vies, des vies et des vies, et qui te conduit continuellement aux mêmes systèmes d'actions, aux mêmes systèmes de réactions, car vois-tu, le corps émotionnel a enregistré l'ensemble de tes émotions, de tes sensations, depuis ta création. C'est des vies et des vies, mais le corps émotionnel ne connaît pas le temps, il ne sait pas ce que c'est. Aussi lorsque, actuellement, les circonstances vont s'installer quasiment identiques à ce qui a pu se passer, cela fait peut être deux cent ans, ou mille ans pour toi, tu vas reproduire naturellement les mêmes schémas... donc il faut que tu puisses regarder ton action sans la juger, pour découvrir quels sont les ressorts qui sont en fonctionnement. Tu comprends c'est comme regarder une pièce de théâtre : tu es spectateur et tu regardes les acteurs sur la scène, mais derrière les acteurs, il y a un rideau, et derrière ce rideau, il y a d'autres acteurs. Ce sont ceux-là qui dirigent réellement le théâtre, ce ne sont pas les acteurs apparents, et donc tout le travail est d'aller faire des trous dans ce rideau derrière les acteurs apparents pour connaître les acteurs réels qui tirent les ficelles, car les acteurs apparents ne sont que des marionnettes.

 

Mais si tu commences à juger et à dire c'est bien ou c'est mal, ou à empêcher l'action, tu ne pourras jamais découvrir quelles sont les ficelles qui mettent en action les marionnettes de l'avant-scène.... et pour que tu puisses découvrir ces fils, il faut que tu sois parfaitement détendu, relax.

Si tu es crispé, si tu n'es pas simplement regardant mais observateur qui fait une séparation entre le sujet et l'objet, tu ne pourras pas percevoir ces fils, donc tu ne percevras pas ce qui est derrière le rideau, et les acteurs réels t'échapperont toujours. Donc c'est très important d'aborder toute cette connaissance, toute cette libération, dans la gaieté, l'enthousiasme, la détente. Tant pis si apparemment, tu fais quelque chose qui n'est pas bien, ce n'est pas ça le problème, la difficulté c'est que tu ne te rendes pas compte de ce que tu es en train de faire. Alors agis, pour l'instant, agis librement, regarde, et tu verras que lorsque tu as perçu un des teneurs des fils de la marionnette, et bien, il ne peut pas rejouer ses coups après. Cette simple observation modifie considérablement tout ton système de comportement réflexe mais pour cela soit détendu, soit relax, tout en étant très présent à tout ce qui ce passe ....

 

Maintenant va, et sois bien présente à tout le système de nourrissage d'une part que toi tu fais sur l'autre, et d'autre part, que l'autre fait sur toi. Sois toujours dans la Présence, il n'y aura aucune difficulté à un avancement rapide, mais s'il te plaît, sois profondément détendue.

 

 

*******************