Pénétré… par QUI ?

 

 

Si tu as bien compris ce que j’ai dit hier soir, la pénétration est un acte naturel et toujours en action dans la vie quotidienne, comme d’ailleurs l’est aussi l’élan à l’Union.

 

Aussi lorsque je t’ai donné les différentes possibilités de pénétration… Bam… Yam… Rien… Chaos… te monte spontanément la question : être pénétré par Qui ?

 

Il est facile de poser une question mais il est très difficile d’en poser une bonne. Et celle-là est une mauvaise.

Pourquoi ?... alors qu’elle semble si naturelle et évidente !

 

Parce que la bonne question démontrant une compréhension profonde du fonctionnement de l’Univers serait: être pénétré par Quoi ?

 

Eh oui !... Tu ne comprends pas !

Alors prenons la réalité de fonctionnement de l’être et de ses choix et revenons à mon exemple : Monsieur et Madame.

 

Qu’est-ce qui intéresse Madame ? Ce n’est pas Monsieur en soi, mais sa manière de faire fonctionner les objets valorisants pour elle, selon l’attirance de ses rêves qui sont eux-mêmes des produits de sa structure énergétique.

Alors Madame « aime » Monsieur, car Monsieur sait bien faire vibrer son système sensations-émotions.

 

En d’autres termes, il y a une rencontre entre « deux images », deux rêves qui s’aident l’un l’autre à se valoriser.

 

Bien sûr, Madame et Monsieur diront que ce n’est pas vrai ; qu’ils « s’aiment » dans la profondeur de leur être et qu’ils ne sont pas uniquement guidés par l’enrichissement et l’accomplissement de leurs sensations-émotions.

Alors regarde tout simplement un couple banal. Ils « s’aiment ». Puis Madame a un accident de voiture qui la défigure. Monsieur va trouver un motif pour la quitter, bien que peut-être, et même sûrement, le cœur et l’esprit de Madame aient grandi du fait de cette mutilation.

Mais Madame n’est plus l’image satisfaisante pour Monsieur!

 

Même rengaine lorsque Monsieur perd ses possibilités de performances sexuelles après un accident qui lui a rompu la moelle épinière. Là, c’est Madame qui s’en va.

 

Voilà une histoire simple.

Mais la vie est un peu plus compliquée avec tous les objets valorisants que l’on veut faire vibrer. Il y a les attirances entre ces objets qui font une véritable foire dans l’Univers, une recherche d’interaction qui fait que Monsieur rencontre Madame et est intéressé par elle.

C’est ce qu’on appelle l’interdépendance des phénomènes.

 

Aussi, si tu es très attentive aux rencontres « fortuites » ou « extraordinaires », tu percevras très vite quels sont les objets, valorisants pour toi et l’autre, en train de vibrer.

 

Si tu te précipites sur le « Qui », c’est à dire sur le Monsieur et ses propositions de vie, tu te fais griller rapido et ta Conscience envoyée au lit (c’est le cas de le dire !) ne sera plus en mesure de percevoir ce jeu qui va consommer ton énergie… et celle aussi de l’autre… jusqu’au réveil douloureux.

Mais je t’ai entretenue de cela hier soir.

 

Alors, cela signifie que la pénétration est toujours par Quoi… le par Qui étant secondaire et interchangeable.

 

En d’autres termes, tu as à porter attention par Quoi tu veux te faire pénétrer, avec Quoi tu veux vibrer, et tu sauras en même temps dans quelle Dimension tu veux réellement vivre… Bam… Yam… Rien… Chaos.

Bien sûr, au niveau où tu es, tu as déjà perçu que chacune des Dimensions utilise une catégorie d’objets et les fait fonctionner d’une certaine manière.

 

Ainsi il suffit de te regarder choisir tes objets de fonctionnement, c’est à dire pratiquer ta vie, pour savoir quelle est la Dimension qui te plait… quel est VRAIMENT ton « Amour ».

 

 

Mais l’humour de la situation de la vie, c’est que cela se termine effectivement par la première question : par Qui ?

 

Eh oui !... Chaque objet a un créateur avec une manière de l’utiliser. Chaque objet énergétique est construit par une intelligence qui est l’outil d’action d’une Force.

Donc en final, tu es bien pénétrée par Qui.

 

C’est l’humour de la vie… mais aussi le mensonge de l’Homme qui voudrait faire croire qu’il veut être pénétré par le Yam (par exemple) mais qui met en vibration les outils fabriqués par le Bam… et en surplus en retire une satisfaction évidente (j’aurai à revenir sur ce problème de la satisfaction car c’est important pour comprendre comme se fait le retour d’énergie sur la Conscience qui apprécie et juge… et pas sur l’acte en soi, proprement dit… ce qui change beaucoup la compréhension que l’on peut avoir de la notion de cause à effet).

 

(Inachevé à cause d’une immobilisation de mes mains… et une absence de désir du Yam de continuer à nourrir le Bam…)