LEVITATION

 

 

Pour accéder aux techniques d’accouplement avec les Forces essentielles du Ciel, il faut partir d’un état énergétique très particulier qui est celui de la lévitation, c’est à dire d’une dissociation du corps de l’apesanteur de la Terre.

 

Il faut toujours avoir un bol très fort, mais quand on est dans cette opération, on a un bol qui vient fort instantanément, en poussant globalement sur le Tan Tien et en fermant le périnée. Le bol se constitue de lui-même.

Maintenant, on réveille le Tan Tien secret en poussant le Tan Tien apparent comme une balle de tennis contre un mur, plusieurs fois, de quatre à huit fois. Si c'est le matin, le Tan Tien secret a besoin de beaucoup plus pour se réveiller. Le soir, c'est beaucoup plus rapide. Tu envoies avec l’expir, tu reviens avec l'inspir. C'est un procédé que tu connais déjà.

Quand c’est chaud, qu'il y a la pression, qu'il peut même y avoir une douleur, on va faire sortir un serpent qu'on va amener au Tan Tien apparent. On presse le Tan tien apparent sur le Tan Tien secret jusqu'à la sortie du serpent puis on lâche. On ne le quitte que dans le Tan Tien apparent.

Tu pousses. Ça sort. Tu amènes. À ce niveau-là c'est assez rapide.

Tu recommences une deuxième fois.

Un troisième puis une quatrième pour avoir un Tan Tien très fort.

 

Maintenant tu amènes un nouveau serpent à qui tu fais traverser le Tan Tien pour le lover, l'enrouler à ton périnée.

Tu recommences avec un deuxième serpent qui va renforcer celui autour de ton périnée.

Tu amènes un troisième serpent que tu vas faire sortir de ton périnée de 10 à 15 cm et tu constateras que ton corps se soulève.

Tu recommences avec un quatrième qui va également sortir de ton périnée pour renforcer celui qui est déjà sorti.

 

Tu perçois qu'il y a une autre dimension dans laquelle tu rentres, qu'il y ait une légèreté d'esprit, les pensées ne suivent plus de la même manière, tout est beaucoup plus léger. Ce n'est pas du virtuel, c'est une réalité. Tu t'en rendras également compte lorsque tu redescendras à la fin de la pratique. Là tu percevras de manière encore plus nette que tu changes de dimension.

 

Les deux autres serpents qui sont dans le périnée, autour du périnée, viennent renforcer les deux serpents sortis. L'appui se fait par rapport au Tan Tien enrichi par les quatre serpents. Prends ton temps pour percevoir cette structure énergétique : tu as un axe très fort sortant du périnée qui te soulève de Terre et dont le point d'appui est le Tan Tien apparent enrichi. Prends ton temps pour bien percevoir ta verticalité, ton soulèvement, l'état d'être dans lequel tu es. Prends ton temps au début. Plus tard tu le feras si rapidement car ce n’est qu’une étape pour aller au-delà et tu préféreras avoir plus de temps. Donc, après on ne perd plus son temps à apprécier toute la finesse de la structure. Alors, au début porte attention à cela.

 

Tu t'aperçois que tu as un bol très fort. Il y a un ensemble qui soutient le tout. Tu as les serpents qui sortent et te soulèvent comme un bâton. Ce bâton est raccordé à ton Tan Tien apparent très enrichi et ce Tan Tien est à l'intérieur du bol. Ça fait un ensemble parfaitement cohérent. Si on avait voulu faire quelque chose d'encore plus fort, on aurait fait la sphère au lieu du bol.

 

Pour revenir tu fais rentrer tes serpents dans le périnée et de là dans le Tan Tien apparent. Tu redescends. Tu changes de dimension. Tout devient plus lourd, plus froid, plus sombre. Tu vérifies ainsi que tu étais réellement dans une autre vibration. C'est cet autre état qui a permis de faire cet accouplement hors le système émotionnel.

Mais quand tu remets les fesses, le périnée, sur la Terre, tu te retrouves avec le système émotionnel. Fais-y attention. Ne te laisse pas, de nouveau, envahir par les pensées, les idées, l'intelligence raisonnée qui va essayer de comprendre ce qui se passe etc. Il y a des gens qui finissent par me mettre en colère. Après une pratique comme ça, la première chose qu’ils disent: « Oui j'ai senti un cœur immense mais j'avais une douleur par-ci… mais j'avais une sensation comme ça... » Et merde. Comme disait Lacan la vérité est dans le « mais », « oui, mais... » Alors le « oui » est très vite évincé et le « mais » est étalé, agrandi.

Quand je fais avec quelqu'un cette pratique, et que je le vois et que je l'entends immédiatement tomber dans ces « oui, mais… » et dans « C’est l’exception qui confirme la règle », ça me met en colère. Ce n'est pas ma colère à moi, c'est la colère du Ciel : tant donner à quelqu'un qui, en fait, n'aime que touiller sa souffrance, n’aime remuer que sa souffrance, ses idées, ses sensations etc.

 

Concernant la lévitation, lorsque les serpents sont sortis, quand tu as bien l'habitude du principe de la lévitation, par de petites contractions du périnée, comme des petites aspirations, tu peux régler la hauteur de ta levée, ta hauteur de lévitation. Bien entendu le réglage est toujours à faire par le haut puisque plus tu montes, plus tu vas dégager ton système énergétique de l'espace de l'humanité lui-même.

 

 

 

 

*****************

 

 

 

L’Illumination

 

 

L'illumination est un point crucial, une étape absolument essentielle dans ton cheminement, pour ta rencontre avec toi-même.

Elle porte bien son nom: on est illuminé, c'est-à-dire qu'il y a un éclairage fantastique à l'intérieur de toi qui te montre les choses telles qu'elles sont. Le mensonge et le vol ne peuvent vivre que dans l'obscurité.

Tout d'un coup, tu as une perception globale de l'univers, de son mouvement, de sa relation avec toi-même, avec Tout.

En fait, finalement, les explications sont très en dessous de l'expérience elle-même. C’est une expérience physique.

 

Il y a une vue globale, il y a une perception globale, un sentiment global,

qui dans sa globalité voit tout, comprend tout.

 

En final, on ne sait même pas QUI voit, ni QUI comprend puisqu'il n'y a pas cet observateur qui tente d'archiver, classer ta vue, ta perception, ta sensation. C'est une autre dimension. C'est une dimension pleinement du cœur parce que ce qui émane physiquement de tout cela, c'est que le cœur éclate. On a la perception, il y a la compréhension de tout l'Amour du monde, et que l'Amour est la matière à partir de quoi tout est fabriqué.

 

On est dedans. On est complètement dedans.

 

Lorsque l'on parle d’illumination, on parle de libération. Il faut toujours bien regarder pourquoi on est illuminé et de quoi est-on libéré. Sans le Treillis, sans le diable, de quoi aurait-on besoin d'être libéré ? Sans ce Treillis, ce diable, qui manipule, dans le sens le plus terrible du terme, qui ramène tout à lui, qui obscurcit l'intelligence, on n'a pas besoin de parler de libération ni d'illumination.

 

C’est une expérience physique colossale où tu retrouves ta dimension dans laquelle la Force naturelle du Ciel coule librement. C'est très physique. Avant l'illumination c'est toujours le Treillis, le diable, qui joue comme un pianiste sur tous les systèmes qu'il a mis en place dans ton corps pour te contrôler. Tout d'un coup, on est libéré de tout ça.

 

Par le mouvement dans ton corps, le Treillis a aussi tenté de te faire connaître le goût, la saveur, la mobilisation des objets, des systèmes qu'il a construits. C'est exactement le même mécanisme. Tu décodes ce qui coule en priorité dans ton corps. Là, tout d'un coup la priorité c'est cette Force de la Création, cette Force Originelle. Tous les outils qui s'appellent la sensation, l'intelligence, le regard, la compréhension, qui sont des outils mécaniques à l'intérieur de ton corps sont maintenant en activation avec cela, avec ce flux. Ils ne sont plus en activation avec l'autre mécanisme. Mais ce sont les mêmes outils !

Là, tu perçois qu'il n'y avait rien à jeter, que rien est inutile, qu'il n'y a pas à mutiler l'un des outils comme lorsque l'on coupe une main qui peut voler. Mais, elle peut faire autre chose que de la méchanceté. Là, tout d'un coup, c'est ton corps en pleine conscience qui jouit, qui comprend, qui vit cette dimension du Ciel, qui est emporté par cet enthousiasme. Alors, il est tout à fait évident que si quelqu'un a mutilé son corps et son cerveau à travers des actions psychologiques ou physiques, ou des drogues, l'illumination n'est pas possible parce qu'il lui manquera les décodeurs mécaniques pour percevoir pleinement et complètement ce flux, cette coulée de la Dignité.

Il passe vraiment un bulldozer à l'intérieur de toi et toutes les petites machines et manipulations mentales fabriquées par le Treillis n'ont plus leur place. Tout ça explose ! Et l’ensemble de ton système énergétique, l'ensemble des outils, de tes décodeurs ne sont qu'orientés vers cette force-là, cette coulée-là.

Mais, c'est une arrivée et un point de départ.

 

C'est là où il y a une grande difficulté et incompréhension parce que dans ce qu'on pourrait appeler les textes anciens et les histoires racontées par tous ces maîtres en matière spirituelle, l'illumination c'est lorsque tu es arrivé, et le reste n'existe plus.

Eh bien non, justement, ce n'est pas vrai. Ce n'est pas vrai du tout. L'illumination n'est pas une finalité, c'est le début de tes pas d'adulte.

 

Si on peut dire que c'est une finalité ça veut dire que c'est la fin de ta vie d'enfant, comme celui qui est à quatre pattes sur le sol et ne sait pas et ne comprend pas que des forces et des pulsions sont appliquées sur lui, ni ne sent pas tous les mécanismes de dressage effectué sur lui. Tout d'un coup, on quitte ce monde d'enfants, on a une perception physique de la réalité, de son engagement avec cette réalité, de son engagement à la vie, de cet amour-là parce que c'est vraiment le cœur même de l'illumination, cette perception de cet Amour fantastique qui est la matière à partir de laquelle tout est créé. Là, on va commencer sa vie d'adulte, c'est-à-dire sa vie de personne responsable, d'être responsable, d’humain responsable, qui sait enfin ce dont il parle, qui l'a perçu pleinement dans le corps et qui continue toujours à le percevoir en réactualisation continuelle. Donc, c'est là où on va réellement commencer sa vie d'adulte et ce n'est pas une fin.

 

En d'autres termes, l'illumination c'est l'outil le plus adapté et le plus magnifique

pour en arrêter avec tout le processus de manipulation du Treillis.

 

Illuminé ou non, tu es dans l'espace du Treillis. Donc, que tu sois ou non illuminé, il va toujours rayonner sur toi comme dans un caisson énergétique et tes cellules, tout ton corps vont aussi réagir à ce bombardement. Sauf que lorsque tu es illuminé, tu sais réellement de quoi il en retourne et tu as compris tout ce mécanisme, et tu as l'outil magnifique te permettant de ne pas être l'esclave et le serviteur de cet espace dans lequel tu es.

À partir de là, par cette pleine compréhension de tout le mécanisme qui s'installe, tu peux aider les humains, les autres, en les enseignant et rayonnant sur eux. Mais d'autre part, et c'est ce qui est excessivement important par le travail que tu as fait sur toi, sur ton corps, tu vas renforcer considérablement cette Force de l'univers, ce flux énergétique qu'on appelle l'illumination.

 

Ce qui fait la difficulté et les erreurs de compréhension de ceux qui parlent de l'illumination, c'est qu’on édulcore tout simplement ce qu'on appelle les douze yogas. Dans la pratique normale de l'accès à l'illumination tel qu'il est défini par tout le système ancien, il y a le travail préalable sur toutes les perturbations, les perversions, les tendances de l'homme. Il y a ce travail préliminaire qui s'appelle les douze yogas. Il y a le yoga de la propreté du corps, de la propreté mentale, du mensonge, de l’attitude juste… Il y en a 12, parfaitement définis. Dans chaque vie, si tu travailles bien, tu vas peut-être réussir à en terminer avec un yoga, c'est-à-dire à pouvoir enlever de ton corps physique et de ton système énergétique tous les tambours correspondants à ce yoga et qui font résonance lorsque l'environnement, le Treillis, envoie ses impulsions énergétiques, ses sons, ses pressions. Il n'y a plus rien pour faire résonance, alors le son ne se fait plus et tu te libères de ça.

Avec beaucoup de chance et un très bon maître, dans une vie, tu seras peut-être arrivé à un yoga et demi. Le plus souvent à un yoga. Alors, on va commencer à envisager un état l'illumination dans 1 000 ans ! … Et encore si à chaque vie tu as la chance de rencontrer un vrai maître qui te conduit et auquel tu vas faire confiance.

C'est vrai que celui qui arrive à l'illumination par ce moyen-là, ce qui est de l’ordre de l'exception, n'a plus vraiment un travail à faire sur lui puisqu'il a tout liquidé auparavant. Mais, il va mettre 1 000 ans au minimum.

 

À regarder comment le système fonctionne j'ai défini l'illumination d'une manière excessivement précise. Tu es illuminé à partir du moment où toute cette énergie du Ciel coule librement en toi et peut couler librement parce qu'il y a eu un premier passage, un premier éclatement. Et ce premier éclatement est excessivement important. Il est essentiel parce qu'à partir de là tu as vu tellement l'Amour du Monde que tu ne devrais plus être attiré par tous les systèmes de manipulation, coercitions et de jouissance... Tu ne peux plus t'aimer là-dedans. Sauf que tu as toujours tes cellules qui ont les tambours à l'intérieur d'elles qui résonnent encore sous l’impulsion du Treillis. Il y a toujours une possibilité de leur fonctionnement sur toi, sauf que tu n'aimes plus cela, tu n'as plus cette attirance-là.

 

Donc, l'illumination est une expérience physique colossale,

qui fait que par la perception

de toute cette Beauté-là, on n’aime plus rien d'autre qu’Elle.

On n’a donc plus d'attirance pour le reste.

 

Mais est-ce qu'on va pouvoir encore complètement se libérer du reste? Ça, c'est le travail de l'adulte, c'est-à-dire le travail de l'illuminé, qui va progresser continuellement dans son illumination au fil des événements de la vie. Il va devenir un parfait « cavalier de l’événement » !

 

Il réagit alors lorsqu'il y a un autre mouvement qui veut intervenir sur lui. En d'autres termes, auparavant, pour celui qui était dans le monde du Treillis c’était normal pour lui d'avoir un corps qui fonctionnait avec une certaine vibration, une certaine odeur, un certain goût qui étaient des émanations du Treillis. En revanche, il sentait comme anormal lorsqu’arrivait une Force de la Dignité. Il se demandait ce que c'était et ne la reconnaissait pas comme lui appartenant. Ce sont toutes ces sécurités que met en place le cerveau reptilien, que met en place tout le système du Treillis.

Là, c'est l'inverse. Le corps reste toujours le corps. Mais c'est le corps qui a pris l'habitude de tout décoder en fonction de cette Dignité, et qui a donc, maintenant, avec ces références-là, va réagir très fortement lorsqu'il y a quelque chose qui arrive et qui n'est pas cela et qui veut le pénétrer. Et ça fait tilt !

Quelqu'un est pleinement confirmé lorsque justement ça fait tilt et que lorsqu'il est en face de ça, la Dignité qui vit en lui fait un bond, une réaction. C'est très physique. Tant qu'il n'y a pas cette mobilisation physique, cette perception physique lorsque l'on est en présence d’un mouvement du Treillis, on n’est pas confirmé dans son illumination.

 

Celui qui est passé par cette expérience, ce feu illuminatoire sans la pleine compréhension de l'absence des 12 yogas peut devenir super orgueilleux de son illumination et jouer au grand illuminé et croire que tout ce qu'il pense, tout ce qu'il ressent est le mouvement normal de la Dignité, que c'est l'illumination. Mais non ! J'attire leur attention sur le fait que l'illumination est un outil fantastique, un outil de travail qui permet d’en arrêter avec toutes les mémoires mises à l'intérieur des cellules. Mais, ça ne veut pas dire qu'il va encore être capable d'en arrêter avec l’ancien système. C'est seulement qu'il ne s’aime plus avec cet ancien. Comprends-tu ? Si tu fais les 12 yogas avant, selon l'organisation hiérarchisée depuis des siècles et des millénaires, tu en as au minimum pour 1 000 ans, et encore si tu rencontres de vrais maîtres et non des conteurs d'histoires en matière spirituelle. Mais là, avec les techniques de la Voie Directe, tu vas à l'expérience illuminatoire pleinement, en trois à cinq ans. Après, tu commences ta vie d'adulte et tu découvres que finalement, le relatif et l'absolu sont toujours mélangés parce que c'est dans ton corps, si la Dignité n'a jamais pu être tuée et détruite par le Treillis, l'inverse aussi existe.

 

C'est une question de cœur. On arrive à l'illumination par le cœur. C'est le seul moyen. Et c'est l'essence même de la Voie Directe. Ce cœur-là découvre cet Amour de l'univers à partir de quoi tout est fabriqué, tout est né, et il continue avec le cœur sur la Terre. C'est tout.

C'est le cœur au début, c'est le cœur au milieu, c’est le cœur à la fin, c’est le cœur toujours.

 

Dans ce cheminement-là on a l’enthousiasme qui est une caractéristique même de la nature de cette matière du Ciel.

Là aussi, méfie-toi de tous ces soi-disant chercheurs de vérité tristes, retirés de l'événement, tous ceux à qui je dis qu’un grain de riz ne dépasserait pas entre leurs fesses tellement elles sont serrées. Le mouvement de cette matière de la Dignité ne coule pas en eux car sinon, automatiquement, ils seraient gais et enthousiastes, même si, à un moment donné, ils sont en colère ou ont une forme de tristesse qui passe, qui ne dure pas. Ils sont touchés par les événements de la vie mais ça ne dure pas parce qu'il y a cet enthousiasme de la Création, de la matière même.

 

Je pourrais m'étendre longtemps sur l'illumination mais ce n'est pas mon sujet car je ne suis pas en train de te faire un discours, un enseignement. Je te donne seulement les indications minimum pour que tu puisses y arriver. Tout le travail que nous faisons jusqu'à maintenant c’est bien pour arriver à cela, à cette première expérience, qui fait éclater tous les anciens repères, tous les anciens schémas. Et à partir de cette nouvelle expérience, on reprend sa randonnée d'une autre manière avec un autre bâton, avec un autre outil. On a maintenant un outil d'adulte. On n’est pas l'aveugle avec le bâton qui se promène de tous les côtés pour essayer de voir ce qui est juste et ce qui n'est pas juste et tester le bon et le mauvais. On en arrête avec l'aveugle, c'est-à-dire avec la vie d'enfant. En plus, avec cet outil, et dans cet outil, il y a l'enthousiasme. On n'a plus besoin d’encourager l'illuminé au travail. Son enthousiasme est là naturellement. On n'a plus à le motiver, à lui justifier sa vie. C'est là, il y est. Il y va.

 

Ceci dit, il faut que j'attire ton attention sur 2 points.

 

Le premier est la possibilité de clonage de l'illumination. Le Treillis est une Force virtuelle, très intelligente. Il a la capacité de percevoir exactement les mécanismes de la Dignité, son mouvement puisqu'il est toujours en observateur derrière et il tente toujours de faire un film avec cela. C'est-à-dire que de la réalité il fait des images. Il a la capacité de faire un virtuel qui agit sur le corps puisque le Treillis est véritablement l'entraîneur du corps bien qu’il n’en soit pas maître. Il est l'entraîneur et il sait parfaitement faire fonctionner le corps. C'est toujours par le corps que le Treillis fonctionne.

Il a la capacité de créer virtuellement une illumination. Alors il y a la vision, il y a des perceptions, il y a la sensation. Sauf que tu t'aperçois qu'après cet état visionnaire la personne n'est pas modifiée. Dans sa vie de tous les jours elle est toujours dans l’incertitude, dans la confusion habituelle parce qu'elle n'a pas touché la matière. La matière n'a pas pu couler librement. Elle n'a pas coulé du tout. C’est vraiment phénoménal de comprendre comment l'image, le virtuel, peut conditionner le mouvement du corps et ses sensations. Il y a aussi le phénomène des rêves et des cauchemars qui te donnent une impression très forte.

Donc, le Treillis a la capacité de cloner l'illumination, mais il n'y a rien derrière. Il est donc indispensable que quelqu'un vienne confirmer l'illumination. C'est très simple, un illuminé perçoit tout de suite un autre illuminé, ça se fait dans la seconde. Il perçoit en même temps l'importance de l'illumination de l'autre, c'est-à-dire jusqu'à quelle confirmation l'on peut donner à l'autre. C'est très important que l'illumination ne s'installe pas en cercle fermé comme certains qui travaillaient avec moi ont voulu le faire.

 

Ensuite, il ne faut pas confondre illumination et choc illuminatoire. Un choc illuminatoire est un état provoqué par une compression tellement négative et dans l'aliénation que les mécanismes de survie du corps font que tu as une perception de l'autre côté et que tu perçois la beauté de la vie. C'est ainsi que dans des camps de concentration certains ont dit avoir perçu l'illumination. D'accord ils ont perçu cette beauté-là mais ils ne sont pas illuminés parce qu’il n'y a pas la coulée de cette matière-là dans le corps. Il y a juste comme une fenêtre qu'on ouvre brutalement. C'est ça le choc illuminatoire.

 

Il y a environ 35 ans lorsque je vivais dans des milieux peu recommandables, des prostituées étaient là. Et elles étaient belles avec une vision, une réflexion de « quelque chose d’autre ». Et je me disais que c'était comme si elles avaient l'illumination. J'ai parlé avec elles, je les ai testées et effectivement il y avait « quelque chose ». Elles avaient fait une forme d'expérience illuminatoire. Mais cette forme-là n'était pas suffisamment importante et puissante pour qu'il y ait la coulée dans le corps. Le corps était encore occupé et envahi par le mouvement du Treillis.

Que s'était-il passé? C'étaient des femmes qui avaient été sexuellement « dressées » pour faire l'activité qu'elles avaient. Pour cela elles sont enfermées pendant six mois dans une maison, et cinq fois par jour sont violées par des hommes différents, elles sont frappées, battues. C'est l'enfer. Tout d'un coup elles sont dans un monde où elles sont à tout moment agressées, jour et nuit, n'importe quand. A n'importe quel moment quelqu'un peut arriver et les pénétrer d'un coup brutalement ou les frapper. C'est l'enfer. Dans cet enfer-là, le mécanisme humain, tout le système du corps met en place des réactions de survie. Ces réactions de survie, à ce moment-là, lorsque tu vas si loin dans le bas permettent une perception de ce qui est le plus haut. Elles ont eu ce choc illuminatoire, cette perception de la Dignité, la même perception que celui qui rentre dans l'expérience de l'illumination. Sauf que c'est un choc, c'est une ouverture, une entrée de force. Le corps n'a pas été préparé à cette Force-là, à cette coulée-là. Donc, il n'y a rien qui passe. Cette notion de plus bas allant au plus haut est un état naturel physique. Quand tu pousses dans un sens, tu arrives à l'extrême de l'autre côté.

Donc, le choc illuminatoire est provoqué par une agression énorme qui met en mobilisation le réflexe physique de survie du corps, le mental faisant partie de cela. On peut provoquer cela dans une soi-disant recherche spirituelle.

 

Alors, s'il te plaît, quand tu toucheras cette illumination, lorsque se passera cette expérience illuminatoire, soit véritablement attentif à la Force de la Douceur, à la force du temps que tu laisses à l'autre, c'est-à-dire la force de la détente. Plus tu vas être doux avec l'autre, plus en final ça va aller vite et fort. Et n'utilise jamais un moyen du Treillis, même si, selon toi, tu l’utilises pour aller défendre la Dignité.

 

La Dignité se défend toute seule.