Les particules

 

 

C'est la seule technique qui a la possibilité de séparer le relatif et l'absolu dans le corps, avec une conscience de l'un et de l'autre.

Il est tout à fait évident qu’il y a des étapes préparatoires : le TT apparent, puis le TT secret, le serpent par la boucle qui est une accélération en direct, la sphère, la pastille de vitalité qui agit ensuite sur le TT secret et toutes les techniques de compression maximale à partir des particules qui permettent de percevoir le mouvement et l'intention du mouvement.

 

On démarre à partir du TT apparent et on met en accélération le TT secret. Une bonne méthode consiste à envoyer le TT apparent percuter le TT secret comme une balle de tennis contre un mur, juste pour le chauffer un peu. Quatre coups suffisent, avec l'expiration.

Ensuite, une pression du TT apparent sur le TT secret pour faire sortir un serpent d'énergie qui va être conduit par la boucle dans le ventre, dans le TT apparent. On le fait quatre fois.

Après, il y a l'installation de la sphère. Tu comprimes le maximum dans la sphère pour que tu puisses dégager une énergie à l'intérieur du corps qui va devenir plus transparent, plus aérien, ce qui te permet de percevoir la pastille de vitalité.

La pastille de vitalité va aller tourner, caresser, s'appuyer sur le TT secret qui va produire une augmentation de la pression. C'est ce qui va permettre de percevoir ton corps comme un ensemble de particules. Pas d'imaginaire. Tu perçois où tu ne perçois pas. Mieux vaut ne rien percevoir que de jouer avec du virtuel.

 

Quand tu es avec les particules, tu constates que tu ne peux pas différencier l'intérieur de l'extérieur, toi et ce qui n’est pas toi. Si tu regardes bien tu es fabriqué avec les mêmes particules qui constituent aussi l'extérieur.

Les particules ont une coalition organisée par un mouvement. C'est lui, comme un souffle qui agglutine des particules ensemble.

 

Ce mouvement est lié à une intention de vie.

 

C'est tout. Il y a une intention de vie qui a mis en place un mouvement et ce mouvement a utilisé des particules qui sont partout dans l'univers pour constituer cet Etre qui est toi.

La mort physique est tout simplement l'arrêt du mouvement. Il y a une mort beaucoup plus perverse : c’est la mort énergétique, psychique, lorsqu'il y a la mort de l'intention c’est-à-dire lorsque tout d'un coup quelqu'un n'a plus la volonté de vivre l’intention qui a créé son existence physique. Il est démissionnaire de la vie. C'est un déserteur de la générosité, c'est un déserteur de la participation avec les autres. Il devient comme un morceau de bois.

Tu prendras le temps d'apprécier cet état des particules, cette réalité du mouvement qui fait qu’elles ont une collision. Peut-être, avec beaucoup d'attention, tu comprendras l'intention qui a mis en place ce mouvement que tu ES.

 

Maintenant nous continuons avec la pratique que j’appelle la « centrifugeuse ». Tu fais tourner ces particules, toujours dans le sens des aiguilles d'une montre, dans le sens du soleil. Tu fais tourner et comme dans les essoreuses à salade où l'eau est projetée à l'extérieur, les particules les plus lourdes sont extrudées vers l'extérieur du corps tandis que les particules les plus légères se rassemblent à l'intérieur dans un faisceau comme une carotte, un tronc.

 

Tu constates que les particules les plus lourdes sont celles qui sont très fortement impliquées dans la vibration de la séparation. Les particules légères sont celles qui sont profondément impliquées dans la vibration de la Dignité. Tu peux percevoir le mélange du relatif et de l'absolu.

Regarde ce qui se passe. À l'intérieur d'une structure énergétique de base, il y a des sous-structures énergétiques. À l'intérieur d'un courant d’air, d'un moyen de circuler puisque la structure énergétique est une modalité de circulation à l'intérieur de la forêt karmique, il y a des courants d'air différents, il y a des mouvements différents. Là, tu as une perception très nette du relatif et de l'absolu. Porte très attention à tout cela et tu seras très étonné de constater que ce que tu pensais du reptilien est de la Dignité et que l'inverse, aussi, existe. Prends ton temps pour observer tout ça.

 

Maintenant, on va faire un transfert des particules de la Dignité dans une Force essentielle du Ciel. Le mieux est d’appeler « Ma Belle »…. La Force de la compassion en action.

Tu fais tourner un peu plus vite les particules de la perfection et tu t’apercevras qu'il y a une volute qui s'installe comme un faisceau laser qui bouge sur lui-même et qui perfore ta fontanelle. L'ensemble des particules de la perfection va quitter ton corps. Tu prends ton temps jusqu'à ce que tout sorte de toi et soit au-dessus de toi. Donc, tu fais tourner et le reste se fait tout seul.

Lorsque tu es sorti, tu détends le mécanisme, c'est-à-dire que tu arrêtes de faire tourner. Il va s'installer au-dessus de toi un corps énergétique à l’apparence de ton corps physique. Tu vas te rendre compte que tu es dans un espace intermédiaire. Tu n'es pas dans la Force du Ciel que tu as appelée, mais tu la sens e au-dessus de toi.

Dans cet espace intermédiaire, il y a des Etres enthousiastes et bienveillants qui viennent accueillir ce nouvel arrivant. Prends ton temps pour passer un bon moment avec eux. Ils peuvent t’accompagner, t'aider, te montrer des choses sur ta vie et son fonctionnement..

Tu vas demander à ces Etres de protéger ton corps que tu vois en dessous de toi. Il y aura au moins quatre personnes qui vont s'installer aux quatre repères principaux du corps : derrière, devant, à gauche, et à droite. Il peut y en avoir aussi un multiple de quatre. Tu peux passer beaucoup de temps dans cet espace intermédiaire pour découvrir toute cette amitié, cette affection pour toi.

 

Puis tu reprends le fonctionnement de giration de tes particules. Tu refais cette carotte lumineuse et en levant les yeux, tu t'aperçois qu'il y a au dessus de toi cette Force essentielle que tu as appelée.

En faisant tourner encore un peu plus vite tes particules de la perfection, tu vas entrer dans ce Corps. Si tu vois un corps très physique, tu t'aperçois que tu entres par le périnée. Si c'est une perception côté interne, tu peux percevoir une boule lumineuse, une chaleur ou une énorme présence. Tu rentres en totalité à l'intérieur. Lorsque c’est fait, tu arrêtes ton mouvement.

 

Alors, toutes tes particules se mélangent à celle de cet Etre du Ciel qui t'a reçu. Tu participes complètement à sa chimie interne. C'est ce qui te permet de comprendre ce qu’est cette force, comment elle fonctionne, quelle est son intention de vie, quelle est l'intention du mouvement qui l’a créée et sa manière de regarder la vie, sa manière d'aider les autres, son mécanisme d'action.

De toute manière, tu vas faire un grand voyage, soit sur place en elle, soit elle va t’amener dans des dimensions immenses. Un voyage sur la terre, dans le Ciel, à l'intérieur de toi, à l'intérieur d'elle. Là, tu n'as rien à faire. D'ailleurs, tu ne peux plus rien faire. Tu es là pour goûter, sentir. Il y a un goût, une saveur, une odeur, un touché, une sensation, un coeur, une intelligence. Tu prends intimité avec cela.

 

Puis, il faudra bien revenir. Tu commenceras par remercier puis tu remettras tes particules en centrifugation. Tu les dissocieras ainsi de celles de cet Etre.

Ainsi, tu vas sortir de cet Etre du Ciel qui est au troisième étage. Tu as ton corps physique, l'espace intermédiaire et cet Etre du Ciel. Tu vas te retrouver d’abord dans cet état intermédiaire dans lequel tu vas arrêter ta giration. Tu t'apercevras que tout le monde accourt auprès de toi, qui reprends une conscience du corps de ton double. Et ils sont très intéressés de savoir ce qui s'est passé de l'autre côté car ils ne peuvent pas y aller. Ils sont limités par leur rôle. Là tu peux percevoir la beauté, la grandeur d'avoir un corps humain puisque celui-ci n'est pas limité dans des rôles énergétiques. Hélas, c'est l'homme lui-même qui se limite dans des rôles préfabriqués par son petit intellect malade et sa petite prétention et son petit orgueil. Quand tu vois cela, quand tu vois la liberté que tu as par rapport à ces Etres très évolués qui sont dans cet espace intermédiaire, tu peux te dire que tu as de la chance d'avoir un corps physique. Et si tu faisais en sorte que ce corps ne soit pas limité, ne soit pas scotché dans des règles, dans des petites boîtes socioculturelles affectives, émotionnelles etc. ta vie serait peut-être plus intéressante et il se passerait toujours quelque chose. Et quelque chose de beau. Là, tu serais un de ces humains, véritables chercheurs de vérité qui s'exclame lorsqu'arrive un événement : « Chic ! Il arrive quelque chose ». Alors qu'un humain ordinaire dira : « Qu'est-ce qui arrive encore là et vient me déranger ! ».

Alors, tu vas aussi les remercier d'avoir protégé ton corps et tu t'apercevras qu'ils libèrent leur protection.

Quand c'est fait, tu remets tes particules en centrifugation et tu vas te réintroduire dans ton corps physique par la fontanelle. Tu vas faire attention que tout soit bien raccroché à partir du périnée, que tout rentre bien dans le corps et tu fermeras la fontanelle. Mais tu continueras, quand même, à faire la centrifugation des particules à l'intérieur du corps physique.

 

Quand tu es bien rentré à l'intérieur de toi, constate ce qui se passe entre les particules de la perfection et les particules touchées par le reptilien. Tu as des particules de la perfection qui vont toucher quelques particules du reptilien. Pas toutes. Elles ne vont toucher que certaines des particules, celles qui sont prêtes à changer leur chimie interne. Regarde bien ce qui se passe entre la perfection, entre la dignité et le flux du manque, ce flux de la jouissance, ce flux du reptilien. Regarde bien comment la dignité agit sur le reptilien.

Elles n'agissent pas du tout globalement. Elles choisissent les cellules qui sont susceptibles d'accepter ce qui leur est ramené. Ensuite, ce sont ces cellules modifiées qui communiquent la nouvelle chimie interne aux autres cellules dans le système vibratoire reptilien. C'est comme lorsqu'on injecte un virus qui fait son chemin. Regarde. Si tu perçois et comprends bien le mécanisme réel du fonctionnement de la perfection de la dignité sur le reptilien, tu en auras cessé avec cette action globale, cette volonté de tout diriger, de tout commander, de tout organiser. Là, tu percevras que si tu veux vraiment toucher quelqu'un, tu vas le toucher à l'endroit où c’est touchable, là où il y a l'accueil à ce que tu peux transmettre. Tu ne chercheras pas quelque chose de global. La globalité se fera par l'intérieur et non par ton intervention extérieure. Regarde bien comment ça se passe, c'est quelque chose de magnifique.

Prends ton temps.

 

À un moment donné, tu vas arrêter le mouvement de centrifugation de tes particules et de nouveau, le relatif et l'absolu se mélangent. Regarde bien comment ça se passe. C'est comme si on mélangeait de l'huile et de l'eau. C'est dans le même mouvement global appelé corps, mais comme les particules d'huile et les particules d'eau. Elles ne se mélangent pas. Ce n'est pas comme l'eau et le vin. C'est une perception absolument insoutenable pour le reptilien pour qui le mot-clé est : intégrer. « Je veux intégrer quelque chose à quelque chose qui est déjà là. » Non ! Il n'y a pas d'intégration, il y a une coexistence. Cette coexistence fait, effectivement, un système vibratoire global qui s'appelle chimie interne. La base même de l'espoir du reptilien, de son mensonge, éclate.

 

L'intégration n'existe pas.

 

Si tu continues cette pratique, tu te rendras compte que la force essentielle du Ciel avec laquelle tu as travaillé, va venir s'emboîter sur ton corps physique, comme ces coiffes de théière pour les tenir au chaud.

C'est ainsi que tes particules de perfection travaillent à l'intérieur de ton corps physique sur les particules liées à la vibration reptilienne. Mais à l'extérieur de ton corps, il y a cette enveloppe de la perfection qui fait pression, aussi, sur ton corps. Ton corps est dans la situation d’un sandwich. Les particules liées au reptilien sont serrées par la perfection interne et par la perfection externe. Lorsqu'on arrive à cette phase de cette pratique des particules, il va y avoir une accélération rapide de la transformation des cellules liées au reptilien. Il va y avoir une accélération du virus mit dans certaines des particules du reptilien qui va le faire pourrir très vite.

De moins en moins, la personne s’aimera dans des situations merdiques, incertaines, ténébreuses. Elle aura une perception très fine qu’elle ment aux autres, à elle, à la vie dans toutes les petites actions de tous les jours, sans qu'elle s'en soit rendue compte avant, elle ment pour se faciliter la vie ou faciliter l'état de l'environnement qu'on ne veut pas trop bousculer en disant tout simplement la vérité. C'est une pratique absolument merveilleuse. Regarde-là avec beaucoup de précaution, enrichit-là continuellement.

 

 

 

*******************

 

 

L’Illumination

 

Rencontre dans le Bam

 

 

Il y a une réponse au-delà du « oui » et du « non ». Le oui et le non enferment dans un système clos avec une vibration très particulière.

Il y a un « fait », on le fait vibrer d’une certaine manière et ça fait un objet émotionnel qui conduit alors les sensations.

 

Si tu veux te maintenir dans le oui et le non tu restes dans la vibration de base du Treillis avec tous les effets secondaires qu’il a créés et qui s’appellent des flux énergétiques. Il y a quelque chose au-delà qui remplit le cœur de gaieté parce que lorsque toute la Force de la Création coule librement dans le corps, le corps témoigne de cette Présence par un bonheur fantastique. La paix du cœur et la joie sont biologiques. C’est physique. Tout simplement.

 

Comme il y a une réponse au-delà du oui et du non, je ne suis pas en colère contre les gens qui sont en colère contre moi parce que je n’ai pas satisfait leurs demandes, leurs espoirs, leurs aspirations. On n’est pas dans la même Dimension.

Que puis-je faire réellement, que peut faire un être illuminé ? C’est montrer continuellement, c’est témoigner continuellement de cette Présence dans le corps… c’est témoigner par l’action du corps.

 

En définitive, un être illuminé a une action d’un être illuminé.

C’est tout simple !

 

Un jour, un vrai grand maître, pleinement illuminé disait : « C’est très simple : je fume avec les fumeurs, je bois avec les buveurs, je suis sérieux avec les gens sérieux, je ris avec les gens qui rient. » Très peu ont perçu ce que cela voulait dire. Au contraire, beaucoup ont critiqué cette manière de présenter l’être illuminé comme si c’était quelqu’un qui n’avait aucune volonté, quelqu’un qui se laisserait porter par les vagues et des courants d’air et qui s’adapterait à la vibration de chaque environnement. Tu peux réfléchir et méditer sur ces paroles afin de comprendre ce que veut dire cet Etre, qui accepte l’espace tel qu’il est et qui y participe.

Il est une réponse au-delà du oui et du non. Un être pleinement illuminé se maintient dans cet espace à réponse unique et il n’est plus dans cette alternance de l’attraction-répulsion.

 

Pour te donner une indication complémentaire puisque tu es toujours en train de rechercher ce que c’est l’illumination, cette réponse au-delà du oui et du non ne peut arriver, se comprendre, se vivre dans le corps que lorsque justement il n’y a plus cette volonté de faire sa vie personnelle, d’avoir son mouvement personnel.

 

Il y a une autre dimension qui s’installe progressivement

et c’est tout à fait naturel de la suivre.