"Le corps est la clé "

 

Un corps qui fonctionne de nouveau sous l'impulse de l'Intelligence Intuitive....

un corps pour la Création...

 

C’est lui qui est l’espace à préparer pour constituer la « Nouvelle Maison » (randonnée 2) pour constituer la piste de danse, où on peut de nouveau danser avec la Dignité, dans sa dimension, avec l’intention originelle, et ne plus être soumis aux attractions et aux vibrations émotionnelles que le treillis propose.

 

« Alors, on ne peut pas s’appuyer sur le cerveau raisonné puisqu'il est issu du Treillis et qu’il agit comme perturbateur, il ne peut donc pas entrer dans cette dimension-là. En revanche, le corps peut y rentrer puisqu'il est né de cette dimension-là. Et c'est là quelque chose de très important car le propriétaire du corps est le Ciel, c'est la Création. Le Treillis n’est qu'un locataire. Mais, c'est un locataire depuis si longtemps qu'il a fini par se croire propriétaire et a même fini par faire croire au corps qu'il en est le propriétaire et que le corps lui doit quelque chose. Mais, ce n'est qu'un locataire. Alors, tout le travail de la Voie Directe est de ramener le corps à son véritable propriétaire. C'est pour ça, qu’arrivé à un moment donné, on est obligé de faire très attention au corps, on se préoccupe du corps et on ne se préoccupe plus de l'esprit. L'esprit n’est qu'une partie du corps. Alors, on ne peut se baser que sur le corps. Mais, le corps a aussi cette possibilité d'être soumis entièrement aux vibrations du Treillis et croire que son système de confort est juste.» Christian

 

 

«...le premier contact est avec ce corps gras, pas beau. Et l’on a parfois du mal si l’on regarde côté extérieur à se convaincre que derrière ce côté pas beau, il y a cette LUMIÈRE. » Christian

 

*

 

 

« Car vois-tu, mon ami, si c’est cette Force qui te passionne, tu la serviras et tu seras un corps pour Elle… Mais si c’est ta libération ou pire ton simple confort qui t’intéresse, tu consommeras cette Force et tu lui demanderas de servir tes aspirations. Alors tu auras un corps pour toi… comprends-tu?

....

Ils n’avaient jamais perçu et senti que lorsque le corps est “pour soi” il est prisonnier des sensations, perceptions, visions… et tout ce qui peut être produit par la Force à se séparer du mouvement naturel de la Création.

Ils n’avaient jamais perçu le contentement, la joie, l’enthousiasme du corps lorsqu’il s’est oublié et se donne pleinement au mouvement.»

Homme Tigre 19 

 

 

"Il se sentait si bien au retour, plein de confiance et sans peur !

Seul son corps montrait sa lourdeur et sa réticence à avancer contre le vent coupant le visage de ses lames glacées.

 

Il maintenait cette absence de peur devant le Roshi et Hiro.

Mais son corps recevait en même temps une fatigue qu’il n’avait pas perçue, car ce corps avait aussi une autre habitude : celle de respecter les ordres et de ne pas les remettre en question. Et ce corps-là, sorti de ses repères habituels qui sont ses sécurités, était tendu et inquiet.

Il sut alors que le corps peut être le pire de ses ennemis.

 

Et lui vint dans le cœur cette phrase que la jeune femme leur répétait toujours :

 

« Soyez très attentif à votre corps… Il peut être votre meilleur ami, comme votre pire ennemi »

Devant leurs regards ahuris, elle avait un jour ajouté :

 

« Ne le croyez jamais ! »

 

Ils n’avaient pas compris.

 

Maintenant, lui, le jeune moine comprenait avec son corps ce que cela voulait dire. Il comprenait en même temps qu’il n’est pas possible pour le cerveau de comprendre cette phrase.

Seul le corps poussé à l’extrême a cette possibilité.

 

Et il sut alors que le corps peut être son meilleur ami et il pleura dans cette nouvelle rencontre avec lui-même."

Homme Tigre 75