Tan Tien - Périnée - Ventre

 

 

Tan-Tien

 

Le Tan Tien est le centre de l’énergie vitale,

le trouver parait compliqué:

 

En fait, c’est tout simple, en suivant:

 

LA PRISE DE CONSCIENCE DU TAN TIEN :

 

randonnée 2

 

 «Enfin, vous mettrez en SECURITE le centre de votre corps énergétique, le TAN TIEN, cette petite boule de ping pong logée à trois doigts sous le nombril et à quelques centimètres en intérieur.

Ensuite, TOUT partira de là. Mais pour que le mouvement devienne réflexe, il est nécessaire de rassurer cette petite boule d'énergie vitale qui a déjà tant pris de coups qu'elle se méfie lorsqu'il s'agit de mettre le museau dehors. Donc c'est à vous dans un acte de VOLONTE de montrer que vous aménagez la maison et surveillez l'environnement.

Car cette petite boule d'énergie est la représentation et une condensation d'une autre boule énorme qui est l'Energie Vitale. C'est la petite qui vous conduira à la grande. C'est comme un enfant que l'on a dans ses bras et sur lequel il faut souffler pour le réchauffer. Il y a toujours une braise prête à revenir à la Source. Il suffit de VOULOIR. Le reste se fait facilement car la petite boule connaît les chemins pour rejoindre la Source, la Grande.» randonnée 8

 

 

*


« QUOIQUE QUE VOUS FASSIEZ, tout part d'un point d'appui dans le ventre, à trois doigts sous le nombril. Cet espace s'appelle le TAN TIEN. Il faut donc en premier lieu se connecter avec cette force stockée là.

Imaginez une petite zone grosse comme une balle de ping pong (pour certain se sera une balle de tennis : prenez ce que vous avez !) à trois doigts sous le nombril. Nous allons mettre en évidence cette boule pour que les choses deviennent concrètes.

 

1. En position couchée sur le dos, appuyez franchement le tranchant de la main sur cette zone après une petite inspiration. Relâcher en expirant.

Après plusieurs inspirations de ce type vous sentez un point sensible sous la peau.C'est le tan tien..

Continuez à respirez sans la pression de la main et constatez par la force de votre attention la présence d'une petite boule lourde.

Maintenant vous allez faire bouger la boule dans votre ventre. En inspir vous allez imaginer que la boule se soulève et va forcer contre les muscles du ventre. Faites plusieurs fois pour bien sentir le mouvement.

Ensuite, vous faites la même chose mais dans l'expir vous laisserez tomber la boule vers le sol. Vous constatez qu'il y a une réaction des muscles vers la colonne vertébrale.

Il est possible de se servir de ces deux points localisés en avant et en arrière du tan tien dans des techniques avancées de travail sur l'énergie, mais pour l'instant cela n'a d'importance que pour vous familiariser avec cette petite boule d'énergie concentrée que vous avez dans le ventre. Par la suite il faudra aussi la sentir dans la position debout si vous voulez pouvoir vous en servir dans votre vie quotidienne.» randonnée 4

 

 

 

*


« Tu as besoin d'un générateur d'énergie que nous appellerons le Tan Tien (TT)pour utiliser un mot déjà connu.

Tu dois contacter ce générateur dans ton ventre. Environ trois doigts en dessous de ton nombril. Pousse ta respiration dans ton ventre. Manie ton souffle comme une main qui cherche à saisir cette petite boule de quelques centimètres de diamètre. Ne fais pas d'effort. Ne fabrique surtout pas d'imaginaire. Ne cherche pas la perfection de la sensation. Si tu veux vivre vraiment, cette intention mettra en vibration ton système énergétique. Tu sentiras cette boule. Une amorce suffit. Travaille avec. Le reste se fera de lui-même.» randonnée 9 

 

 

 

"Lorsque la tête de celle qui accompagnait le Maître a roulé sur l'épaule de HIRO, ce dernier l’a bloquée de son menton dans un geste doux. Le capuchon a glissé sur le visage.

Une femme!

D'un coup ils en ont oublié leur préparation à s'appuyer sur la jambe porteuse, à bloquer le tan tien dans une pince, à rendre vide la jambe non porteuse, à pousser le souffle dans le HARA. Pour être prêt à l'instant de l'ordre. Pour être prêt avant l'ordre, sensibles aux vibrations de l'air porteuse des volontés de HIRO. Tel est l'enseignement de sa présence au présent, ici, en ce monastère secret."

Homme Tigre 9

 

 

 

Périnée

 

Le périnée est comme la bonde d’un lavabo: si elle est ouverte, l’eau s’écoule. La fermeture du périnée permet à l’énergie de rester dans le bol, et peut ainsi être utilisée.

 

 

 

"Par la suite, vous augmenterez de finesse de perception et vous constaterez que c'est une zone très précise qui commande toute la manœuvre : le périnée.  Cet espace qui est presque comme un point de 1 cm² maxi entre la racine de l'ouverture du vagin et l'anus.  Pour le percevoir bien, on peut le masser doucement avec le doigt ou un linge doux.  On percevra alors, à travers la sensation produite, que ce n'est qu'une zone très réduite."randonnée 1 

 

 *

Ventre

 

« Lorsque tu as la capacité d'amener ta respiration dans ton ventre, c'est, déjà, la première étape essentielle. Il ne reste plus de cette respiration claviculaire, très haute dans les poumons, mais que tu l’as fait descendre dans ton ventre, ce que les Japonais appellent Hara et que l'on retrouve dans les arts martiaux, les danses etc. Tu t'aperçois par exemple, qu'un noir, danse à partir du ventre, et avec le ventre. Et toute sa force est là et c'est la Terre en déplacement. On est en train de mobiliser ta force de la Terre, ta force de l'humain, ta force de l'humanité pour qu'elle s'extraie de la prison qu'elle a, elle-même, constituée. Mais, pour l'instant, elle ne le sait pas, elle constate seulement qu'elle est en prison. Il y a une contrainte sur elle et c’est très gênant et aliénant. Elle voudrait s'en libérer.

 

La force dans ton ventre est la première étape essentielle. Ce n'est pas la peine d'aller plus loin si là, il ne se passe rien. L’Homme de Bronze 1 & 2 a comme surnom : le lion rugissant. Peut-être as-tu vu un âne lançant son cri ? Peut-être as-tu vu comment il a une compression énorme dans son ventre et comment il sort son Hi Han à partir du ventre. Le lion, c’est identique. Il rugit à partir du ventre et c'est ça qui fait sa force énorme.

 

Et lorsque tu es en train de pousser à partir du Tan Tien apparent sur cette ceinture, tu es en train de mobiliser quelque chose excessivement important, tu es en train de mobiliser ta force à la vie, tu es en train de pousser ton propre cri, ton propre rugissement. Cette volonté, cette action de pousser dans ton ventre produit automatiquement un calme cérébral. Tu peux le constater maintenant : si tu étais préoccupé, au fur et à mesure que tu pousses, le calme cérébral intervient automatiquement sans que tu sois obligé d'aller faire le calme à l'intérieur de ton cerveau. Sans que tu sois obligé. Sans que tu sois obligé de faire une intervention directe sur ton cerveau, te dire que tu dois te calmer, rester tranquille, ne pas te préoccuper. Constate qu'en poussant dans ton ventre, tu as cette possibilité physique, mécanique de tranquilliser la totalité de ton système cérébral. D'ailleurs, pour ceux qui soignent, c’est excessivement important de constater cette opération car lorsque la tête s’agite, ce n'est pas la peine de travailler sur la tête. Il faut travailler sur le devant de la personne en plaçant ses mains sur ce ventre et en augmentant la compression dans le ventre. On perçoit physiquement comment tout le cerveau se draine et va dans ce ventre.

Si tu portes attention à ce qui est en train de se passer pour toi, maintenant, alors que tu es en train de pousser contre ta ceinture pendant que je te parle, car tu es en train de pratiquer, comme moi, tu t'aperçois que des mécanismes complémentaires s'ajoutent. Il n'y a pas seulement la tranquilisation cérébrale, il y a aussi une augmentation de ton envie à faire et à agir.

C'est ça le miracle de ce ventre, de ce Tan Tien. Il a la possibilité de récupérer la totalité des énergies qui circulent dans ton corps et de les transformer en nourriture. Il a la possibilité de prendre tous les poisons qui circulent dans ton corps parce qu’il a été acculé à les avaler, parce qu’on a fait une pression, une coercition sur toi, peu importe, il a la possibilité de transformer à lancer son cri. Constate-le.

Nous n’en sommes encore qu’au tout début, mais nous sommes déjà en train de pouvoir toucher une transformation très évoluée : la transformation du négatif en positif, de ce qui est empoisonné en substance nourricière. C'est la même matière mais c'est seulement l'intention qui fait que c'est un poison ou de la nourriture.

 

Le côté externe de la pratique, le côté externe des hommes de bronze est bien la perception de l'intention, l'intimité avec la perception, sa compréhension, son engagement par rapport à l'intention. C'est de cela que l'on est déjà en train de parler. On le touche, déjà, dans le premier mouvement de la pratique. L'installation de la ceinture autour du ventre par la pression du Tan Tien apparent sur cette ceinture, par la pression sur ce qui fait la coercition sur toi. Tu es déjà dans le mécanisme le plus secret de l'univers : la transformation du négatif en positif.

 

Pratique avec cette intention-là et cette présence-là, cette conscience de ce qui est en train de se passer. Ça permettra le développement de cette Présence.

Ne sois pas un de ces soi-disant pratiquants qui pensent au match de football vu à la télévision deux heures auparavant.

 

Sois ce lion rugissant, cet être qui veut lancer son cri, sa dimension, son espace. Ne plus être l'esclave des coercitions, ne plus être une feuille soumise à tous les vents, ni un galet soumis à toutes les vagues.

Ça part du ventre.

Prends tout ton temps. Vraiment tout ton temps.

 

Lorsque ton ventre est fort, puissant, tu peux avoir une excitation de sensualité, de sexualité. Mais n'y porte pas une attention particulière. Mais ne l'empêche pas non plus.» Christian

 

*

 

"Un matin très froid, presque glacé. Mais le soleil disait qu'il allait apparaître derrière les cimes. Alors il l'a attendu, tranquillement assis en tailleur sur le bois de la véranda. Il s'est emmitouflé de ses pelisses et il a rabattu la capuche sur son crâne.

Il a attendu. Doucement. Simplement assis. Il mettait le souffle dans son ventre et le ventre faisait respirer le reste du corps."

 Homme Tigre 15