Bloquer la pensée

 

 

« Que veut dire bloquer la pensée ?....

Il existe dans la personne, dans son corps, ce qu'elle va appeler son esprit, son cerveau avec un très curieux monologue interne, qui est énormément consommateur d'énergie : la pensée qui tourne toujours derrière elle-même, les pensées s'alignent les unes après les autres et t'entraînent dans leur espace. Et l'espace, ensuite, conduit au mouvement, conduit à penser, conduit les mots puisque c'est le mouvement qui conduit, qui crée les mots, et le mouvement va encore plus loin. Alors, tu te retrouves avec un monologue interne très consommateur d'énergie et tu remarques que tu n'as rien fait dans ta journée si ce n’est de poursuivre continuellement tes idées et d’être poussé, aussi, continuellement, par tes idées et tes pensées et tu es épuisé à la fin de la journée. Lorsque l'on est dans cet auto allumage constant au niveau de la pensée, il faut bien trouver le moyen de la bloquer, faute de quoi tu es toujours dans un tel déficit énergétique, que tu n'as pas de gasoil pour pratiquer et alimenter des techniques, qui elles peuvent être libératrices pour toi.

Dès le début, ça a été ma préoccupation : vous montrer comment bloquer la pensée .........C'est la première des techniques :

 

 

1.  Création de la ceinture.

 

 

Si tu pousses très très fort sur la ceinture, tu bloques ta pensée.

 

Cette possibilité est même oubliée par les avancés qui se trouvent bouleversés par des faits émotionnels excessivement importants arrivant dans leur espace. Ils oublient cette technique de la poussée sur la ceinture, qui bloque la pensée et qui, en plus, permet d’être plus fort après qu'avant parce que la pensée a eu un support énergétique pour se diffuser. Ce support est tout simplement de l'énergie qui n'est ni bien ni mal. C'est seulement l'orientation, c'est la manière vibratoire dont on fait fonctionner cette matière qui va déterminer qu'on va dans un trou ou dans le Ciel. En fait, lorsque l'on arrête le processus vibratoire, on récupère la matière qui est toujours à disposition et on va la mettre en action d’un autre côté, puisque de toute manière tu es toujours en système vibratoire. L'important est de se poser la question : j’alimente quoi et qui avec ce système vibratoire ? Et dans une vie tu es toujours en action, toujours en mobilisation, tu es toujours dans un système vibratoire. La seule question est de savoir si le système vibratoire va être celui que tu as déterminé toi, avec tes cultures, tes mémoires, c'est-à-dire avec le Treillis derrière, ou si c'est le système vibratoire qui est intégré au codage initial de la Création dans chacune de tes particules. En fait, tu arrêtes un monologue interne qui est un système vibratoire de ta matière énergétique instituée et mise en place par le Treillis parce que ce système vibratoire n'existe pas dans la vibration de la Création.

 

Même les avancés, même les illuminés arrivent encore à se laisser attraper par la pensée, croyant qu’à force de penser ils vont résoudre leurs problèmes. Ce n'est pas vrai:

La pensée est toujours de l'ancien.

 

La pensée est le décodeur de la mémoire, au même titre que l'oeil est le décodeur de la lumière, que l'oreille est le décodeur du son. La pensée est le décodeur de la mémoire, donc de tout ce qui est archivé par le système reptilien, par l'espace du Treillis qui a mis en oeuvre et fabriqué le cerveau reptilien, comme le cerveau raisonné. Le cerveau reptilien et le cerveau raisonné sont des outils créés par l'espace du Treillis et par le Treillis lui-même pour pouvoir fonctionner sur le système énergétique de l'homme. Il est essentiel de percevoir quelle est l'origine des outils qui sont là et dont on se sert parce que derrière, il y a un fabricant qui a un brevet. Et lorsque l'on utilise son moyen, il y a des royalties pour lui. Et ce n'est pas seulement des royalties à petit pourcentage, il prend la quasi-totalité de l'énergie qui est dynamisée, si ce n'est pas la totalité. Lorsque je dis quasi c'est parce qu'il y a toujours une petite chance, à l'intérieur de soi, d'arrêter le processus. Mais cette chance est si petite qu'on pourrait presque dire que c'est la totalité de l'énergie qui va dans un flux ou dans l'autre. Dans le cas présent, c'est dans le flux du Treillis.

 

Alors, la pensée est toujours de l'ancien. Comment pouvez-vous avoir la prétention de trouver quelque chose de neuf en allant continuellement rechercher les archives et tout ce qui a été engrangé par la mémoire ? Si cela était possible, cours vite dans une bibliothèque. C'est incroyable tout ce qu'il y a dans une bibliothèque, toutes les propositions de libération, toutes les compréhensions de l'humanité, toutes les compréhensions de la relation entre l'homme et Dieu, toute la compréhension du Ciel. La mémoire de l'homme est fantastique. Il y a tout là-dedans. Sauf, que ce n'est pas cette mémoire qui va te libérer parce que c'est du passé, c'est de l'ancien, aussi intéressant que ce soit, aussi vrai que ce soit, il n'empêche que ce n'est pas ça qui va te permettre de toucher la matière du Ciel, qui est là maintenant.

 

C'est ça la définition très profonde de la Voie Directe : toucher cette MATIÈRE qu'il y a maintenant, faute de quoi, tu vas continuellement rêver ta vie.

 

La pensée présente toujours un rêve, présente toujours un virtuel comme possibilité de libération. La pensée est vraiment très puissante. Elle a la capacité de te créer un problème et de te dire ensuite qu’elle est la seule capable de te le résoudre, elle, cette pensée-là, sous l'impulsion de l'espace reptilien. Plus tard, tu comprendras que la pensée est un outil entièrement biologique, qu'elle a son utilité complète. La question est de savoir qui est le maître de cette pensée-là, qui sert cette pensée.

 

Alors, pour en arrêter avec ce monologue interne si consommateur d'énergie, avec cette pensée, qui fait croire qu'elle va trouver une solution en réexaminant tous les fichiers informatiques, tous les fichiers archivés et organisés dans ton ordinateur de mémoire, il y a la ceinture. On a alors une récupération d'énergie colossale. C'est le premier moyen, et c’est le moyen le plus immédiat lorsqu'arrive un gros émotionnel, quelque soit ton niveau d'évolution parce que chaque événement émotionnel important vient pianoter sur ton clavier et fait sortir automatiquement des mémoires de tes fichiers, la vibration qui se mélange à ta chimie interne, c'est-à-dire à ta vibration générale ou habituelle, du moins celle que tu avais à ce moment-là. Il faut savoir que dès qu'arrive quelque chose de nouveau, elle s'intègre immédiatement à l'ancien, elle vibre sur le tissu de l'ancien, elle transforme la vibration générale et il n'y a pas un avant et un après. Il y a, maintenant, dans ta chimie interne, la vibration qu'il y avait avant, plus la vibration qui arrive maintenant, qui fait que c'est avec le tout qu'on fonctionne.» Christian

 *

 

 

" La première utilisation très importante de cette ceinture est le drainage du cerveau et l'arrêt de la pensée. Si l'oeil est le décodeur de la lumière, si l'oreille est le décodeur du son, la pensée est le décodeur de la mémoire. Vous pouvez vérifier qu'il vous est impossible de penser à quelque chose que vous ne connaissez absolument pas, que vous ne savez même pas que ça existe, qui n'est pas à l'intérieur de votre mémoire. Il vous est impossible d'y penser. Cette pensée que vous croyez si importante, n’est jamais que du passé réactualisé, c'est-à-dire une mémoire réactualisée dans le présent. Si vous voulez créer votre futur avec cet outil du passé : vous allez avoir un problème. La ceinture vous permet de bloquer la pensée lorsqu'elle est en train de s'agiter de tous les côtés avec votre système émotionnel." Christian

 

Dans la pratique du bol par Christian, mise en place et vérification de la ceinture :

 

 

 

«Quel est un moyen beaucoup plus subtil, beaucoup plus avancé d'en arrêter avec cette pensée qui tourne autour d'elle-même, c’est de:

 

 

2. Ne plus se préoccuper de la pensée !!!....

 

 

puisque on peut se rendre compte que la pensée est faite pour penser, mais de se préoccuper de l'objet de la pensée. En d'autres termes, on ne va plus se préoccuper de la gestuelle, de la mobilisation énergétique organisée par la pensée autour d’une affaire, d'un événement émotionnel, mais on va se préoccuper de l'événement émotionnel lui-même, c'est-à-dire du problème. C’est là que c'est beaucoup plus évolué puisqu'on se rend compte qu'un problème n'existe que par rapport à un espace. Soit l'espace crée lui-même le problème, soit l'espace permet à un problème de se développer. À l'intérieur de toutes tes mémoires, de toutes tes cellules, il y a la mémoire du monde, il y a tout. Il y a la gentillesse comme la méchanceté, il y a la méchanceté et la bonté, il y a la propreté et la saleté, il y a le vol et la probité etc. Il y a tout là-dedans. Toi, que vas-tu laisser et faire vibrer ensuite à l'intérieur de toi ? Un événement, de la saleté, de la méchanceté arrive. Ils pianotent sur ton clavier et il est tout à fait normal qu'ils fassent sortir de tes mémoires la saleté de l'humanité qui est, de toute manière, engrangée dans tes mémoires. Lorsque ça sort sur ton écran d'ordinateur, est-ce que tu vas t'en occuper, est-ce que tu vas l'aimer et le mettre à la pompe énergétique en te préoccupant de lui, en faisant fonctionner la troisième loi énergétique fondamentale ou est-ce que tu lui diras : « Déjà connu, perçu, digéré, tu peux retourner d'où tu viens, ça ne m'intéresse pas. Je n'en parle même pas » ?

 

Un problème ne peut se développer qu'à l'intérieur d'un espace. En dehors de cet espace : pas de problème....

Quelque soit le problème, quelque soit le système émotionnel, il ne peut fonctionner que sur un tissu énergétique accueillant sa vibration particulière. En d'autres termes, il ne peut fonctionner que sur un système de vibration générale sur lequel il va pouvoir se connecter pour modifier le système de vibration générale, s'intégrer à lui et le faire vibrer à sa manière.....

Si tu mets ton système énergétique dans une vibration particulière, d'autres vibrations ne vont pas pouvoir s'intégrer-là et, elles vont même oublier leur système vibratoire par modification de lui-même.

Donc, quand arrive quelque chose pour toi, que tu es entraîné dans cette agitation de la pensée, de l'émotionnel, ce mouvement-là ne peut s'établir et se développer qu'à partir d'un espace qui l'accueille et qui le permet. Change le système vibratoire et cela ne peut plus se produire. L'autre a les pieds coupés à son action. Il n'a pas de terrain d'accueil....

 

Alors, quelque soit la difficulté qui arrive, externe ou interne, il y a un espace dans lequel cette difficulté n'a pas la possibilité de se développer. Alors, recherche cet espace, trouve-le. Tu as tous les outils pour le chercher, le trouver.

 

Mais, tu ne trouveras que si tu le cherches.

 

Tu ne trouves que ce que tu cherches. Si tu ne cherches rien, qu’attends-tu ? Que le Ciel, tranquillement, se déverse sur ta tête et transforme ta chimie interne et tes angoisses, et la pensée qui court derrière sa queue en permanence avec ces histoires qui n'arrêtent pas de fonctionner dans son cerveau. Qu'attends-tu ?

Il existe un espace dans lequel on peut rentrer, et où la difficulté ne peut plus se développer. Mais, il faut savoir qu'il y a quand même des difficultés qui sont excessivement prenantes parce qu'elles ne viennent pas de l'extérieur mais qu'elles viennent de l'intérieur de soi.

 

Alors, la seule possibilité immédiate de ne pas te laisser entraîner par la pensée qui court derrière elle, est l'action. Mais ce n'est pas si facile d'agir et de savoir où aller. Alors, tu as les techniques. » Christian

 

*

 

"Son esprit voulut un moment poursuivre son investigation mais elle entendit un son chaud à son oreille qui lui disait "NON!".

Elle n'a pas ouvert les yeux mais elle sut que c'était le vieux mongol qui avait glissé prés d'elle et qui l'accompagnait dans ce moment de vie intense. Elle sourit. Elle ne pouvait pas faire autrement que de sourire car les mots lui étaient interdits. Ils n'avaient plus de place dans le mouvement qui s'étendait dans son ventre. Il n'y avait plus de place dans le cerveau, comme s'il était vide tout à coup."

Homme Tigre 10

 

 

*

 

3. Attention exclusive

 

 

«...Mais au fond, si tu veux aller beaucoup, beaucoup, plus loin, si tu portes attention exclusive à la Femme Blanche qui vibre aussi avec le son BAM dans le corps de laquelle tu es et qui a mis en fabrication la totalité des particules qui fabriquent ton corps, ça ira très vite. Le problème de l'autre ne peut pas se développer. Il n'y a pas de blessure dans ce corps-là de la Femme Blanche. Là, la blessure n'existe pas. Bien sûr, lorsque je dis que tu portes une attention exclusive à la Femme Blanche, c’est au corps même de la Femme Blanche, à sa profondeur car si tu restes dans cette limite entre le BAM et le RAM, c'est-à-dire le coeur à l'action et la matière à partir de laquelle tu es créé, si tu restes dans cette zone de frottements-là, effectivement il y a de la souffrance, de la douleur, de la blessure. Donc, il s'agit bien de rentrer à l'intérieur très profondément. C'est pour ça que je parle d'attention exclusive. Ce n'est pas seulement une petite attention. Et là, il se passe un véritable miracle. Tout s’arrête instantanément. Le filet du doute est cassé et on s'étonne même de la façon dont on a pu être entraîné par tout le système, par tout ce qui s'est passé. » Christian

 

*

 

 

 "Cette Lumière l'habite et il ne sait même plus que c'est Elle qui le conduit car Elle est devenue son âme et son corps. Il ne peut plus rien, maintenant. L'action de son esprit ne peut plus se faire car ce qui se passe là est au dessus de ses moyens de prises."
Homme Tigre 2