Jalousie

 

« La jalousie est un sujet très intéressant pour le psy. On cherche par tous les moyens à s'opposer à la jalousie pour la transformer. Mais finalement, on s'aperçoit qu'on ne peut pas l'annuler et on ne comprend pas pourquoi.

Il y a beaucoup de gens qui disent qu’ils ne sont pas jaloux. C’est vrai tant qu’il n’y a rien d’essentiel pour eux à défendre. Tout change dans le cas contraire.

 

En énergie fondamentale, la jalousie est une vibration très précise et inscrite à l'intérieur de chacune des cellules du corps. Donc, il n'y a pas de moralité et ce n'est pas la peine de faire des reproches.

 

Quelle est sa formation sur le codage des particules de l’être ?

Il faut revenir au moment où l’être a été créé. Au début, les êtres tournent autour de la Source comme des jeunes enfants qui restent près de la maison.

Puis il y en a d'autres qui vont plus loin et qui ramènent une nourriture différente. A leur retour, on les sent beaucoup plus forts. Ceux-là ont toujours quelque chose à raconter et montrer : le fruit de son voyage. La Source a plus de contentement à recevoir cette nourriture. Elle a une réaction qui entraîne une vibration très largement supérieure à celle qui a été émise lorsque les petits enfants qui tournent autour de la maison viennent remettre le fruit de leurs activités.

 

Aussi il y a à l'intérieur du système du code initial de la Création, sur chacune des particules, un ressenti qui plus tard s'appellera jalousie.

Donc, on ne peut pas s'empêcher d'être jaloux puisque c’est inscrit à l'intérieur du code génétique de l'humanité.

 

Pourtant, il y a des êtres qui ne le sont pas. C'est tout simplement que leur création a été antérieure à cet événement. Ceux qui ont été créés après ont tous ce codage dans leurs particules.

En d'autres termes, il faut se rapprocher de la deuxième loi en énergie fondamentale, c'est-à-dire la création de l'objet énergétique. Il y a un système vibratoire, c'est-à-dire une qualité d'espace dans lequel le fait s'inscrit et dans lequel il existe. Ce système vibratoire va transformer le fait énergétique en objet émotionnel.

 

Pour la jalousie, le système vibratoire est déjà codé dans chacune des cellules des particules de ton corps. Il y a certains textes religieux qui disent que Dieu est un maître jaloux. Chez les Grecques, Artémis, la femme de Zeus, était très jalouse. Elle pourchassait toutes les maîtresses et toutes les aventures de son mari Zeus, qui était un coureur de jupons, côté extérieur, mais profondément noble côté interne. Sa mobilisation et son action étaient d'aider le plus d'enfants à vivre.

Ce n'est pas du tout la peine de venir s'opposer à la jalousie, d'en faire cette maladie psy, cette maladie émotionnelle etc. parce que cette forme de vibration est inscrite à l'intérieur du codage même de la Dignité, de la Perfection.

C'est le système émotionnel, ensuite, institué par le monde reptilien, par le Treillis qui fabrique cet émotionnel débordant, qui te crispe le ventre ...

 

Que peut-on faire ? Il est tout à fait inutile de rentrer dans le système énergétique pour voir comment on peut se soustraire à la jalousie. En revanche, il est possible de regarder quel est le mécanisme émotionnel qui met en amplification cette vibration de base. On le fait par l'ouverture des mémoires émotionnelles. Mais, si on veut aller dans la voie royale, celle qui libère de tout, par les mémoires profondes, il faut revenir à cette perception du fonctionnement initial de la Source. Là, si on regarde bien, on s'aperçoit que la Source ne fait aucune différence d'amitié et d'amour, de douceur, entre les êtres. C'est seulement une vibration de la Source plus importante lorsque le quantum d'énergie qui revient est plus important. En fait, c’est l’être, côté extérieur, qui regardant la vibration de la Source, a lui-même décidé que la Source préférait mieux des êtres à d’autres et il a commencé à en faire une histoire. Mais, cette histoire-là a installé un système vibratoire à l'intérieur de lui. Il l’a codé.

 

Alors, quand on a la possibilité de percevoir que la Source n'a jamais fait aucune différence parmi les êtres, sur les êtres et entre les êtres qu'elle a créés, que ce sont eux-mêmes qui, à travers leurs réflexions personnelles, ont tiré des conclusions qui ont, ensuite, imprimé l'espace même de création de leurs espèces, le système vibratoire ne joue plus.

 

Si tu te regardes en tant qu'être humain jaloux des autres êtres, tu estimes que les autres sont mieux compris, qu’ils ont eu ce qui t’était dû. En revanche, lorsque l'on est côté Ciel, on s'aperçoit que tout est parfait et qu'on est aimé par le Ciel d'une manière absolument identique. Il n'y a pas de séparation. À partir de ce moment-là, la jalousie cesse. Il existe toujours cette vibration qui perçoit la différence. Mais elle n'a aucune possibilité de développement et de saisine par le système émotionnel et constituer un espace terriblement destructeur pour celui qui est jaloux. Parce qu'en fait, celui qui est jaloux fait du mal à lui-même. Il se met dans un terrain fantastique, il se met à animer et à alimenter un monstre à l'intérieur de lui, un monstre si énorme qu’il ne peut plus respirer, qu’il ne peut plus voir les choses telles qu'elles sont, qu’il ne peut plus circuler librement.

 

Fais attention au mécanisme réel, à la vibration de la différence. C'est la saisie d'un fait réel, d'une sensation réelle, d'une perception réelle qu'on fait tourner d'une certaine manière et qui crée ce mécanisme de manque affectif, de manque émotionnel terrible et qui entraîne, ensuite, la personne dans un espace de perturbation, dans un trou noir énorme au point qu'elle n'arrive plus, à un moment donné, à voir autre chose que ça. Regarde bien ce mécanisme-là.

Lorsque tu perçois et que tu sais que tu es aimé par le Ciel, tu as ce double regard et avec, tu as cet humour par rapport à toi-même. En fait, tu as cette manière de te regarder toi, vu d’en haut, et tu perçois comment ton corps se met à vibrer d'une certaine manière, à un moment donné, et comment un système émotionnel récupère cette vibration pour l'amplifier dans sa dimension et l’amener dans un trou, un canal bien précis pour obtenir quelque chose de toi, c'est-à-dire cette énergie que tu as atrocement dynamisée.

 

Alors, fais attention à tout ça et tu pourras avoir beaucoup d’humour sur tes formes de jalousie qui vont démarrer mais pas se développer. De ce regard-là, du fait qu'il n'y a pas de développement, tu percevras qu'il y a une mobilisation énergétique fantastique, une gaieté fantastique. En revanche, tu peux faire l'expérience de poursuivre la vibration dans l'émotionnel et tu te rendras compte combien tu vas être fatigué, épuisé, que tu vas perdre la joie de vivre, que tu regarderas toujours tout en noir, que tu n'auras jamais le sentiment d'une reconnaissance réelle. Et avec cette jalousie tu peux réellement tomber dans la déprime, sans compter toute la violence que tu peux faire sur l'autre et surtout sur toi-même parce que le jaloux, c’est surtout à lui qu'il fait du mal.» Christian

 

« Vu ainsi, regardé ainsi à travers le flux de la Dignité, cela ne pose aucune difficulté. L’unicité, l’exclusivité, est un fait, point final.

Mais lorsque c’est le flux de la jouissance qui est en train de regarder cette unicité, le fait d’être unique dans le mouvement et la relation à l’autre, il positionne la relation comme une relation exclusive, c’est-à-dire aucune possibilité de relations avec d’autres personnes que lui-même. La jalousie est incluse dans le flux de la jouissance.....

 

....Celui qui est dans le flux de la Dignité, celui qui est dans cette Douceur que tu vis, celui qui foule le tapis du Vide, lui, il ne sait pas ce que c’est qu’être exclusif. Il a une exclusivité constante et certaine avec chacun, parce qu’il leur porte un intérêt absolument essentiel et unique à chacun. Mais des chacuns, il y en a beaucoup !...

 

....Si je veux aller encore beaucoup plus loin, la jalousie est une négativité sur laquelle va s’appuyer la Voie Directe pour faire avancer encore beaucoup plus rapidement la personne soumise à cette fluctuation négative. Parce que, une personne voulant absolument être la première et unique, va mettre les bouchées doubles pour y arriver. Bien conduite elle va arriver très vite à une perception très intime de la Dignité et de la Réalité de la vie, mais le moteur initial a été quand même un moteur d’orgueil. Et c’est là où est la beauté de l’opération. Si l’on comprend bien cela, on laisse la transformation se faire qui va évacuer l’orgueil en même temps, qui ne va plus s’en occuper : il ne restera que le fruit de l’élan du travail, de l’union intime qui a été faite avec quelqu’un qui possède la chimie interne permettant de modifier sa chimie interne propre.» Christian

 

« La fidélité, la confiance naît parce que l'autre a la possibilité de faire mille autres choses et elle ne naît pas parce qu'on empêche l'environnement de l'autre d’évoluer comme par exemple avec le phénomène de la jalousie où on enferme quelqu'un. La jalousie limite l'espace de l'autre afin qu'on soit le seul dans cet espace-là. En fait, on est un être communicant, on est venu pour communiquer et la communication est quelque chose d'indispensable. Alors, même si tu es avec ton pire ennemi mais qu'il est le seul, tu vas lui parler. Tu vas t'occuper de lui, tu vas échanger des impressions, des sensations, des espérances. Et pourtant, c'est ton pire ennemi et tu le sais. Mais si tu ne communiques pas tu es mort. Le phénomène de la jalousie est basé là-dessus. Je fais le vide autour de la personne que je veux posséder et comme elle a besoin d'un théâtre je suis son seul spectateur et son seul partenaire pour jouer sa pièce. Et tout va très bien comme ça. Et l'autre est obligé de communiquer autrement il est mort. Il est énergétiquement mort.» Christian